Discussion:Intervalle (musique)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Notation des doubles dièses[modifier le code]

Est-ce que les doubles dièses ne devraient pas être notés "x" au lieu de "##" dans le tableau des intervalles? --24.200.114.202 (d) 17 février 2009 à 03:03 (CET)Mikaël Francoeur

Provient de Discuter:Intervalle (musique)[modifier le code]

Aujourd'hui, je fusionne le contenu de cet article avec celui de Intervalle (solfège) et d'échelle diatonique. Je supprime tout ce qui fait doublon avec les deux articles précédents. Le présent article aura désormais pour objet la notion d'intervalle musical, mais de manière plus générale, et non pas pas du seul point de vue de la musique occidentale et du solfège. Les contributeurs éditant des articles sur les échelles et intervalles d'autres systèmes musicaux, pourront donc ajouter du contenu ou des liens vers leurs articles, sous la section "L'intervalle dans les autres systèmes musicaux". Yves30 27 déc 2004 à 12:10 (CET)

Texte avant fusion et effacement partiel[modifier le code]

En musique un intervalle est la différence entre les degrés de deux notes. Il est lié, physiquement, au rapport de leurs fréquences respectives. Le nom d’un intervalle entre deux notes est tiré du nombre de degrés qui les sépare, en les comptant toutes les deux. Par exemple, pour deux notes le nom est seconde (la-si), pour trois notes tierce (fa-sol-la), etc. Il s’agit bien d’une donnée relative entre deux notes quelconques, indépendante de la tonalité de référence, à ne pas confondre avec la notion de degré qui détermine la nature d’une note dans une tonalité donnée. On ne dira donc pas que sol est la « quinte de do majeur », mais que sol est la « dominante de do majeur ».

Liste des intervalles[modifier le code]

Dans la musique occidentale, à gamme chromatique (octave divisée en douze demi-tons), on adopte les noms suivants (dans ce tableau les notes indiquées le sont par rapport à do, à titre purement indicatif). L'intervalle est une notion relative : sol est une quinte au-dessus de do, mais la est une quinte au-dessus de ré, etc.

Liste des intervalles par rapport à la tonique do
Unisson do
Demi-ton chromatique (« unisson augmenté ») do♯
Seconde mineure ou demi-ton diatonique ré♭
Seconde majeure ou ton
Seconde augmentée ré♯
Tierce diminuée mi♭♭
Tierce mineure mi♭
Tierce majeure mi
Tierce augmentée mi♯
Quarte diminuée fa♭
Quarte juste fa
Quarte augmentée ou Triton fa♯
Quinte diminuée sol♭
Quinte juste sol
Quinte augmentée sol♯
Sixte diminuée la♭♭
Sixte mineure la♭
Sixte majeure la
Sixte augmentée la♯
Septième diminuée si♭♭
Septième mineure si♭
Septième majeure si
Septième augmentée si♯
Octave diminuée do♭
Octave (juste) do

Au-delà de l’octave, les intervalles sont nommés : neuvième, dixième, onzième, etc.

Demis-tons[modifier le code]

Il faut noter la différence entre les demi-tons diatonique et chromatique.

  • Le demi-ton diatonique sépare deux notes de degrés différents et conjoints: si-do ou do-ré♭ par exemple.
  • Le demi-ton chromatique sépare une note de la note altérée portant le même nom : si♭-si ou do-do♯ par exemple.

Dans la gamme tempérée, ces deux intervalles ont la même grandeur et la plupart des instruments confondent les notes diésées avec les notes bémolisées : par exemple, fa♯ = sol♭ sur un piano.

Dans la gamme Pythagoricienne, le demi-ton diatonique est légèrement plus petit que le demi-ton chromatique, avec des valeurs respectives (approchées) de 4 commas et 5 commas, un comma étant approximativement la 53e partie d’une octave. Un ton, qui peut être décomposé en un demi-ton chromatique et un demi-ton diatonique, vaut donc 9 commas.

Renversements[modifier le code]

Le renversement d’un intervalle est le complément de cet intervalle par rapport à l’octave. Ainsi la quarte est le renversement de la quinte, car l’on compte 4 degrés diatoniques en montant de do à fa, et 5 en descendant de do à fa. Le renversement d’un intervalle juste est juste (par exemple : quarte juste sol-do et quinte juste do-sol).
Le renversement d’un intervalle majeur est mineur et inversement (par exemple : tierce majeure do-mi et sixte mineure mi-do).
Le renversement d’un intervalle augmenté est diminué et inversement (par exemple : seconde augmentée fa-sol♯ et septième diminuée sol♯-fa).


