Diana Rabe von Pappenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Diana Rabe von Pappenheim
Diane waldner von freundstein.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
WeimarVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Diane de Waldner de FreundsteinVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Friederike, Freiin von Stein zu Nord- und Ostheim (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Theodor Waldner von Freundstein (d)
Édouard Waldner de FreundsteinVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Wilhelm Rabe von Pappenheim (d) (à partir de )
Ernst Christian August von Gersdorff (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Alfred Otto Rabe von Pappenheim (d)
Jenny von Gustedt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Diana Rabe von Pappenheim (, château d'Ollwiller - , Weimar), née de Waldner de Freundstein, est une dame de compagnie.

Elle est la maîtresse de Jérôme Bonaparte dans les années 1810.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du comte Godefroy Waldner de Freundstein et de Frédérique de Stein, elle devient dame de compagnie de la princesse Louise de Hesse-Darmstadt, puis de la grande-duchesse Marie Pavlovna de Russie.

En 1806, elle épouse en premières noces le comte Wilhelm Maximilian Rabe von Pappenheim (de), premier chambellan et maître de cérémonie de Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie. Elle devient la maîtresse de Jérôme Bonaparte (1784-1860), dont elle eut deux filles naturelles : Jenny (de) (7 septembre 18111890 - château de Lablacken), mariée à Werner von Gustedt (de), et Pauline (11 juillet 18131873), dite « Mère Marie de la Croix », religieuse au couvent des Oiseaux.

Veuve, elle épousa, en secondes noces, en 1817, Ernest Chrétien Auguste, baron de Gersdorff (1781-1852), ministre d'État du grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach qu'il représente au congrès de Vienne, d'où un fils, Charles Auguste, baron de Gersdorff, chambellan du roi de Prusse.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]