Discussion:Paul Ricœur

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]

Liens externes[modifier le code]

Suppression de deux liens externes non encyclopédiques.

Dans les années trente, Paul Ricoeur a été membre d'un groupe de chrétiens d'extrême gauche, pacifistes et munichois. Il justifia en mars 1939 la conciliation avec Hitler dans l'article Ou va la France ? Perte de vitesse de la revue Terre NOuvelle en ces termes  : "Les démocraties sont des ploutocraties... j'avoue avoir éprouvé une véritable angoisse en lisant le discours de Hitler: non que je croie ses intentions pures, mais dans un langage d'une belle dureté - j'allais dire d'une belle pureté - il rappelle aux démocraties leur hypocrite identification du droit avec le système de leurs intérêts, leur dureté pour l'Allemagne désarmée (...) Cette raison me paraît plus décisive que la précédente en faveur de la politique de conciliation : je crois que les idées allemandes de dynamisme, d'énergie vitale des peuples, ont plus de sens que notre idée vide et hypocrite du droit."

Plus tard, Ricoeur, prisonnier de guerre des Allemands, fut membre des cercles pétainistes du camp, partisan actif de la Révolution Nationale sous l'égide du Maréchal. Il ne retourna sa veste qu'en 1942...

En 1995, dans une interview recueillie par Jean François Duval, Paul Ricoeur explique que c'est au moment de Munich qu'il abandonna ses positions pacifistes. C'était dit-il, grâce à André Philip, socialiste, anti-munichois, qui deviendra plus tard ministre du Général de Gaulle. Mais Munich, c'était le 29 septembre 1938, six mois avant l'article de Terre Nouvelle !

Ricoeur a beaucoup écrit sur "le devoir d'oubli". Il est aujourd'hui considéré comme « l'autorité morale de la philosophie française »...

Pour autant[modifier le code]

Est-il nécessaire de mettre cette citation de jeunesse en tête de liste ? Elle n'a guère de rapport à son oeuvre. En règle générale, je trouve qu'il est souvent un peu trop question de politique dans les articles concernant les écrivains et les philosophes ; contrairement à une opinion répandue en France, ce n'est pas là qu'est leur oeuvre. Ils ont aussi écrit.

Bien sur ! Citer une phrase polémique ou politique tirée d'une entrevue de quelques lignes (donc sourcée, inattaquable), c'est plus facile que de synthétiser une pensée exposée dans un pavé de 500 pages et toujours suspecté de NPOV... 89.88.187.61 (d) 16 mai 2010 à 10:06 (CEST)

Ricoeur[modifier le code]

Déplacé depuis Discussion_Projet:Philosophie
J'ai traduit des passages de l'article allemand et fait quelques ajouts perso. Est-ce que quelqu'un pourrait passer derrière moi pour corriger mes fautes de francais, les lourdeurs etc. (vous pouviez y aller je suis pas susceptible pour ce genre de truc)? Sinon est-ce que vous pensez qu'on peut enlever le bandeau "ébauche"? Merci par avance. Tryphon Tournesol 5 novembre 2006 à 20:03 (CET)

Il y a de grosses lourdeurs dans la bio, je vais essayer d'arranger un peu ça. Sinon le reste ça va. Mais je m'inquiète de l'abondance de citations. Est ce qu'il n'y en a pas trop? J'ai failli coller un message de copyvio parce qu'il me semble qu'il y en plus que de raisonnable pour un article de cette taille. Sh@ry tales 7 novembre 2006 à 17:33 (CET)
Je peux déplacer ce message dans la page de discussion de l'article? Tryphon Tournesol 7 novembre 2006 à 17:38 (CET)
fait Sh@ry tales 7 novembre 2006 à 21:27 (CET)

Alors les citations on en fait quoi? Elles ont pas été placé par moi mais je les ai gardés vu que l'article était quand même court. Je suis pour leur conservation pour être honnête même s'il faut sans doute rajouter du texte autour. Sauf s'il y a violation de copyvio bien sûr. Mais j'y connais rien. Quant à la biographie je te laisse revoir cela. Tryphon Tournesol 7 novembre 2006 à 22:15 (CET)

Ricoeur, mémoire, éthique et politique[modifier le code]

J'ai devant moi le bouquin 1955, " Histoire et Verité " Ed. du Seuil dans la série Collection "Esprit"

Ricoeur has written about politiques in several essays in that collection in his capacity as philosopher - the essay on Mounier leaves no doubt.

