Destination 3001

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Destination 3001
Directeur de publication Robert Silverberg
Jacques Chambon
Genre Anthologie
Éditeur Flammarion
Date de parution 2000
Type de média Livre papier
Nombre de pages 625
ISBN 2-080-67939-2

Destination 3001 est une anthologie de vingt nouvelles de science-fiction réunies par Robert Silverberg et Jacques Chambon, publiée en .

Les nouvelles ont pour thème commun l'être humain, ou la civilisation humaine, en l'an 3000.

Les auteurs de ces nouvelles sont huit Américains, sept Français, deux Britanniques, deux Italiens et un Allemand.

Publications[modifier | modifier le code]

Publication en France[modifier | modifier le code]

Destination 3001 a été publié en France en aux éditions Flammarion, dans la collection Imagine.

L'ouvrage a été réédité en 2003 chez J'ai lu, no 6577.

Publication en Italie[modifier | modifier le code]

Le recueil a aussi été publié en Italie dans le numéro 1490 de la revue Urania[1](page de couverture).

Contenu[modifier | modifier le code]

Les pages indiquées dans les mentions « Situation dans le recueil » sont celles de l'édition parue chez J'ai lu en 2003.

Introduction[modifier | modifier le code]

Quatre courts romans[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Joe Haldeman
  • Titre original : Four Short Novels
  • Traducteur : Pierre-Paul Durastanti
  • Situation dans le recueil : p. 13 à p. 23
  • Résumé :
    • À la recherche du temps perdu : en l'an 3000, les humains, par volonté, après avoir découvert la quasi-immortalité grâce au remplacement des corps et des organes, sont de plus en plus nombreux à être « réimplantés » dans des corps d'enfants âgés de un an…
    • Crime et Châtiment : en l'an 3000, comment les criminels deviennent les maîtres du monde…
    • Guerre et Paix : en l'an 3000, tous les êtres humains sont en guerre les uns contre les autres…
    • Ainsi va toute chair : en l'an 3000, le misanthrope Custer Tralia décide de devenir ermite et de vivre en plein désert australien. Mais il ne va pas rester seul : une femme tente de le séduire…
  • Liens externes :

Paradi[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Valerio Evangelisti
  • Titre original : Paradice
  • Traducteur : Jacques Barbéri
  • Situation dans le recueil : p. 25 à p. 61
  • Résumé : En l'an 3000, tous les habitants de la Terre sont des malades mentaux. Les milliards d'habitants de la planète passent leur temps à se battre, à se tuer, à se torturer, à se violer. Un jour, un navette spatiale venant de la Lune arrive à New York. C'est une équipe médicale qui vient de la base lunaire, habitée par le reliquat d'humains « sains d'esprit ». Cette équipe médicale est attaquée par une équipe de schizophrènes qui tuent tous les membres, à l'exception du médecin en chef, resté dans la navette. Des malades s'emparent des habits des infirmiers et prennent leur place. Ils reviennent à la navette, se faisant passer pour des soignants restés sur Terre. Peu après, ils attaquent le médecin…
  • Liens externes :

Notre mère qui dansez[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Nancy Kress
  • Titre original : My Mother, Dancing
  • Traducteur : Nathalie Serval
  • Situation dans le recueil : p. 63 à p. 82
  • Résumé : En l'an 3000, une expédition spatiale humaine vient contrôler l'évolution de nanomachines autoréplicantes implantées sur une planète tellurique plusieurs siècles auparavant. Les humains, à bord de leur vaisseau spatial, sont la « Mère » des nanomachines. Un contrôle rapide de la population montre un problème : les nanomachines sont bien moins nombreuses que prévu. Que s'est-il passé ? La conversation a lieu entre la « Mère » et les nanomachines de la « lignée 140 », qui se plaignent de l’attaque des Autres. Il semblerait que ces « Autres » soient en réalité des spores extraterrestres qui se sont déposées 92 ans auparavant sur la planète et qui en consomment l'oxygène. Un vif débat a lieu entre les humains : s'agit-il vraiment de spores, ou d'une manipulation et d'un mensonge des nanomachines ? La première hypothèse inquiète tant les humains qu'ils quittent immédiatement le système solaire. En effet, en plusieurs siècles de recherches intensives, jamais les humains n'ont constaté l'existence de formes de vie extraterrestres. Les nanomachines restent seul avec leur problème et leur risque de disparition, avec l'angoisse d'ignorer pourquoi la « Mère » ne répond plus.
  • Liens externes :

Le Temps des Olympiens[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Serge Lehman
  • Situation dans le recueil : p. 83 à p. 119
Article détaillé : Le Temps des Olympiens.