Restitution[modifier le code]

J'ai bien trouvé le $ :

"La science acoustique est capable de mesurer, et donc, de rendre compte, des intervalles associés aux échelles des différents systèmes musicaux, occidentaux ou non. Cependant, ce type de représentation a ses limites : d'un point de vue musical, un intervalle ne peut être réduit à un simple rapport de fréquences. En effet, dans un genre musical donné, la valeur d'un son est déterminée par tout un réseau de relations entre ce son et d'autres sons, présents ou absents, simultanés ou successifs. "
Mais je conteste cette vision. Quoiqu' il arrive, dans quelques genre musical où l'on se situe, l'intervalle est bien un rapport de fréquences. Après, effectivement, il est du rôle de l'acoustique musicale de définir comment les intervalles sont perçus suivant le contexte dans lequel ils évoluent. Mais on ne peut pas dénigrer la définition "Physique"
On devrait probablement avoir un seul et même article pour intervalle (musique) et Intervalle (solfège). Qu'en pensez-vous ? Gérard 20 novembre 2006 à 20:16 (CET)

(fr) Résumé des intervalles)[modifier le code]

Pas glop, pas glop! 
le lien proposé ((fr) Résumé des intervalles) est mal écrit, 
pourri de fautes, le tableau est incompréhensible!

As-tu pensé à regarder ici ? Yves30 Discuter 1 juillet 2006 à 22:19 (CEST)

Oui, oui! excellent et très complet. Il y en a un pas mal aussi à Audiolexic de MacMusic, plus synthétique avec des tableaux clairs, trés réussi aussi :). 

Mais l'autre lien au-dessus… :(


Provient de Discuter:Intervalle (solfège)[modifier le code]

J'ai appliqué le bandeau {{À recycler}} car les sections 2, 3, et 4 (chiffrage, redoublement et qualificatif) sont confuses. Chiffrage et qualificatif gagneraient certainement à être regroupés. Le redoublement peut être vu ensuite, juste avant le renversement. --Shlublu bla 15 octobre 2006 à 23:25 (CEST)

On devrait probablement avoir un seul et même article pour intervalle (musique) et Intervalle (solfège). Qu'en pensez-vous ? Gérard 20 novembre 2006 à 20:15 (CET)
Oui, je suis d'accord avec toi. Par contre, avant d'attaquer la fusion, on ferait sans doute bien d'élaborer un plan. Dans cet article, on a pas mal de redondances (on voit d'abord tous les chiffres d'intervalles, puis on les repasse un par un pour avoir leur qualité, par exemple). On essaie d'en construire un puis on attaque ? J'ai commencé. Tu verras des points d'interrogation disséminés dans cette ébauche de plan. C'est quand je me pose des questions quant à la pertinence de l'information amenée à cet endroit. Vivement tes commentaires, a++ ! --Shlublu bla 21 novembre 2006 à 00:43 (CET)
à mon avis on les garde dans un 1er temps voir la taille atteinte par l'article
Oui, bonne idée. Et le plan, tu en penses quoi ? --Shlublu bla 21 novembre 2006 à 22:30 (CET)
cela me parait bien. Quand Yves30 avait écrit le présent article, alors que l'autre existait déjà, son idée était qu'Intervalle (solfège) traite de la musique occidentale et l'autre de la notion générale d'intervalle toutes cultures musicales confondues (voir les pages de discussion). En fait il faut bien dire que sur fr:Wiki et jusqu'à présent, la seule musique dont la théorie est réellement exposée est la musique occidentale - c'est aussi la seule que je connaisse. Il faudrait, d'une manière ou d'une autre, préserver l'avenir sous la forme d'un préambule. Gérard 21 novembre 2006 à 22:50 (CET)
Bonne idée aussi. Un peu à la façon dont c'est fait pour tempérament mésotonique ?--Shlublu bla 22 novembre 2006 à 01:18 (CET)
Bon, c'était un peu en sommeil ici. Je pense que l'on peut attaquer, si pas d'autre commentaires. Comment on se répartit le travail ? Bonne journée Gérard --Shlublu bla 14 décembre 2006 à 13:31 (CET)
Bonjour Gérard. Je me demande avec le recul et à la relecture des deux articles si ce n'est pas d'une fusion dont ils ont besoin. La séparation musique occidentale/musique indienne/etc etc peut être faite au sein de l'article. Qu'en penses tu ? A++ --Shlublu bla 25 mai 2007 à 14:42 (CEST)


  • Recopie de la suite de la discussion, depuis les pages de discussion de Gérard et Shlublu :

Bonjour Gérard. J'avais participé à une discussion sur Discuter:Intervalle (solfège), avec un certain Gérard. Comme la signature ne comporte pas de lien vers Utilisateur:Gérard, mais seulement ce prénom, je me demande s'il s'agit bien de toi. Si oui (et même si non d'ailleurs), que penses tu de la fusion que je propose en page de discussion. Cette fusion pourrait tout à fait se baser sur le plan proposé. A++, bonne journée, --Shlublu bla 25 mai 2007 à 14:45 (CEST)

