Discussion:Dioxyde de carbone

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives


Pourquoi catégorie transport ?[modifier le code]

J'ai posé déjà cette question, au bistrot, mais je ne la trouve plus. Donc : soit elle a disparu, soit elle a été déplacée, soit elle gène des puissances occultes ;-)

Donc, disais-je, pourquoi l'article sur le dioxyde de carbone est il classé dans la catégorie "transport" ?

Hummm ? alors la excellente question

Averell 7 jul 2004 à 11:32 (CEST)

CO2 = composés organique?[modifier le code]

combien la t-il de carbone

CO2[modifier le code]

LE GAZ CARBONIQUE EST IL PLUS LOURD QUE L'AIR

Comme le gaz carbonique est un des composants de l'air, c'est un peu étonnant comme question ;)
Ceci dit, le CO2 est effectivement plus dense que l'air Piratmac 8 octobre 2006 à 15:50 (CEST)

utilisation industrielle[modifier le code]

question comment produit t on le co2 a usage industriel PHILIPPE le 16 05 05

Comment calculer la puissance fournie par ce gaz carbonique et la traduire en puissance frigorifique. RICHARD le 29 11 2006

Liaison chimique carbone-hydrogène[modifier le code]

J'aimerai connaitre la température nécessaire pour casser la double liaison carbone-oxygène du CO2.

Exactitude de la phrase suivante?[modifier le code]

"Cette glace carbonique ne laissant aucun résidu tout en produisant très rapidement une grande quantité de froid (150 fr/h/kg à -78,5 °C) l'homme lui a rapidement trouvé de multiples utilisations."

Je pense que la valeur dépend de la forme du solide de CO2 et plus précisement du ration surface/volume. La sublimation plus rapide si la surface est importante pour un volume donné, et réciproquement si la forme est très compacte.

Je modifie la phrase comme suit "Cette glace carbonique se sublime en ne laissant aucun résidu et produit très rapidement une grande quantité de froid (150 fr/h/kg à -78,5 °C), l'homme lui a donc rapidement trouvé de multiples utilisations."

Solubilité du CO2 en fonction de la température[modifier le code]

Bonjour, J'ai relevé une apparente contradiction entre deux articles. Dans le présent article intitulé Dioxyde de carbone il est écrit que "...l'acide carbonique (H2CO3) [...] est plus soluble dans l'eau chaude que froide." Inversement, dans l'article intitulé "Rejets de CO2", on peut lire: "La quantité de CO2 que peut absorber un litre d'eau diminue à mesure que l'eau se réchauffe." Evidemment, du point de vue des conséquences sur l'environnement, ce n'est pas du tout la même chose! Je crois qu'il faut ici distinguer deux phénomènes distincts en fonction de la température: - d'une part, la variation du ratio d'équilibre [H2CO3]/[CO2 dissous] (ou, de manière équivalente, celle du pK du couple acide/base); - d'autre part, celle de la solubilité globale des espèces H2CO3 + C02, c'est-à-dire celle des concentrations des espèces dans la solution en équilibre avec la phase vapeur CO2 à la pression atmosphérique (ou bien pour une pression partielle donnée de CO2). En fait, ce qu'il importe de savoir du point de vue écologique, c'est si le réchauffement des océans a un effet régulateur en augmentant la capacité d'absorption du CO2 atmosphérique, ou l'inverse. Les auteurs des deux articles (ou quelqu'un d'autre) pourraient-ils éclaircir ce point? Merci d'avance!

Laurent GUILBERT

Je n'ai pas pu vérifier que la solubilité de H2CO3 augmente avec la température. Néanmoins le problème est largement plus complexe qu'une simple histoire de solubilité. Le CO2 se dissout dans l'eau (mais sa solubilité dépend beaucoup du pH, de la présence d'autres ions...) et forme 0,2-1% de H2CO3. H2CO3 s'ionise en partie et forme des bicarbonates et des carbonates. Selon le contre-ion, ces sels peuvent être insolubles (calcium, magnésium...) et cela déplace l'équilibre vers H2CO3. D'un autre côté, plus la concentration en H2CO3 augmente, plus les sels de calcium (notamment) deviennent solubles ; pourtant, le carbonate de calcium précipite à chaud. Plus plein d'autres facteurs... En résumé, c'est l'enfer ! Une chose est sûre : le CO2 est plus soluble dans l'eau froide.
D'un point de vue environnemental, je crois que la question est mal posée. La question n'est pas SI la Terre va pouvoir rééquilibrer les émissions de CO2/les températures mais EN COMBIEN DE TEMPS elle va le faire. Le problème est que nous émettons trop vite le dioxyde de carbone de sorte que les mécanismes de contrôle sont débordés. En outre, on ne peut pas réduire ces contrôles à une simple histoire de solubilité du CO2. Le principal facteur est le stockage (ou le déstockage) du CO2 sous forme de carbonates et il faut tenir compte non seulement de l'aspect purement chimique mais aussi des organismes et des bactéries qui métabolisent le CO2. Une estimation donne 100 000 000 de gigatonnes de CO2 stockées sous forme de carbonates dans le fond des océans !!!

