Disasterpieces

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Disasterpieces
Vidéo de Slipknot
Sortie 22 novembre 2002
Enregistré 16 février 2002
Durée 98:55 (concert uniquement)
Genre Nu metal
Format DVD
Producteur Matthew Dillon
Réalisateur Matthew Amos
Label Roadrunner

Albums de Slipknot

Disasterpieces est le second album vidéo publié par le groupe de metal Slipknot. Commercialisé le 22 novembre 2002, il s'agit d'un double DVD présentant Slipknot en concert au London Dockland Arena, ainsi que tous les clips vidéo parus avant sa sortie, dont ceux issus des albums Slipknot et Iowa.

Le concert est filmé à l'aide de 26 caméras, dont une accrochée à la guitare de Mick Thomson. Le concert est partiellement édité par Shawn Crahan qui s'est permis de visualiser tous les enregistrements effectués. Disasterpieces est positivement accueilli par la presse spécialisée, une partie d'elle félicitant les éditions et une grande qualité sonore. En 2005, le DVD est certifié quadruple disque de platine par le RIAA, et devient également celui le mieux vendu avec 400 000 exemplaires.

Enregistrement et production[modifier | modifier le code]

Disasterpieces est la désormais fermée London Dockland Arena en Angleterre le 16 février 2002. Il s'agit de l'une des dernières dates de la tournée européenne du groupe qui se terminera finalement en 2004. Le concert est enregistré à l'aide de 26 différentes caméras sous la direction de Matthew Amos permettant ainsi sa documentation, la prise de vue dans les coulisses, et une séance de signature à Paris, en France[1]. Hormis les caméras extérieures, chaque membre porte une caméra attachée sur le côté de son masque, à l'exception de Mick Thomson dont la caméra est accrochée à sa guitare. Le concept vise en réalité à permettre aux téléspectateurs de visionner « à la première personne » le point de vue du groupe lorsqu'il est en concert[1]. Cependant, il pose une certaine gêne et quelques problèmes à quelques membres. Le bassiste Paul Gray retire la sienne après quatre chansons, expliquant qu'« ils nous ont filé ces grosses [caméras] qu'on devait porter autour de la taille. Alors quand je sautais, ce truc commençait à tomber sur ma jambe[1]. » Également, durant la chanson Spit It Out, le DJ Sid Wilson se fait voler sa caméra lorsqu'il est dans la foule, cependant elle est rendue à la fin du concert, et tout qui a été pris est inclus dans le DVD[1].

Leur performance est éditée par le percussionniste Shawn Crahan et Paul Richardson. Crahan explique plus tard ne pas avoir eu d'aperçu lors de l'édition[2]. Le contenu du coffret inclut tous les clips vidéo parus jusqu'à sa sortie, et la chanson Purity, à la base retirée de l'album Slipknot à cause de problèmes de droit, sous forme audio. Le DVD permet également au téléspectateur de changer d'angle pendant Disasterpiece, et d'apercevoir les membres depuis leur maque pendant qu'ils jouent People=Shit et The Heretic Anthem. Le DVD est dévoilé lors d'une avant-première à New York le 1er novembre 2002, et commercialisé le 22 novembre[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Disasterpieces est généralement bien accueilli par la presse spécialisée. Kirk Miller de Rolling Stone félicite la multitude d'angles adoptée et les éditions, expliquant qu'ils « ont permis de mettre en avant le concert en live tentaculaire de ces géants masqués du metal[4]. » Le critique Mitch Joel, d'Ottawa XPress, explique que le son est « parfaitement mixé... faisant de chansons comme People - Shit, Spit It Out et Surfacing de véritables bombes. » En bref, il conclut que « Disasterpieces est un coffret impressionnant qui vaut la peine d'être essayé[5]. »

Disasterpieces atteint la troisième plus du classement Billboard Top Music Videos, et la première place en Finlande[6],[7]. Le 6 janvier 2003, Disasterpieces est certifié disque de platine par le RIAA aux États-Unis, et déclaré quadruple disque de platine le 18 novembre 2005[8],[9].

Membres[modifier | modifier le code]

À côté de leurs noms, les membres du groupe sont identifiés comme numéros entre zéro et huit[10]

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification
Allemagne Or[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) (en) Joel McIver, Slipknot: Unmasked (again), Omnibus, (ISBN 0-7119-9764-0), p. 103.
  2. (en) « Slipknot's Clown: How I Assembled Disasterpieces », Blabbermouth, (consulté le 5 août 2008).
  3. (en) « Slipknot Advance DVD Screening To Be Held In New York City », Blabbermouth, (consulté le 5 juillet 2008).
  4. (en) Kirk Miller, « Slipknot », Rolling Stone, (consulté le 23 juin 2008).
  5. (en) Mitch Joel, « Disasterpieces (DVD) »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Ottawa XPress, (consulté le 28 juin 2008).
  6. (en) « Billboard Top Music Videos: Disasterpieces », Billboard, (consulté le 4 juillet 2008)
  7. (en) « Finnish chart », finnishcharts.com (consulté le 29 août 2008).
  8. (en) « Gold and Platinum database », Recording Industry Association of America (consulté le 25 janvier 2008).
  9. (en) Phil Freeman, « Disasterpieces, 10 Years Later », sur Roadrunner Records, (consulté le 22 décembre 2014).
  10. (en) « Biography », Slipknot, AllMusic (consulté le 31 juillet 2011).
  11. (de) « Gold-/Platin-Datenbank » (consulté le 22 décembre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]