Discussion:Osmose

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

erreur ?[modifier le code]

La pression osmotique, se définit comme la pression minimum qu’il faut exercer pour empêcher le passage d’un solvant d’une solution plus concentrée à une solution moins concentrée au travers d’une membrane semi-perméable c'est pas plutôt le passage d'un solvant d'une solution peu concentrée à une solution plus concentrée [en impuretés/solutés etc] ? --Moala 20 juillet 2005 à 23:23 (CEST)

Surement une erreur de traduction... j'ai corrigé--;-) 25 juillet 2005 à 23:27 (CEST)


- La figure montrant le "Principe de l'osmose" est fausse. Le soluté ne peut pas traverser la membrane. C'est l'eau qui peut passer.

erreur bis[modifier le code]

Je crois bien que les légendes sur le schéma qui illustre le phénomène d'osmose sont fausses. En fait, le déplacement de l'eau se fait de la zone hypotonique vers la zone hypertonique! et non le contraire!

je crois aussi, ceci devrait aller Discut' Frakir 23 septembre 2010 à 18:31 (CEST)

J'aimerais comprendre[modifier le code]

L'osmose désigne la diffusion des molécules d'un solvant à travers une membrane semiperméable, ok, mais l'osmose designe tout autant la duffisuon de solvant vers la zone ou les molécules sont plus concentés, ou le fait que boire du ricard sans eau constipe. bref, ca ne dit toujours pas ce que c'est.

Moi aussi j'ai recopié ca en bio, mais je pense quand même qu'on peut et qu'on doit faire mieux. Si non, voler signifie faire tourner les palles d'un helicoptère, et comprendre c'est reussir un examen. Beurk, ca me fait froid dans le dos.--;-) 5 septembre 2005 à 18:00 (CEST)


L'osmose : le passage d'un liquide diluer ver un liquide consentrer au travere d'une menbrane semi-permeable

« Phénomène caractérisé par » (source) ;-) 12 décembre 2009 à 10:36 (CET)

reponse[modifier le code]

En realité le phenomene d'osmose est créé par les molecules de soluté qui exercent une pression (osmotique) sur la membrane par agitation thermique. il existe une surpression du coté de la membrane qui est le plus concentré (pression osmotique plus forte). cette surpression tend à etre resorbé par un flux osmotique de solvant (phenomene d'osmose). ce phenomene prend fin lorsque le systeme atteint un equilibre:

soit les concentrations sont egalisées, soit la pression hydrostatique devient aussi forte que la pression osmotique.

A.Nter

Merci. L'osmose (où le phénomène d'osmose) est donc une tendance naturel a équilibrer les pressions (osmotique). On disait d'ailleurs si je ne m'abuse que c'est un phénomène qui se réalise "par osmose". L'éthymologie (du grec ôsmos qui signifie poussée) nous rappelle au passage que le terme osmose désigne une force, une énergie. Dans l'exemple exposé dans l'article elle est mise en évidence en s'opposant a la force de gravité.
Donc les éprouvettes, les solutions et les membranes semis perméables sont des mise en évidence, des démonstrations, des expériences, des exemples, tout ce que vous voulez, mais ça ne peut pas être la définition de l'osmose. Je persiste et signe. ;-) 20 janvier 2007 à 18:00 (CET)
Je n'ai pas très bien compris le sens de votre remarque. Votre référence au grec est intéressante, mais me laisse sur ma faim (de savoir). Si vous avez une autre définition, pourriez-vous aller jusqu'au bout de votre pensée, et nous l'exposer. Par alleur, plusieurs remarques se recoupent, et, non signées, il n'est pas possible au lecteur de savoir si elles sont une suite du même auteur ou des réponses d'intervenants successifs. Merci de veiller à l'intelligibilité du discours. SergeGAR 14 février 2007 à 18:32 (CET)
J'essaye seulement de de faire ressortir le principe de l'osmose, et de le séparer de l'expérience de mise en évidence.
Pour comprendre l'évolution de cette page et qui a dit quoi je conseille vivement l'onglet historique, a coté de modifier. C'est valable et instructif dans tous wikipédia, et donc aussi pour l'article lui même, où vous pourrez retrouver sans trop de mal la définition que j'avais proposé (mon nom d'utilisateur est smily, mais je signe uniquement avec un dessin). ;-) 17 avril 2007 à 19:57 (CEST)

