Discussion:Pride Fighting Championships

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives
UffiziFlorenceWrestlers small.jpg Pride Fighting Championships fait partie du projet mixed martial arts, un projet Wikipédia qui a pour but de développer et d'apporter une cohérence globale aux articles sur ou liés au mixed martial arts. Si vous désirez participer à cet effort, vous pouvez contribuer à l'article ou visiter la page du projet, auquel vous pourrez vous joindre et/ou participer aux discussions le concernant.

Réecriture section histoire[modifier le code]

Désolé mais j'ai éfface toute la section 'histoire'. Je vais lire le site officiel et la réécrire.

Mglovesfun

ok ok ...[modifier le code]

Certe le ton n'était pas très encyclopédique, de la à tout effacer ... Je te laisse réecrire ce chapitre, j'y jeterais un oeil attentif :) --Grook Da Oger 15 août 2006 à 20:06 (CEST)

Voila comment les organisateurs presentent le Pride sur le site officiel : Imaginez un pratiquant de Jiu Jitsu Brésilien contre un kick boxeur, un spécialiste du Judo contre un lutteur ... c'est ca le mixed martial arts ... c'est ca le Pride FC. Chaque combat est le point culminant d'années d'entrainement pour ces athletes, les meilleurs representant de leur art martial, qui ne combattent pas uniquement pour la victoire mais aussi pour defendre leur style de combat!

Cette petite introduction est certes alléchante, et elle etait surement adequate en 1997 lors du premier Pride et encore plus en 1993 lors du premier UFC, mais elle est maintenant plutot desuete, avec l'avenement du cross training. En effet rare sont les combattants qui actuellement ne pratique qu'une seule discipline, la plupart sont maintenant experts dans plusieurs arts martiaux ou sports de combats.

Le Pride FC est né au Japon suite au succés de l'UFC aux Etats Unis et aux victoires retentissantes d'un certain Royce Gracie. Une révolution s'est produite dans le petit monde du combat dans les années qui suivent l'UFC 1, on se rend compte que toutes les distances sont importantes, le pied poing tout comme le travail au sol. L'ere du combat total, ou toutes les techniques possibles sont utilisables est arrivé.

Le 11 Octobre 1997, les Japonais font appel au grand frere de Royce, prenommé Rickson Gracie pour ouvrir les festivités. Rickson est LA légende du Gracie Jiu Jitsu, il est un descendant direct de son fondateur et son meilleur representant, son frère Royce a dit de lui qu'il etait 10 fois meilleur que lui, il est deja veneré comme un demi dieu avant meme son premier combat. Son adversaire, Nobuhiko Takada, est une star adulée au Japon, il vient du catch professionnel qui est enormement mediatisé et respecté au pays du soleil levant. Chacun des deux adversaires clament haut et fort que son style est le plus efficace. Ce combat represente bien ce que pouvait etre le Pride Fc a ses debuts, des rencontres entre deux hommes mais aussi et surtout entre deux disciplines differentes, s'affrontant devant les fans et les pratiquants du monde entier pour savoir qui etait le plus fort et quel arts martial le plus efficace ...
Bon 2 semaines et toujours rien, je remet donc le chapitre et tu le modifiera par la suite ... --Grook Da Oger 28 août 2006 à 19:45 (CEST)

decision victoire[modifier le code]

Bonjour, concernant les différentes possibilités de gagner un combat, il me semble que le "ippon" est propre aux arts martiaux japonais. Dans le cas du Pride, si il est utilisé, il me semble qu'il désigne toujours plus ou moins la technique de projection, et éventuellement la victoire (comme on peut le voir en compétition de judo, ou la personne ayant projeté son adversaire, et l'ayant fait chuter sur le dos, gagne le point décisif du combat). Meme s'il permet de mettre un terme au combat, un abandon reste un abandon, et je ne penses pas qu'on puisse utiliser le terme de "ippon" pour l'abandon, à confirmer bien sur ...

J'ai utilisé le terme ippon car il est utilisé sur le site officiel anglophone du Pride : http://www.pridefc.com/pride2005/whats_rules.htm. Après je ne sais pas si ce terme est utilisé en japonais ... A voir. --Grook Da Oger 12 janvier 2007 à 01:44 (CET)


Ah bah oui, tu as raison =) je trouves cette regle quand meme bizarre!


Désolé de déranger mais le IPPON veut dire victoire en japonais. Donc cela marche, certe pour les projections au judo mais également pour les clefs de bras et étranglements faisant abandonner l'advairsaire (toujours au judo) se qui rentre tout à fait dans le contexte du pride vu que clef en tout genre et étranglemant sont autorisé.