Dorothée Benoit Browaeys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dorothée Benoit-Browaeys)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dorothée Benoit Browaeys
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Roubaix
Nationalité
Activité

Dorothée Benoit Browaeys est une journaliste scientifique française né en 1959 à Roubaix (France). Elle est également la cofondatrice de l’association VivAgora, dont l'objectif était de promouvoir le débat public sur les choix scientifiques et techniques. Biologiste de formation, elle s'emploie à faire vivre "les trois écologies" (selon l'expression de Félix Guattari) : connexion aux écosystèmes, relation à soi-même, attention à l'autre et insertion politique. Elle dénonce la "mise en culte" de l'innovation et œuvre pour un ménagement éthique des ressources, de la santé, et de la qualité des relations en société. Par ses articles et ses livres, elle met en exergue les responsabilités face aux choix technologiques et aux modes d'existence humaine à venir.

Parcours[modifier | modifier le code]

Spécialisée dans les sciences du vivant, Dorothée Benoit Browaeys a été responsable de la rubrique Sciences du quotidien La Croix de 1984 à 1990 et de la rubrique « agro-alimentation » du magazine Biofutur. Depuis, elle analyse les enjeux sociaux des développements scientifiques et a publié diverses enquêtes sur les usages des tests génétiques et les nanotechnologies (Le Monde diplomatique), la course aux brevets sur le vivant (Le Figaro), le neuromarketing (Alternatives économiques), les OGM (Géo). Elle a collaboré régulièrement pour La Recherche, Sciences & Avenir, Les Clés de l’actualité, Euréka, Ciel & espace et Science & Vie. En 2003, elle a mis en place Les cafés du vivant[1] (sorte de café scientifique axé sur les sciences de la vie) en collaboration avec le Palais de la découverte.

Elle participe activement au débat sur la biologie de synthèse, les nanotechnologies et le transhumanisme.

VivAgora[modifier | modifier le code]

De 2003 à 2013, Dorothée Benoit Browaeys a participé à la création puis au développement de l'association VivAgora dont elle était déléguée générale[2] avec pour objectif de développer une culture de débat sur les questions scientifiques et techniques.

L'association a soutenu l'engagement citoyen pour une innovation choisie et responsable à travers la réalisation de cycles de débats thématiques :

  • Le vivant est-il un bien commun ? en 2004
  • Santé et environnement : comment changer d’ère ? en 2005
  • NanoMonde et NanoViv en 2006
  • Neurosciences : Nos cerveaux sous contrôle ? en 2007
  • NanoForum en 2007[3]
  • Innovation et démocratie en 2008[4]
  • Parlement du Futur du 18 mars 2008 au Conseil régional d'Île-de-France[5]
  • Parlement du Futur du 29 avril 2009 au Collège de France : Innovation responsable
  • Parlement du Futur du 23 avril 2010 au Sénat : Par-delà peurs et progrès. Comment mettre en culture l'innovation ?
  • Parlement du Futur du 27 mai 2011 à l'Assemblée nationale[6].
  • Les Assises du vivant à l'UNESCO en 2012

Articles accessibles en ligne[modifier | modifier le code]

Dorothée Benoit Browaeys contribue au magazine en ligne UP Magazine notamment pour la veille sur les bioindustries et notamment le recours aux nouvelles techniques génétiques d'édition (CRISPR-Cas9). Elle a publié de nombreux articles parus dans Le Monde diplomatique, Alternatives économiques... ou

sur le site de l'Observatoire de la génétique à Montréal[7].

  • Le neuromarketing (Alternatives économiques)[8]
  • Faut-il avoir peur des aliments transgéniques ?[9]
  • Les nanotechnologies : vertige de l'infiniment petit[10]
  • Pourquoi l’infiniment petit fascine-t-il autant ?[11]
  • Nanodébats : la société civile est maintenue hors du jeu politique[12]
  • La fabrique du vivant[13].

Forum NanoRESP / Dynamique Festival vivant & Forum BioRESP[modifier | modifier le code]

Dorothée Benoit Browaeys a fondé le Forum NanoRESP en 2013 pour le dialogue des parties prenantes sur les nanotechnologies.

Elle a coordonné le volet français du programme européen Synenergene sur la biologie de synthèse et la bioéconomie. Dans ce cadre elle a conçu et coordonné le Festival vivant 2016 avec le soutien d'AgroParisTech, SupBiotech, Genopole, le MNHN, Strate Ecole de design, EpE, OREE.

Cette dynamique a donné naissance au Forum BioRESP qui met en dialogue les acteurs de la transition bioéconomique. Pour une refondation de l'économie en phase avec les logiques du vivant.

Médaille[modifier | modifier le code]

Dorothée Browaeys a été nommée Chevalier de l'ordre du mérite en mai 2017. Dominique Bourg lui a remis les insignes au Palais du Luxembourg

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Elle a publié divers ouvrages sur les lanceurs d'alertes en santé, les neurosciences, les nanotechnologies et la biologie de synthèse.

Notes et références[modifier | modifier le code]