Denis Courtiade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courtiade.
Denis Courtiade
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
SuresnesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Denis Courtiade, né le à Suresnes, est un maître d'hôtel français. Il est directeur du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée (restaurant triplement étoilé au Guide Michelin).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Denis Courtiade est issu d'une famille de restaurateurs parisiens[réf. souhaitée]. Il débute dans la restauration par un poste en salle, en tant qu'apprenti, à l'Auberge des Templiers dans le Loiret[réf. souhaitée].

Carrière[modifier | modifier le code]

Depuis 1982, Denis Courtiade a travaillé dans divers établissements, tel que l'Auberge des Templiers, le restaurant de l'hôtel de Paris Monte-Carlo ou le restaurant Le Louis XV d'Alain Ducasse[réf. souhaitée].

Il participe depuis la réouverture après travaux en tant que Directeur de restaurant à l'ouverture du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée. L'établissement remporte par la suite trois macarons puis deux macarons au Guide Michelin[réf. souhaitée].

Dans L'Enchantement du client, Alain Ducasse s'exprime à son sujet : « Dans ma jeunesse, j'ai travaillé en salle pendant quelque temps parce que je voulais savoir ce que c'était. J'avoue que j'ai assez vite réalisé que la diplomatie n'était pas ma qualité première. Mais Denis Courtiade, mon directeur de salle du Plaza Athénée à Paris, qui, lui, est un expert, le dit très bien : la question n'est pas de savoir s'il faut servir à droite ou à gauche. La question est de servir toujours du bon côté. C'est-à-dire s'adapter à la situation, aux personnes, au tempo du repas. (...) Je parlais de Denis Courtiade : Denis a travaillé en cuisine - pas très longtemps, c'est vrai, mais suffisamment pour savoir ce que c'est.[1] » Dans ce même ouvrage, Franka Holtmann, directrice générale du Maurice à Paris, souligne que « C'est cette idée que, quand on va passer la porte, le contraste entre le dedans et le dehors va être retardé, il ne va pas se faire immédiatement. Il y a un pas, deux pas... Ça peut être Denis Courtiade (directeur du restaurant du Plaza) qui vous accueille dehors, c'est très important. Il faut donner au client la possibilité de quitter ses soucis.[2] »

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Engagement associatif[modifier | modifier le code]

Denis Courtiade, en tant que président fondateur, a participé en 2012 à la création de l'association Ô Service - Des talents de demain[réf. souhaitée].

En 2015, il participe à la création de l'association Le service à la française en tant que vice-président fondateur afin de déployer le "Trophée du Maître d'Hôtel"[réf. souhaitée].

Juré de concours[modifier | modifier le code]

Il participe en tant que membre de jury à divers concours professionnels, tel que le Trophée Paul Haeberlin, le challenge Frères Blanc, "Tables en fête" à l'Institut Paul Bocuse, ou le Trophée Frédéric Delair[4]. De même, il fait partie du jury du concours de Meilleur Apprenti de France dans la catégorie Arts de la table et du service, Concours général des métiers[réf. souhaitée].

Il a fondé un concours en partenariat avec l'école hôtelière de Poligny en 2009. Il défie les étudiants de niveau BTS hôtellerie Restauration option B Génie culinaire et Arts de la Table avec un sujet de recherche sur le métier de maître d'hôtel. Ce concours a été ouvert en 2014 au niveau national après validation des instances de l'Education Nationale[5].

Partenariats avec les écoles hôtelières[modifier | modifier le code]

Depuis de nombreuses années, Denis Courtiade travaille avec les instances de l'éducation nationale et les écoles hôtelières françaises et étrangères. Il anime des conférences sur le sujet dans certaines universités. Il parraine des promotions dans certains lycées [6],[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. p. 7, Alexandre Dubarry, Alain Ducasse (Préfacier), « L'enchantement du client », LEDUC S, 2013 (ISBN 979-1092184075)
  2. p. 210, Alexandre Dubarry, Alain Ducasse (Préfacier), « L'enchantement du client », LEDUC S, 2013 (ISBN 979-1092184075)
  3. Le Chef, octobre 2015, p. 42 http://emagazine.lechef.com/lechef_octobre_2015
  4. http://www.lechef.com/lire-un-article/?tx_ttnews[tt_news]=76944
  5. « Concours Ô Service – Hyacinthe-Friant - Hôtellerie-Restauration », sur www.hotellerie-restauration.ac-versailles.fr
  6. http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2013/11/30/L-hotellerie-de-luxe-a-la-rencontre-des-lyceens-1707031
  7. http://www.cotemagazine.com/upload/cotemagazine/magazine/COTE-PARIS-AVRIL-MAI-2012.pdf
  8. « Le service et ses servitudes »,

Liens externes[modifier | modifier le code]