To quote fr.wikipedia.org au sujet de Mounier: "il fait reparaitre Esprit, mais s'en détourne à partir de 1941 et prend contact avec le mouvement de Résistance Combat, tandis que la revue est interdite en août 1941. Arrêté, il est libéré après une éprouvante grève de la faim"

Rien de comparable peut-on dire au sujet de Ricoeur.

Can someone identify why Ricoeur received la Croix de Guerre ?

Note: sa réponse à Koestler date de 1949.

Note: Flammarion 1979, Etats Gén. de la Philo, p. 55 à 56 - Ricoeur sur le métier des philosophes.

Disciples :[modifier le code]

Paul Ricœur aurait eu pour élève Emmanuel Macron (émission C DANS L'AIR L'échappée Macron Diffusée le mar. 30-08 à 17h50) Jean11170 (discuter) 31 août 2016 à 15:12 (CEST)

Il ne semble pas avoir été son élève, donc, a fortiori pas son disciple. L'émission télévisuelle à laquelle vous vous référez sans donner aucun lien pour la visionner et vérifier ce dont vous vous faites l'écho approximatif, n'est pas une référence encyclopédique sûre. Attention aux mots, mais sans doute cherchez vous plutôt insinuer quelque chose ? Voici une référence plus sérieuse, une interview d'Olivier Mongin, directeur de la revue Esprit de 1988 à décembre 2012, dans le journal "Le Monde" du 26 mai 2017.

--Hpa (discuter) 26 mai 2017 à 17:13 (CEST)

De la démocratie[modifier le code]

Paul Ricœur donne une définition intéressante de la démocratie :

« Est démocratique, une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêt et qui se fixe comme modalité, d’associer à parts égales, chaque citoyen dans l’expression de ces contradictions, l’analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d’arriver à un arbitrage. »

Auriez-vous l'ouvrage où il a tenu ses propos, de façon à ce qu'on puisse traiter le sujet dans l'article avec la référence correcte ?

Dans la négative, la référence où j'ai trouvé cette citation est Marie Doutrepont, « Réforme de l’aide juridique: Monsieur Geens, cessez de galvauder le terme de «démocratie»! », sur Le Soir, (consulté le 5 décembre 2016).

Citation :[modifier le code]

(Dans l'acte du cogito)" L'affectivité est encore un mode de la pensée au sens le plus large ; sentir est encore penser." (Ricoeur, Philos. volonté, 1949, p.83) Jean11170 (discuter) 18 avril 2017 à 18:07 (CEST)

Neutralité[modifier le code]

« Il se résout tardivement à l'importance des institutions étatiques. »

Je suis plutôt dubitatif sur le ton de cet aphorisme. On pourrait presque y voir ainsi une certaine tournure de certitude apathique dans « la résolution tardive à l’importance » à de telles institutions, alors qu’en fait, il ne s'agit que d'une question vertement subjective en philosophie politique.

Je vais simplement neutralisé cette phrase, dans un souci de respect encyclopédique.

ComtedeMorcerf (discuter) 16 juillet 2017 à 04:03 (CEST)

Emmanuel Macron "assistant éditorial" de Paul Ricœur[modifier le code]

L'article présente Emmanuel Macon comme ayant été "assistant éditorial" de Paul Ricœur à l'Université de Nanterre en 1999. Cela est inexact pour trois raisons: 1/ La fonction d'assistant "éditorial" n'a jamais existé à l'université. 2/ La fonction d'assistant attaché à un professeur a été supprimée des universités françaises juste après 1968. 3/En 1999, Paul Ricœur avait 86 ans et était depuis longtemps à la retraite. Cela dit, le concours apporté par E. Macron à la rédaction d'un livre de Ricœeur est un fait incontestable. Il faudrait savoir s'il s'agissait d'un accord direct entre les personnes ou, plus vraisemblablement, d'un soutien apporté par l'éditeur. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 2A01:CB10:2EE:8700:CD4E:F420:657A:91D9 (discuter), le 13 septembre 2017 à 08:49 (CEST).

Si c'est un « fait incontestable » , où sont vos sources ? --Anar déchaîné (discuter) 13 septembre 2017 à 22:01 (CEST)