Le Semeur de cauchemars[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Andreas Eschbach
  • Titre original : Der Alptraummann
  • Traducteur : Claire Duval
  • Situation dans le recueil : p. 121 à p. 146
  • Résumé : Atteint d'une maladie incurable au début du XXIe siècle, Adison est placé en biostase. Il est réveillé par les humains de l’an 3000. Son corps a été « réparé » et amélioré : il a retrouvé son corps de jeune homme. La société humaine qui l'accueille semble parfaite : tous les gens sont en excellente santé, les maisons sont grandes et spacieuses, situées dans d'immenses parcs boisés. Il passe sa journée à deviser avec des compagnons sympathiques et fait l’amour avec des femmes ravissantes. Au fil des semaines, il comprend bien que quelque chose ne va pas, et qu'on lui cache quelque chose. Cette société si parfaite l'est-elle vraiment ? Il rencontre à plusieurs reprises un homme sale et répugnant que ses compagnons appellent le « semeur de cauchemars » et qu'on lui suggère d'éviter à tout prix. Après l'avoir évité, il finit par le rechercher pour en apprendre plus sur le monde merveilleux qui l'entoure. Il le rencontre et l'homme l'informe qu'il s'appelle Cohanur et qu'il peut lui apprendre la vérité, mais toute vérité n'est pas forcément bonne à apprendre. Adison lui répond qu'il accepte de connaître la vérité. Il s'évanouit alors et se réveille sur un lit sale et malodorant, des fils et des tuyaux le reliant à diverses machines. La vérité que lui révèle Cohanur est terrifiante : il n'a pas été réveillé en l'an 3000 comme il le pensait mais en 2100. Adison est toujours malade et sa maladie ne sera jamais guérie, car sa sortie de biostase est irréversible. Sorti de biostase de manière forcée, son esprit a été connecté à une intelligence artificielle. Tout ce qu'il a vu, entendu et senti était factice. Glacé, Adison découvre alors les corps de ses compagnons : tous sont malades et mal en point. Certains ne sont pas des hommes, d'autres ne sont pas des femmes, et tous sont connectés à l'intelligence artificielle. Adison a été réveillé car ses compagnons avaient souhaité « un peu de variété » et un « nouveau visage » ! Cohanur a refusé la vie factice de l'intelligence artificielle et est chargé de l'entretien du monde réel. Cela ne l'empêche pas d'aller faire de brefs voyages dans la réalité virtuelle pour proposer à certains connectés de revenir au monde réel. Adison décide de ne pas rester avec Cohanur et de retourner vivre en réalité virtuelle : il souhaite vivre intensément avant de mourir.
  • Article connexe : Matrix
  • Liens externes :

Millenium express[modifier | modifier le code]

Notre terre[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Ayerdhal
  • Situation dans le recueil : p. 177 à p. 199.
  • Publications :
  • Résumé : La nouvelle alterne entre le « Récit de l'introspect » (créature créée par génie génétique, chargée de purifier les océans pollués et radioactifs de la Terre) et le « Journal de l'extravers » (expédition de jeunes scientifiques humains chargés de vérifier si une partie de l'océan a bien été purifiée). Les jeunes scientifiques font des analyses de l'eau et effectuent des prélèvements, sans se rendre compte qu'ils perturbent le travail de l'Introspect. Celui-ci, qui exécute un programme très précis et méticuleux, se sent agressé par ces inconnus qu’il considère comme des intrus, puis des ennemis. Il les attaque et les tue les uns après les autres.
  • Liens externes :

L'Épineux problème de la tête à grand-mère[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Karen Haber
  • Titre original : That Unfortunate problem with Grandma's Head
  • Traducteur : Hélène Collon
  • Situation dans le recueil : p. 201 à p. 223
  • Résumé : Alors que la famille entière est réunie en ce 31 décembre 2999, les membres de la famille s'échangent des cadeaux. Peu après, on tire au sort la personne qui devra conserver soigneusement, pour l’année à venir, la « tête de grand-mère », en réalité un cube contenant la personnalité d'une aïeule morte depuis plusieurs siècles. Le sort désigne Kathay. Celle-ci fait triste figure car elle craint que l'esprit de Grand-mère ne lui occasionne des soucis. Et c'est exactement ce qu'il se passe : la grand-mère commente chacune de ses actions, se montre déplaisante et insupportable. Aidée de Jamee, Kathay effectue une « opération spéciale » sur le cube informatique. Le 31 décembre suivant, Kathay propose de conserver la « tête de Grand mère » : celle-ci n'est plus insupportable car elle a perdu sa voix. Désormais, seuls les mots « miaou » (comme les chats) sortent de sa bouche !
  • Liens externes :

Angles[modifier | modifier le code]

Retour au foyer[modifier | modifier le code]

L'Hiver de Turing[modifier | modifier le code]

Jolie Petite Fille[modifier | modifier le code]

Van Gogh à la fin du monde[modifier | modifier le code]

  • Auteur : Paul J. McAuley
  • Titre original : Searching for Van Gogh at the End of the World
  • Traducteur : Pierre-Paul Durastanti
  • Situation dans le recueil : p. 357 à p. 373
  • Résumé : Deux androïdes, prénommés « 7 » (homme) et « 15 » (femme) sont envoyés dans le Temps par leur maître pour procéder à un vol au Metropolitan Museum of Art. Après avoir atterri en l'an 1000, ils parviennent en l'an 3000, mais à Londres ! Ils font connaissance avec un pickpocket, qui à la fin de la nouvelle s'avèrera être un agent d'un adversaire de leur maître.
  • Liens externes :

Les Nuits inutiles[modifier | modifier le code]

Marche et crève[modifier | modifier le code]

Onde de choc[modifier | modifier le code]

La Balade du singe seul[modifier | modifier le code]

Entités[modifier | modifier le code]

On est bien seul dans l'univers[modifier | modifier le code]

Le 9 av[modifier | modifier le code]

Dictionnaire des auteurs[modifier | modifier le code]

  • Situation dans le recueil : p. 581 à p. 596

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]