Et l'œuf à la coque ?[modifier le code]

J'ai entendu dire que l'œuf qui se fend dans l'eau chaude était victime d'un phénomène de pression osmotique, et que l'ajout de sel ou de vinaigre pouvait palier cet effet.

Suis-je un naïf et crédule, ou est-ce (plus ou moins) vrai ? Et si oui, ne pourrait-on pas, pour les pauvres ignorants comme moi, citer cet exemple en illustration du phénomène (avec lien de et vers œuf à la coque) ?

-- Fr.Latreille 23 février 2007 à 22:05 (CET)

Premiers éléments de réponse[modifier le code]

Pour bien comprendre le rôle de l'osmose, il faut prendre un exemple concret. Prenons l'exemple d'une plante verte dans votre maison. Si vous ne l'arrosez pas assez, alors le milieu extérieur est appauvri en eau et donc, la plante fâne. Mais alors comment peut-on expliquer que si on arrose beaucoup une plante avec un mélange d'eau plus de l'engrais, la plante fâne. (Entendre dans ce cas: "engrais en excès"). La raison de ce phénomène est que l'engrais est riche en éléments minéraux qui concentre la solution extérieure. Ainsi le milieu extérieur devient riche en éléments minéraux (hypertonique). Quand il devient plus riche que la concentration intracellulaire, alors vous êtes dans le cas, où l'eau ira du milieu le moins riche en éléments minéraux vers le milieu le plus riche en éléments minéraux. L'eau sort de la cellule... la cellule ayant moins d'eau perd sa rigidité et se fâne. C'est le phénomène de plasmolyse que l'on constate quand on donne trop d'engrais à une plante et que l'on dit dans le langage courant qu'on la "cuit".

Pour l'oeuf, le problème de l'oeuf qui se fend dans l'eau chaude est tout autre. Déjà, la coquille d'oeuf n'est pas une membrane semi perméable. En réalité, il existe une poche de gaz dans l'oeuf qui sert d'air à l'embryon. Cette poche de gaz est susceptible de se dilater (comme tout gaz cf loi des gazs parfaits) quand vous le chauffer. C'est cette dilatation qui provoque la rupture de la coquille. Le fait de le plonger dans le vinaigre ne tire pas son explication de l'osmose mais d'un autre phénomène (s'il était vérifié: je n'ai pas fait l'expérience). Ce phénomène est que la coquille d'oeuf est composée essentiellement de calcaire. Que le vinaigre est un acide (acide éthanoïque) capable de dissoudre ce calcaire en faisant une réaction chimique (CaCO3 + H3O+ => HCO3- + H2O équilibre à revoir). La fragilisation progressive de la coquille calcaire pourrait permettre de faire sortir une partie de ce gaz et éviter ainsi l'éclatement de l'oeuf. Mais là, ce n'est que présomption car il existe une membrane imperméable sur la paroi interne de la coquille. Et il faudrait également que cette membrane perde son intégrité.

Par contre, pour le sel... je n'ai jamais entendu ceci et surtout, je ne vois pas bien comment ca pourrait agir. A moins que le fait de dissoudre du sel dans l'eau permettent d'augmenter la température d'ébullition. Mais ca me paraît tellement tiré par les cheveux que je ne vois pas l'intérêt. J'espère que cela répond à vos questions.

