Domaine de Kerlivio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Domaine de Kerlivio
Image illustrative de l’article Domaine de Kerlivio
Le château vue du parc en 2013.
Type parc paysager clos, intégrant des édifices de plusieurs époques.
Début construction XVe siècle
XVIIe siècle
XVIIIe siècle
XIXe siècle
Fin construction 1850
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1934, communs ; colombier ; orangerie ; fontaine ; enceinte ; parc ; portail)
Coordonnées 47° 47′ 28″ nord, 3° 12′ 02″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Bretagne
Région Région Bretagne
Département Morbihan
Commune Brandérion et Kervignac
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Domaine de Kerlivio
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
(Voir situation sur carte : Bretagne)
Domaine de Kerlivio
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
(Voir situation sur carte : Morbihan)
Domaine de Kerlivio
Géolocalisation sur la carte : arrondissement de Lorient
(Voir situation sur carte : arrondissement de Lorient)
Domaine de Kerlivio

Le domaine de Kerlivio est situé au lieu-dit « Kerlivio », sur les communes de Brandérion et Kervignac dans le Morbihan[1].


Histoire[modifier | modifier le code]

Le corps central du château est construit en 1825, suivi par deux pavillons latéraux. Le parc date de 1850[2].

Le domaine de Kerlivio a servi de base à l'aviation allemande. En , le château et le parc sont réquisitionnés. L'officier de la Luftwaffe responsable du domaine de Kerlivio est Martin Harlinghausen[3]. À l'intérieur du parc, sont construits la cité administrative, les bureaux, l'infirmerie, les cuisines, le restaurant, les maisons et les baraquements nécessaires au logement de l'état-major (500 personnes). Le long du mur du potager, des garages sont édifiés pour l'entretien et le stationnement des véhicules.

En 1987, un ouragan endommage le domaine[2].

Les façades et toitures des châteaux neufs et vieux et des communs, le colombier, l'orangerie, la fontaine, le mur d'enceinte avec ses portails et le parc font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]