Denis-Martin Chabot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Denis-Martin Chabot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Denis-Martin Chabot, 2016

Denis-Martin Chabot est un journaliste et écrivain québécois né à Québec en 1961[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Denis-Martin Chabot étudie le journalisme à l'université Carleton à Ottawa (Ontario)[2]. Il commence sa carrière comme relève d'été en 1983 à la radio et à la Télévision de Radio-Canada[3] à Ottawa (Ontario). Il est également à l'emploi de CJRC-1150, réseau de radio Radio-Mutuel ainsi qu'à CHOT, station de TVA[4] en Outaouais. Il est rédacteur au journal le Temps de l'Association canadienne-française de l'Ontario. Il déménage à Toronto (Ontario) en 1985 où il travaille à nouveau pour la radio et la télévision de Radio-Canada. Il passe quelques mois aussi à la radio de Radio-Canada à Windsor (Ontario). En 1986, il obtient un poste permanent toujours pour Radio-Canada à Edmonton (Alberta). Il gagne alors quelques prix en journalisme, dont un Prix national en journalisme et un prix AMPIA (Alberta Motion Picture Industries Association)[5] en 1990. Il est choisi dans le cadre du programme d'échange Interpresse qui L'a emmené au Mali en 1994. Il obtient un certificat de mérite du Prix média en santé en 1995. En 1997, il devient reporter national pour la télévision française de Radio-Canada. Un de ses reportages est mis en nomination pour un Prix Gémeaux en 1998. En 2000, il est muté à Halifax. Il remporte un prix de l'Association acadienne des journalistes en 2003. En 2007, il est transféré à Montréal. Il remporte un Prix Judith-Jasmin en 2008 [6]et une bourse Nord-Sud en 2009[7].

En tant qu'écrivain[8], il publie un premier roman en 2003, Manigances[9], à compte d'auteur. Ce roman est repris en 2006 par les éditions Textes Gais à Paris après avoir remporté un Prix Gros Sel[10] en Belgique en 2005. En 2004, il publie la suite, Pénitence[11], aux éditions de la Francophonie. En 2007, il continue la série avec la publication d’Innocence[12], aux Éditions Textes gais à Paris. Il contribue également à plusieurs collectifs. Il publie un nouveau roman en 2010, Accointances, connaissances et mouvances. Son premier roman Manigances est traduit en anglais et est publié en 2010, sous le titre de Mangames. La série complète, Manigances, Pénitence, Innocence et Accointances, a été reprise en version électronique (livrel) par les Éditions Textes Gais, en juin 2011. Les Éditions Dédicaces ont repris la série à leur tour, mais d'un commun accord entre l'auteur et la maison d'édition, cette dernière a cessé de publier les titres de Denis-Martin Chabot. En 2013, il publie un recueil de nouvelles, Le journal intime de Dominique Blondin, aux Éditions de l'Interdit. En 2015, il publie le premier tome d'une série de deux, Rue Sainte-Catherine est, intitulé Métro Beaudry aux éditions La Semaine du groupe Québecor. En 2016, il publie la suite, Il y a longtemps que je t'aime, je ne t'oublierai jamais. La même année, il publie la biographie du pianiste Richard Abel, Richard Abel, mon histoire en noir et blanc, ainsi que celle de Nicole Pageau, Maman Nicole, racontant l'histoire d'une femme qui, à l'âge de 60 ans, a tout laissé derrière pour s'occuper des femmes rescapées du génocide rwandais de 1994[13].

En 2016, il dévoile publiquement sa séropositivité [14]

Bibliographie - romans et recueils[modifier | modifier le code]

