Donjon de Péchon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Donjon de Péchon
Image illustrative de l’article Donjon de Péchon
Maison forte et donjon de Péchon
Type Donjon
Destination initiale Ouvrage défensif
Propriétaire actuel Propriété privée
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1950)
Coordonnées 44° 20′ 25″ nord, 0° 44′ 00″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Agenois
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Commune Saint-Antoine-de-Ficalba
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Donjon de Péchon
Géolocalisation sur la carte : Aquitaine
(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Donjon de Péchon
Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne
(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Donjon de Péchon

Le donjon de Péchon est situé sur le territoire de la commune de Saint-Antoine-de-Ficalba, dans le département de Lot-et-Garonne et la région Nouvelle-Aquitaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La maison forte du Péchon flanquée d'un donjon a été construite au XIIIe siècle jusqu'au XIVe siècle. La maison forte est en ruine[2].

Un logis a été construit juste devant l'ancien au XVIIIe ou XIXe siècle.

En 1750 on y trouve "Mr Me Crespin Comte avocat en Parlement, habitant de sa maison noble de Péchon, parroisse Saint-Martin du Payrat, jurisdiction de Penne tuteur de Louis Forcès de Comte fils de feu autre Louis Forcès de Comte capitaine de grenadiers au régiment d'Orléans, chevalier de St-Louis, et de Dame Marguerite Guy de Ferran".

Le donjon a été inscrit au titre des monuments historiques le [3],[4].

Description[modifier | modifier le code]

Le donjon est adossé à une maison forte. Le donjon donjon est carré avec quatre étages auxquels on accède par escalier à vis. Les premier et second étages sont percés d'ouvertures en arc brisé. Le quatrième étage a une fenêtre trilobée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail
  2. Note : À proximié a été découvert un tésor numismatique datant probablement du XIIIe siècle (J.-R. Marboutin, Chronique archéologique : trésor de Saint-Antoine, p. 76-77, Revue de l'Agenais, 1914, tome 41 lire en ligne).
  3. « Ruines du donjon de Péchon », notice no PA00084219, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Inventaire général : Maison forte », notice no IA47002348, base Mérimée, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]