Bonjour Shlublu. Le Gérard en question est bien moi (question de paramétrage des préférences). La séparation des deux notions n'a, selon moi, aucun sens et aucun intérêt - sinon d'embrouiller tout. Je suis à 100% pour une fusion, et si possible sur Intervalle (musique), le solfège étant une notion plus restrictive. Amicalement Gérard 25 mai 2007 à 14:55 (CEST)
Re bonjour !
Ok, je demande la fsion dans ce cas ! Et je recopie cette discussion dans la page de discussion de l'article. Bonne journée ! --Shlublu bla 25 mai 2007 à 15:13 (CEST)

--Shlublu bla 25 mai 2007 à 15:13 (CEST)


Proposition de plan:

Définition succincte[modifier le code]

  • ...Un intervalle, c'est deux sons successifs ou joués simultanément...

Intervalles mélodiques et intervalles harmoniques[modifier le code]

  • Ascendant: déf + 1 exemple
  • Descendant: déf + 1 exemple
  • Harmonique: déf + 1 exemple

Qualificatifs[modifier le code]

  • Introduction notion de longueur de l'intervalle : nombre de tons à passer, sachant que l'on compte le ton de départ
  • Introduction intervalle "pur"
  • Introduction succinte notion : ("certains intervalles sont dits") Mineur/Majeur, Juste + 1 exemple de chaque
  • Introduction succinte notions Augmentée et diminuée ("...qu'il soit mineur majeur ou juste, on peut rallonger un intervalle, on dit alors qu'il est dim, aug, surdim, suraug...") - insister sur l'importance donnée aux noms des tons de départ et d'arriver pour éviter une incompréhension entre 2nde suraugmentée et 3ce majeure, par exemple. Même son mais signification différente dans le discours.

Liste des intervalles[modifier le code]

--Doit on garder les articles séparés tierce, quinte, etc, ou doit on les fusionner ici ? --

à mon avis on les garde dans un 1er temps voir la taille atteinte par l'article

unisson[modifier le code]

  • Juste (pas d'exemple, si ?). Notation. Consonnance ultime.
  • (sur)Aug, (sur)dim : (pas d'exemple, si ?) Notation. rarissime. Même son qu'une seconde (maj)mineure mais signification différente. Dissonnance
  • Exemple musical: un midi ou un ogg GNU, CC ou du DP, avec une fin à l'unisson ?
  • Renversement

Renversement : l'unisson et l'octave ne peuvent être renversés. En effet le renversement consiste à intervertir la place des notes. Appellons ces deua notes Monsieur A et Monsieur B. Bi Monsieur A est au troisième étage apelé étage MI, Monsieur B est au cinquième appelé étage sol. Le renversement va donc placer Monsieur A au niveau où se trouvait Monsieur B : il va donc passer de l'étage mi à l'étage sol. Monsieur B, à son tour, va predre la place de Monsieur A et passer de l'étage sol à l'étage mi. . Mais si tous les deux sont au même étage (autrement dit à l'unisson) et essaient de prendre la place l'un de l'autre, ils ne vont pas changer d'étage. Le renversement de l'usisson est donc impossible. Il en sera de même pour l'octave. Dans ce cas, Monsieur A et Monsieur B sont à deux niveaux différents. (la différence entre ces deux niveaus s'appelant l'octave). En prenant la place l'un de l'autre, ils ne vont pas mocifier la distance qui les séparait : cette distance sera toujours d'une octave. Le "renversement" d'une octave reste toujours une octave. Le calcul sera le même, évidemment, pour l'octave redoublée.

seconde[modifier le code]

  • Min, maj : def, exemples, notation. Dissonance.
  • Exemple musical: un midi ou un ogg GNU, CC ou du DP, avec une seconde min marquante ? maj marquante ? aug (mineure harmo) marquante ?
  • Renversement
  • Si fusion avec articles séparés : notions acoustiques

tierce[modifier le code]

même schéma. exemples : 5è de beethoven, mvt I : un exemple de chaque tierce (maj, puis min), couleur café (maj), il pleut bergère (min)

quarte[modifier le code]

  • Juste. Exemple. Notation. Consonnance.
  • Aug, Dim (introduire notion triton)
  • Ex : la marseillaise de Rouget de l'Isle, il est né le divin enfant
  • Renversement (et renversement triton 4aug = triton 5dim)

même schéma

quinte[modifier le code]

cf quarte / parler du triton. Exemple : "Dallas" ? OOps... ...

sixte, septième, octave (octave aug et dim rarissime)[modifier le code]

...

