Joseph Patrat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph Patrat (ou Patras) est un acteur et dramaturge français né à Arles le et mort à Paris le .

Fils d'un machiniste de théâtre, il commence sa carrière à Berlin en 1755 puis joue dans les Pays-Bas autrichiens de 1756 à 1763, notamment à Bruxelles dans la troupe du Théâtre de la Monnaie. Il joue ensuite à Marseille et Genève, où il commence à composer des pièces de théâtre.

Auteur d'une quarantaine de pièces, Patrat fera également partie de la troupe de Mademoiselle Montansier avant de s'établir à Paris et d'écrire la plupart de ses œuvres pour la Comédie-Française, le Théâtre des Variétés-Amusantes, le Théâtre Montansier, le Théâtre de l'Ambigu-Comique, et surtout la Comédie-Italienne, le Théâtre du Palais-Royal, le Théâtre Feydeau et celui de l'Odéon.

Pièces[modifier | modifier le code]

  • Adélaïde et Mirval[N 1], musique de Trial fils, comédie en trois actes et en vers mêlée d’ariettes, créée au Théâtre-Italien (salle Favart).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La paternité de l’intrigue de la pièce est également revendiquée par Louis-Sébastien Mercier qui est l’auteur du drame Le Déserteur[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Réimpression de l'ancien Moniteur : depuis la réunion des États-Généraux jusqu'au Consulat (mai 1789-novembre 1799) (notes explicatives par Léonard Gallois), vol. 4, Paris, Plon frères, , 750 p., 32 vol. ; 28 cm (lire en ligne), « Mercredi  », p. 689 col. 3.