Diane Lanster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Diane Lanster
Auteur Jean-Didier Wolfromm
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Grasset
Date de parution
Nombre de pages 242
ISBN 2246006848

Diane Lanster est un roman de Jean-Didier Wolfromm, d'inspiration autobiographique, paru le aux éditions Grasset et ayant reçu le prix Interallié la même année.

Résumé[modifier | modifier le code]

Thierry, handicapé, maladroit, s’inscrit à la fin des années cinquante à l’École des arts décoratifs de la rue d'Ulm à Paris. Il y rencontre Diane, une jeune femme décidée, grande et très belle. Une amitié s’installe. Thierry, qui ne craint rien plus que la pitié, est subjugué par le naturel simple et sans ménagement avec lequel Diane l’assiste, quand il y a lieu. Elle lui présente son amie Nadine, une jeune comédienne. Nadine répète une pièce avec Noël, un normalien dans lequel Thierry reconnaît un ami d’enfance qu’il avait perdu de vue.

Entre Diane et Thierry, un malentendu, un non-dit va croître démesurément : Diane « aime bien » Thierry, mais Thierry, lui, devient en silence follement amoureux de Diane[1]. Le roman d’apprentissage va tourner à la tragédie. C’est par l’écriture que les silences, les trahisons, et leurs conséquences terribles seront finalement mis au jour, dans une longue lettre amère, cruelle, souvent ironique, à la fois lettre d’amour et lettre d’adieu[2].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Le roman est en lice pour le prix Goncourt, mais n'obtient au troisième tour de vote que trois voix contre six pour le lauréat Rue des boutiques obscures de Patrick Modiano et une seule pour La Vie mode d'emploi de Georges Perec[3]. Il obtient le prix Interallié 1978.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Le roman est adapté à la télévision en 1983 dans le téléfilm de même titre réalisé par Bernard Queysanne avec Anicée Alvina dans le rôle titre[4].

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]