Denis Voronenkov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Denis Voronenkov
Denis Voronenkov (1).jpg
Fonction
Député à la Douma
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
Raïon de Chevtchenko (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Zverynets (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Денис Николаевич ВороненковVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Soviétique ( - ), Russe ( - ), Ukrainien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Liste des écoles militaires (en) (jusqu'en )
Université d'État de Riazan (en) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Autres informations
Partis politiques
Armes
Grade militaire
Site web

Denis Nikolaïevitch Voronenkov (en russe : Денис Николаевич Вороненков), né le à Gorki et mort assassiné le à Kiev, est un homme politique russe naturalisé ukrainien, député à la Douma de 2011 à 2016 pour le Parti communiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien militaire ayant atteint le grade de colonel.

Après avoir échoué à se faire réélire en septembre 2016, Denis Voronenkov s'exile en Ukraine avec son épouse, Maria Maksakova, elle aussi députée, en octobre 2016. Il obtient la nationalité ukrainienne en décembre.

Critique féroce du régime de Vladimir Poutine, il est recherché par la Russie pour escroquerie.

Mort[modifier | modifier le code]

Denis Voronenkov est assassiné par balles le 23 mars 2017 dans le centre-ville de Kiev alors qu'il devait rencontrer un autre opposant et ancien député russe exilé, Ilia Ponomarev. Le président ukrainien Petro Porochenko estime qu'il s'agit d'un acte de « terrorisme d'État » commis par la Russie[1]. L'assassin est Pavel Parchov, membre de la garde nationale ukrainienne[2]. Celui-ci, blessé par le garde du corps de Voronenkov, est mort à l'hôpital peu après[3].

Selon Ponomarev, Voronenkov avait reçu des menaces de mort de la part du FSB, les services secrets russes, et avait demandé une protection armée aux services de sécurité ukrainiens[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]