Diffusion Rutherford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le nucléaire
Cet article est une ébauche concernant le nucléaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

En physique nucléaire, la diffusion Rutherford est un phénomène expliqué par Ernest Rutherford en 1911, et qui a conduit au développement du modèle de Bohr de l'atome. Cette diffusion est parfois appelée diffusion de Coulomb, car elle est due à la loi de Coulomb.

La découverte a été faite par Hans Geiger et Ernest Marsden en 1911, lors de l'expérience de Rutherford, dans laquelle un faisceau de particules α est bombardé sur une couche d'or. Cette expérience eut une importance particulière car c'est de cette dernière que Rutherford en déduisit le modèle planétaire de l'atome[1].

Un procédé similaire appliqué aux nucléons dans les années 1960 est appelé diffusion profondément inélastique.

Section efficace[modifier | modifier le code]

Diffusion par une particule

Soit une particule de charge [C] et d'énergie cinétique [J] incidente sur un centre diffuseur (= particule infiniment lourde) immobile de charge [C]. La collision est traitée en mécanique non relativiste et non quantique. La section efficace [m2] différentielle par rapport à l'angle solide [sr] de cette diffusion est donnée par :

.

où :

  • est la permittivité du vide.

Toutes les particules qui passent à travers l'anneau de gauche (de surface ) passent à travers l'angle solide .

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Zitoun (professeur à l'université de Savoie (Annecy-le-Vieux)), Introduction à la physique des particules, Paris, Dunod, coll. « Sciences Sup », , 2e éd., 144 p. (ISBN 9782100487783, présentation en ligne), p. 80-81

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) E. Rutherford, The Scattering of α and β Particles by Matter and the Structure of the Atom, Philosophical Magazine. Series 6, vol. 21. Mai 1911
  • (en) H. Geiger and E. Marsden, On a Diffuse Reflection of the α-Particles, Compte rendu de la Royal Society, 1 909 A vol. 82, p. 495-500