  • Manigances, roman, 2003 (Compte d'auteur), 2006, 2011 (Éd. Textes Gais), 2013 (Éd. Dédicaces), indisponible
  • Pénitence, roman, 2004, (Éd. de la Francophonie), 2011 (Éd. Textes Gais), 2013 (Éd. Dédicaces), indisponible
  • Innocence, roman, 2007, 2011 (Éd. Textes Gais), 2013 (Éd. Dédicaces), indisponible
  • Accointances, connaissances et mouvances, roman, 2010 (Éd. Popfiction), 2011 (Éd. Textes Gais), 2014 (Éd. Dédicaces), indisponible
  • Histoires du Village, série complète (Manigances, Pénitence, Innocence et Accointances), 2011 (Éd. Textes Gais) indisponible
  • Mangames, roman (trad. anglaise de Manigances), 2010 (Éd. Starbookspress, Virginie, É.-U.) indisponible
  • Le Journal Intime de Dominique Blondin, 2013 (Éd. de l'Interdit, Saint-Sauveur)
  • Rue Sainte-Catherine Est, métro Beaudry, 2015 (Éd. La Semaine, Montréal)
  • Il y a longtemps que je t'aime, je ne t'oublierai jamais, 2016 (Éd. La Semaine, Montréal)

Bibliographie - ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Ancrages 4, revue littéraire (une nouvelle), 2005 (Association des artistes acadien(ne)s professionnel(le)s du Nouveau-Brunswick)
  • Ancrages 6, revue littéraire (une nouvelle), 2006 (Association des artistes acadien(ne)s professionnel(le)s du Nouveau-Brunswick)
  • Sortir de l'Ombre, collectif (deux nouvelles), 2009 (Arc-en-ciel littéraire, Montréal)
  • Pulsions poétiques, collectif (poèmes), 2010 (Arc-en-ciel littéraire, Montréal)
  • Délice interdit, collectif (quatre nouvelles), 2010 (Arc-en-ciel littéraire, Montréal)
  • Les voisins d'à côté, collectif (quatre nouvelles), 2010 (Arc-en-ciel littéraire, Montréal)
  • Danger@liaisons.com, roman de Don Bapst (traduit en français par Denis-Martin Chabot), 2010 (Éd. Popfiction, Montréal) 2011 (Éd. Textes gais, Paris)
  • Ces messagers venus d'ailleurs, collectif (une nouvelle), 2010 (Éd. Popfiction, Montréal) indisponible
  • Mon homme j'le prends straight, collectif (deux nouvelles), 2010 (Éd. Popfiction, Montréal) indisponible
  • Gaystory, collectif (une nouvelles), 2011 (Éd. Grimal, Paris) Indisponible
  • Recueil Naji Naaman 2011, collectif des prix littéraires (une nouvelle), 2011 (Fondation Naji Naaman, Jounieh)
  • Brèves littéraires 85, revue littéraire (une nouvelle), 2012 (Société littéraire de Laval)
  • Recueil des prix Europoésie Unicef 2012, collectif des prix littéraires (un poème), 2013 (Ed. Thierry Sajat, Paris)
  • Brèves littéraires 86, revue littéraire (une nouvelle), 2013 (Société littéraire de Laval)
  • Brèves littéraires 87, revue littéraire (une nouvelle), 2013 (Société littéraire de Laval)
  • Le Passeur 30, revue littéraire (une nouvelle), 2013 (Fédération québécoise du loisir littéraire, Montréal)
  • Mots en liberté, collectif (une nouvelle) 2013 (Écrivains francophones d'Amérique, Montréal)
  • Brèves littéraires 88, revue littéraire (une nouvelle), 2014 (Société littéraire de Laval)
  • Recueil des prix Europoésie 2013, collectif des prix littéraires (un poème), 2014 (Éd. Thierry Sajat, Paris)
  • Recueil des prix Europoésie Unicef 2013, collectif des prix littéraires (un poème), 2014 (Éd. Thierry Sajat, Paris)
  • Un cadeau de Noël pour le Refuge, collectif de nouvelles (une nouvelle), 2014 (Éd. Textes gais, Paris)
  • Charlibre, collectif en hommage à Charlie-Hebdo (un poème), 2015 (Éd. Corps Puce, Amiens, France)
  • My Gay America, collectif de nouvelles (une nouvelle) 2015 (Éd. Textes gais, Paris)
  • Et si les mots parlaient, collectif de poésie (deux poèmes) 2016 (Éd. MP Trésart, Dunham Est, Canada)
  • Des vacances pour le refuge, collectif de nouvelles (une nouvelle) 2016 (Éd. Textes gais, Paris)

