Château d'Ollwiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château d'Ollwiller
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Architecte
Patrimonialité
Recensé à l'inventaire généralVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées
Château d'Ollwiller en arrière-plan. On observe au premier plan le vignoble du château d'Ollwiller
Château d'Ollwiller en arrière-plan. On observe au premier plan le vignoble du château d'Ollwiller

Le château d'Ollwiller est un château sur le banc communal de Wuenheim au pied du Hartmannswillerkopf en Alsace. Il est à environ un kilomètre au sud-ouest du village et à un bon kilomètre à l'ouest-nord-ouest du centre de Hartmannswiller. Ce château est l’un des deux seuls châteaux en Alsace à produire du vin sous la dénomination « château ».

Origine[modifier | modifier le code]

Le domaine au lieu dit "Ollwiller" est cité dès le XIIIe siècle comme un bien appartenant à l'abbaye Cistercienne de Lieu Croissant en Franche-Comté. Dès cette époque, les moines y auraient pratiqué la culture de la vignes[1]

Le château[modifier | modifier le code]

La forteresse du Moyen-Âge au château élégant du XIIIè siècle[modifier | modifier le code]

Le domaine passe en 1260 à la famille Waldner de Freundstein. Celle-ci y fait édifier avec l'accord de son suzerain, l'évêque de Strasbourg, un château fortifié entouré de douves[2], à condition que l'évêque puisse y laisser une garnison en temps de guerre[1].

Au cours des siècles, le château subit les assauts du temps et des hommes, la guerre des Rustauds, la guerre de Trente Ans.

Au XVIIIe siècle, le Comte Dagobert de Waldner de Freundstein, lieutenant général du roi, disposant de moyens importants, fait raser l'antique forteresse puis construit un château avec des jardins à la française, où séjournent de nombreux personnages importants de l’époque dont Louis XV[3].

L'acquisition par un industriel de la vallée de la Thur[modifier | modifier le code]

Château d'Ollwiller avant la guerre

Les héritiers du comte Dagobert de Waldner de Freundstein vendent le domaine en 1825 à Jacques Gabriel Gros, industriel de Wesserling. Celui-ci fait rénover les bâtiments alors dans un état d'abandon[1]. Une ferme école départementale y voit le jour de 1849 à 1853[4].

A la mort de Jacques Gabriel Gros, son fils Aimé Gros-Schlumberger et son petit-fils continuent de developer le domaine et d'embellir la château[3],[1].

Les dommages de la grande guerre[modifier | modifier le code]

Le château d'Ollwiller détruit en contrebas de la colline du Vieil-Armand en 1916
Le château d'Ollwiller détruit en contrebas de la colline du Vieil-Armand en 1916

Pendant la première guerre mondiale, le domaine est réquisitionné pour loger et ravitailler les combattants. En décembre 1914, la famille Gros recoit l'ordre d'évacuer le domaine et se réfugie à Paris. Les officiers Allemands du génie font arracher les vignes et creuser des tranchées entourés de barbelés.

Dès 1915, les combats font rages au sommet du Hartmannswillerkopf. Lors de la violente offensive de décembre 1915 mené par le général Serret, le château est totalement détruit par les tirs de mortier.

Au retour de la famille Gros après la guerre, celle-ci retrouve un domaine ravagé. Tout est à reconstruire, les terres ont été labourées par les combats, les vignes et vergers sont à replanter.

Château D'Ollwiller-vue du manoir actuel
Château D'Ollwiller-vue du manoir actuel

Entre-temps, Aimé Gros-Schlumberger est mort à Paris en 1917. Le domaine échoit à Henry Gros-Bourcart, ingénieur-agronome, qui s'attèle à rétablir les activités agricoles et viticoles. Il entreprend également de reconstruire, d'après les plans anciens, la ferme et les demeures d'habitation avec ce qui subsiste des anciens communs et écurie[3],[1].

Un nouveau domaine viticole[modifier | modifier le code]

Château D'Ollwiller-vue du manoir actuel
Vue du manoir actuel

Le chantier dure une dizaine d'années, le domaine retrouve une pleine activité au début des années trente, doté des derniers perfectionnement d'une agriculture moderne. En 1959, sous l'impulsion de Jacques Henry Gros, le domaine d'Ollwiller participe à la constitution de la cave du Vieil-Armand. L'exploitation est aujourd'hui celle d'un domaine viticole. Ollwiller et son château donnent leur nom à un grand cru d'Alsace, vin fin et distingué et à un pinot noir qui justifie sa renommé[3],[5].

Dans la nuit du 8 au 9 mai 2011, la partie la plus ancienne du château a été détruite par un incendie[6].

Dernière acquisition[modifier | modifier le code]

En 2020, Le château d'Ollwiller devient la propriété de la famille Mack d’Europa-Park. Le journal l'Alsace écrit à ce sujet « Le château d'Ollwiller à Wuenheim devient la propriété de la famille Mack d’Europa-Park. La cave viticole du Vieil Armand peut rêver d'un nouvel essor »[3],[7].*

Le terroir[modifier | modifier le code]

Le terroir du Grand Cru Ollwiller est composé de marnes et de grès posés sur un socle de calcaire à 10 - 15 mètres de profondeur.

Ollwiller a été classé comme Grand Cru en 1983 lors de la première délimitation des 25 meilleurs terroirs alsaciens[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Parcours découverte viticole de Wuenheim. Panneau n°12
  2. cité en 1269[Quoi ?]
  3. a b c d et e E.A, « Le château d'Ollwiller », sur http://wuenheim.simplesite.com/,
  4. Georges Bischoff, Wuenheim. Château d'Ollwiller, , p. 172
  5. « LE CHÂTEAU OLLWILLER », sur cavevieilarmand.com
  6. Jean-Marie Schreiber, « Wuenheim: incendie au château d'Ollwiller », L'Alsace,‎
  7. Thierry GACHON, « [Diaporama] Les patrons d'Europa-Park s'offrent le château d'Ollwiller », sur L'Alsace,
  8. « Particularités du vignoble », sur chateau-ollwiller.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Ressource relative à l'architecture (pour château d'Ollwiller)Voir et modifier les données sur Wikidata :