Dogū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dogū

Les dogū (土偶?) sont des statuettes en terre cuite, le plus souvent féminines mais pouvant aussi représenter des hommes ou des animaux, aux formes arrondies du moyen Jōmon (縄文時代, Jōmon jidai?) et de la fin Jōmon. Elles sont représentées de face, jambes écartées, elles possèdent des bras relativement petits et des yeux globuleux parfois fendus d'un simple trait (« yeux de grenouille ») ou portant des « lunettes de neige ». Ces sculptures sont souvent décorées de dessins géométriques complexes.
Il existe également des formes simplifiées datant de la fin du Jōmon et appelées doban. Les masques réalisés à cette époque sur le principe des doban sont nommés domen.
Leur signification reste encore inconnue.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Ils sont considérés par les partisans du néo-évhémérisme comme d'anciens astronautes. La statuette montrerait selon eux une combinaison spatiale avec casque et lunettes ou un scaphandre.

Le dogū est un personnage récurrent de la série de jeux vidéo Shin Megami Tensei.

Dans la série de jeux vidéo Darkstalkers de Capcom, le personnage de Huitzil est un robot ressemblant à un dogū.

Dans la série de jeux vidéo Pokémon, éditée par Nintendo, les Pokemon Balbuto et Kaorine sont inspirés des Dogū.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]