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Premier prix, reportage télévision, Prix AMPIA (Alberta Motion Pictures Industries Award), pour reportage sur le développement des forêts, 1990
  • Premier prix, reportage télévision, Prix national en journalisme, pour un reportage sur l'industrie pétrolière, 1990
  • Choisi pour le programme Interpresse-III, échange africain, 1994-95
  • Certificat de mérite, Prix national en santé, pour un reportage sur les compressions budgétaires dans la santé en Alberta, 1995
  • Mention honorable, Prix Gémeau, pour un reportage sur Stanley Faulder, condamné à mort aux États-Unis, 1997
  • Premier prix, reportage télévision, Prix de l'Association acadienne des journalistes, pour un reportage sur un détenu acadien aux États-Unis, 2003
  • Prix du public, Prix gros sel, pour le roman Manigances, Bruxelles 2006
  • Finaliste, Prix Phoenicia, Professionnel de l'année, Chambre de commerce gaie du Québec, 2007
  • Premier prix, reportage télévision, Prix Judith-Jasmin, pour un reportage sur les réfugiés gays, Fédération professionnelle des journalistes du Québec, 2008
  • Bourse Nord-Sud, Fédération professionnelle des journalistes du Québec, 2009
  • Lauréat, Concours littéraire Popfiction, Montréal, 2010
  • Premier prix, Prix littéraires Altern'Art, fiction narrative, Québec, 2010
  • Troisième prix, Prix littéraires Altern'Art, suite poétique, Québec, 2010
  • Prix Iris-Média, Conseil québécois des gais et des lesbiennes, Montréal, 2010
  • Prix d'honneur littéraire, Maison de la culture Naji Naaman, Jounieh, Liban, 2011
  • Lauréat, Concours littéraire, éditions Grimal, Paris 2011
  • Troisième prix, poésie classique et néo-classique, Concours Europoésie Unicef, Paris 2012
  • Premier prix, poésie d'auteurs étrangers, Millén'art défis, Aubenas, France 2012
  • Mention, Prix littéraires de Fédération québécoise du loisir littéraire, Montréal 2013
  • Diplôme de la Francophonie, Concours Europoésie, Paris 2013
  • Diplôme de la Francophonie, Concours Europoésie Unicef, Paris 2013
  • Diplôme de la Francophonie, Concours Europoésie Unicef, Paris 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Chabot, Denis-Martin, 1961- » sur authorities.loc.gov/ (Library of Congress Authorities)
  2. (en) « Journalism - Undergraduate Admissions - Carleton University », sur admissions.carleton.ca (consulté le 12 avril 2017)
  3. Groupe des Nouveaux Médias, « ICI Radio-Canada.ca | Information, radio, télé, sports, arts », sur Radio-Canada (consulté le 19 janvier 2017)
  4. « TVA, la chaîne télé préférée des Québécois: séries, films, variétés, grilles horaires », sur tva.canoe.ca (consulté le 19 janvier 2017)
  5. (en) « Alberta Media Production Industries Association », sur ampia.org (consulté le 19 janvier 2017)
  6. « Gagnants Judith-Jasmin - Fédération professionnelle des journalistes du Québec », Fédération professionnelle des journalistes du Québec,‎ (lire en ligne)
  7. « La FPJQ décerne trois bourses Nord-Sud - Fédération professionnelle des journalistes du Québec », Fédération professionnelle des journalistes du Québec,‎ (lire en ligne)
  8. Egzakt, « Recherche - L'Île », sur www.litterature.org (consulté le 12 avril 2017)
  9. « Denis-Martin CHABOT : Manigences – GAY GRAFFITI », sur www.gay-graffiti.fr (consulté le 19 janvier 2017)
  10. « Le Prix Gros Sel », sur www.prixgrossel.org (consulté le 18 décembre 2016)
  11. « Pénitence - Denis-Martin Chabot - Les Éditions de la francophonie », sur www.editionsfrancophonie.com (consulté le 19 janvier 2017)
  12. « Dernier volet de la trilogie gaie de Denis-Martin Chabot – L'Express », sur l-express.ca (consulté le 19 janvier 2017)
  13. « Rwanda: 20 ans après le génocide | Isabelle Hachey | Afrique », La Presse,‎ (lire en ligne)
  14. « Séropositif depuis 12 ans : « Je vais continuer de bien vivre ma vie », Radio-Canada, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]