Merci pour cette information. Je ne peux pas dire qu'elle réponde à ma question sur l'oeuf, puisqu'il y a doute sur le vinaigre et rien sur le sel.
En fait, sur la page œufs à la coque, il est question de choc thermique, et pas d'osmose. Ma question aurait donc peut-être une réponse ailleurs (ou pas du tout, car il s'agit d'un "on dit").
-- Fr.Latreille 18 avril 2007 à 23:59 (CEST)

Définition[modifier le code]

Tout ceci ne résout pas le problème de la définition de l'osmose (et de la pression osmotique en ce qui me concerne) relevé par smily. La pression osmotique existe dans toute solution, indépendamment de la présence ou non d'une membrane ! blarg eTom_06

je n'ai pas compris le principe de l'osmose.Peut-on me le ré-expliquer avec les mots d'un ado de 14 ans svp??

Clem.

L'osmose est une force, une énergie, qui pousse à la répartition équilibré. (Et c'est tout, le reste sert juste a pouvoir l'observer) ;-) 15 décembre 2008 à 10:57 (CET)

Osmose une force ?[modifier le code]

C'est un abus de langage de considérer "l'osmose" comme une force. De la même manière qu'on dit "la gravitation est un phénomène", il convient de dire "l'osmose est un phénomène". On décrit d'abord un effet, pas ses moyens. Je suppose vaguement que le phénomène de l'osmose est le résultat d'une cascade de phénomènes d'attraction au niveau moléculaire - plus la gravitation simple - tendant à un cumul équilibré, et donc les forces à considérer seraient au niveau moléculaire - ce qui n'empêche pas, en les considérant de manière combinées, de manipuler leur représentation comme une dépendance d'une masse, ou du volume, d'un matériau donné.--Awsky ( Askedonty) (d) 6 septembre 2010 à 21:37 (CEST)

Phénomène, d'accord.
Phénomène de diffusion de molécules, pas sûr, caractérisé par un effet de diffusion des molécules semble déjà plus juste.
Phénomène de diffusion de molécule à travers une membrane semi-perméable ... non! Ca c'est l'expérience de mise en évidence. Dans la nature l'osmose est un phénomène qui existe aussi en l'absence de membrane.
Le mot force que j'ai introduit venait pour essayer de distinguer la chose de l'expérience. Phénomène ne permet pas cette distinction. Si le terme est plus juste il faut l'utiliser, mais alors il faut arriver a distinguer la chose de sa mise en évidence, et c'est pas gagné, ça fait plusieurs années maintenant que je l'explique et le corrige et que c'est systématiquement refoulé. :-) 23 septembre 2010 à 10:56 (CEST)
En passant par colloïdes le phénomène me parait maintenant mieux défini, ou peut-être une partie de ses enjeux contemporains car je ne débarque plus sur l'article sans une idée préformatée. La disparition d'une suggestion de l'expérimentation acides/bases constitue peut-être un déficit à cet égard des enjeux. L'illustration graphique est cependant plus immédiate et permet de mieux visualiser la phénoménologie des pressions. On y distingue mieux la problématique de l'intuition de l'existence d'une "force", qui parait nécessaire pour expliquer le choix étymologique. --Askedonty (d) 7 octobre 2010 à 09:43 (CEST)

Ballon à gaz[modifier le code]

Quelqu'un peut-il me dire si cette allégation sur l'endosmose appliquée auxballon à gaz d'un vieux livre de chimie est pertinente ou périmée.

« Les vitesses avec lesquelles deux gaz traversent un faible orifice d'une membrane, sont en raison inverse de la racine carrée de leur densité. La propriété endosmotique remarquable du dihydrogène se démontre en plaçant un ballon en caoutchouc mince et plein d'air dans une cloche remplie d'hydrogène, le ballon a été entouré de fil qui s'applique sur lui sans le serrer. Au bout d'un jour, le fil disparait sous les deux hémisphères qui se forment (suite de l'augmentation de volume, et souvent le ballon finit par éclater). Ainsi il a dû entrer dans le ballon 3,5 fois plus d'hydrogène qu'il n'en est sorti d'air, puisque le premier de ces gaz pèse 14 fois moins que le deuxième. »

Revue scientifique , Volume 2. 1865 (Livre numérique Google)

Oimabe (d) 25 octobre 2011 à 17:53 (CEST)