Phase solide[modifier le code]

Une nouvelle phase solide haute pression pour le CO2 ?

Check : http://www.spectrosciences.com/spip.php?breve734

--85.68.148.142 (d) 2 juillet 2009 à 07:33 (CEST)

Gaz à effet de serre[modifier le code]

Hervé120 vient de rajouter deux phrases dans l'introduction : "Le dioxyde de carbone(CO2) fait partie des gaz à effet de serre présents naturellement sur Terre : cependant ses émissions anthropiques causées par divers procédés industriels et les transports contribuent au réchauffement climatique actuel.

L'impact précis du CO2 anthropique sur le climat fait l'objet d'un débat contradictoire entre le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat GIEC et divers courants sceptiques, voire remettant en cause le réchauffement climatique, scientifiques ou non."

Ces deux phrases attachent à la malheureuse molécule de CO2 un contenu polémique qui ne la concerne pas - il y a assez de polémique dans les articles sur le climat. Je recommande de retirer ces deux phrases dans le but de cantonner les polémiques et guerres d'édition dans le plus petit nombre d'articles possibles.--Environnement2100 (d) 29 novembre 2009 à 12:00 (CET)

Gaz à effet de serre[modifier le code]

Bonjour Environnemment

Cet ajout ne vise pas à polémiquer, mais simplement à aborder un aspect important du CO2. De manière neutre bien sûr.

La mettre en introduction est en effet peut-être trop, je l'avais mis par la suite en fin d'article, effacé à nouveau ;-/

Cordialement. Hervé120 (d) 1 décembre 2009 à 15:01 (CET)

C'est le sujet qui est polémique. Je vous propose d'ajouter simplement

"Le CO2 est le deuxième gaz à effet de serre le plus important dans l'atmosphère après la vapeur d'eau. À ce titre, les émissions anthropiques sont visées par le Protocole de Kyōto ; sa séquestration géologique à long terme fait l'objet de recherches en cours.".--Environnement2100 (d) 1 décembre 2009 à 19:50 (CET)

Bonjour Environnement2100 ça marche. A bientôt.

Rejet de CO2[modifier le code]

On voit régulièrement dans les publicités pour voitures que celles-ci rejettent des quantités de CO2 au kilomètre (quantités qui se cantonnent entre 100 et 250g/Km généralement). Quelqu'un pourrait il m'expliquer comment une voiture qui consomme 4 litres aux cent kilomètres (soit 4 Kg de carburant) peut rejeter 113g de CO2 par kilomètre (soit 11,3 Kg de rejets aux 100 Km)? — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 79.80.50.46 (discuter).

Avec un calcul à la louche, on retrouve bien l'ordre de grandeur :
4 l de carburant disons de densité 0,8, ça fait 3,2 kg soit 3200 g. En considérant que le carburant est grosso modo un mélange d'octane, C8H18 donc de masse molaire 114 g/mol, le 3,2 kg sont ~ 30 moles. 1 mole de carburant C8 forme 8 moles de CO2 quand elle brûle soit pour les 4l, 240 moles de CO2 (masse molaire = 44) soit 10560 g = 10,6 kg ~ 11,3. CQFD CQFD --tpa2067(Allô...) 12 juin 2010 à 07:12 (CEST)
Très bon calcul à la louche tpa. Je veux juste ajouter que l'essence ne contient pas une très grande quantité d'octane, mais que l'octane permet de modéliser assez bien l'essence.--Nickele (d) 12 juin 2010 à 17:00 (CEST)

carbone 13 et carbone 12. proportion des 2 comme mesure de l'ere industrielle[modifier le code]

Bonjour, j'ai lu quelque part ( peut-etre dans crises.fr ) qu'on pouvait tirer des conclusions sur l'apport de l'ere industrielle, en observant les variations du rapport des isotopes 13/12. quelqu'un d'assez calé pourrait il :

-verifier si c'est vrai ( !)

-l'expliquer dans cet article, ou dans l'article carbone.

ça aurait un rapport avec le carbone des vegetaux anciens enfouis ( charbon, petrole ...) merci. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Domi1789 (discuter), le 2 décembre 2019 à 09:28 (CET).

Quand un organisme photosynthétique s'incorpore du carbone atmosphérique (ou du carbone dissous) il privilégie le carbone 12 aux dépens du carbone 13 (essentiellement parce que les vitesses de réaction sont un peu plus grandes pour l'isotope le plus léger), son rapport 13C/12C est donc (un peu) plus petit que celui du réservoir de carbone dans lequel il s'est servi (et ça se retrouve dans la chaîne alimentaire). Quand on balance dans l'atmosphère de grandes quantités de carbone provenant de la combustion de matière organique, on diminue donc son rapport 13C/12C. Mais je n'ai pas sous la main les documents nécessaires pour contribuer à l'article. — Ariel (discuter) 2 décembre 2019 à 10:44 (CET)