2nde -> 15è[modifier le code]

  • introduire mode de comptage : + 1 octave = + 7 à la longueur car on ne recompte pas l'octave intermédiaire deux fois (exemple : 2nde + 7 pour l'octave en plus : 7 + 2 = 9ème)
  • explications succintes avec à la file les notations et exemples (voir tous les intervalles), ou c'est trop ?

Gamme : structure formée d'intervalles mélodiques consécutifs et de même sens ?[modifier le code]

  • Rapport intervalles unisson, quarte et quinte justes avec degrés fondamentaux (dits "forts" ou "bons" sans qu'il ne faille y voir une qualité intrinsèque) I, IV, V
  • Idem pour les intervalles majeurs mineurs avec les degrés secondaires (dits "faibles"), incluant sensible: II, III, VI, VII ?
  • Lier à article WP gammes et modes ici
  • Introduction à Harmonie tonale élémentaire ici, et par le biais des intervalles harmoniques.
Il me semble que ce paragraphe fait déjà l'objet d'un article à part entière. Est-il nécessaire ? --Djiboun 5 février 2007 à 18:12 (CET)
Tu as raison, un simple renvoi vers cet article serait probablement suffisant.--Shlublu bla 4 mai 2007 à 15:43 (CEST)

Rapport de fusion Intervalle (musique) / Intervalle (solfège)[modifier le code]

La fusion à été demandée entre les deux articles, suivant le plan ci-dessus. La fusion des pages et historiques a été effectuée ce jour par Jérôme 66. L'article nécessite encore des travaux : ancres, imports des exemples sonores depuis les aricles connexes, etc. Certains articles connexes ont un sens, tandis que d'autre beaucoup moins. A voir / a discuter --Shlublu I-V6 6 juin 2007 à 13:54 (CEST)

Erreur dans " Chiffre de l'intervalle"?[modifier le code]

(problème résolu par des recherches complémentaires, il n'ya pas d'erreur ^^)

Intervalle Do-Mi tierce surdiminuée et Mi enharmonie de Do# ??[modifier le code]

Bonjour, une erreur ne se serait-elle pas glissée dans le paragraphe "Détail des intervalles", second groupe (enharmonies de do#) : que vient faire ici la tierce surdiminuée (normalement Mibbb, qui est ici notée Mi) ? Ne faut-il pas tout simplement supprimer cette ligne ? Même remarque pour la sixte surdiminuée dans les enharmonies de fa# et la septième surdiminuée dans les enharmonies de sol#. N'étant pas du tout sûr de moi, je ne touche pas ! :) Adoudoux

Toutes mes excuses, je viens de comprendre ("- 3 demi-tons chromatiques" = "MOINS 3 demi-tons chromatiques") ! :D Adoudoux --24.200.114.202 (d) 17 février 2009 à 03:03 (CET)

intervalle juste[modifier le code]

Bonjour,

Je lis : "Au sein de l'échelle diatonique naturelle, les intervalles se partagent entre deux familles :

  • les intervalles justes : ceux qui ont la même étendue quelle que soit leur position (ils ne doivent être ni augmentés ni diminués pour être qualifiés de justes),
  • ceux qui ont deux étendues possibles : ils peuvent être soit majeurs soit mineurs (l'étendue d'un intervalle majeur est plus grande d'un demi-ton chromatique que celle de l'intervalle mineur)."

Si je prends les quartes dans la gamme de Do majeur, j'ai :

  • do ré mi fa : 2 tons et 1/2 ton diatonique
  • ré mi fa sol : 2 tons et 1/2 ton diatonique
  • mi fa sol la : 2 tons et 1/2 ton diatonique
  • fa sol la si : 3 tons
  • sol la si do : 2 tons et 1/2 ton diatonique
  • la si do re : 2 tons et 1/2 ton diatonique
  • si do re mi : 2 tons et 1/2 ton diatonique

La quarte n'a pas la même étendue partout; cet intervalle n'a pas la même étendue quelle que soit sa position. Elle ne peut donc pas être appelée "juste"...

?????

Qu'en pensez-vous ? --Rdaouikipedia (d) 24 novembre 2010 à 14:14 (CET) 24.11.2010 Richard DAVID

J'en pense ceci : La quarte de Fa n'est pas Si mais Si bémol : on n'est plus dans l'échelle diatonique (voir la succession des quartes sur le Cycle des quintes : on les trouve en tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre). NB une quarte (ou une quinte ou n'importe quel autre intervalle) ne s'apprécie pas "dans une gamme" mais par rapport à la note de départ. Quarte ascendante de Fa = Si bémol (autrement dit quinte ascendante de Si bémol = Fa) quelle que soit la gamme qu'on utilise. Gérard (d) 24 novembre 2010 à 14:37 (CET)