David Grann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
David Grann
Description de cette image, également commentée ci-après
David Grann en 2010
Naissance (53 ans)
New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

David Grann, né le à New York, est un journaliste et écrivain américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

La mère de David Grann, Phyllis, est directrice de la maison d'édition Penguin Putnam, la filiale américaine de Penguin et la première femme à diriger une « grande » maison d'édition aux États-Unis. Son père est oncologue[1].

En 1989, Grann obtient une maîtrise en relations internationales[1].

Jusqu'en 2003, Grann est rédacteur en chef de The Hill, un journal qui couvre l'actualité politique et institutionnelle de Washington. Il travaille depuis 2003 comme journaliste au New Yorker[1].

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

Récits[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Son article de presse The Old Man and The Gun, paru dans The New Yorker, a été porté à l'écran par David Lowery dans The Old Man and The Gun (2018).

Son ouvrage La Cité perdue de Z a été porté au cinéma par James Gray sous le titre The Lost City of Z (2016).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Macha Séry, « David Grann signe « Le Diable et Sherlock Holmes » : « Mes récits m’ont donné un surcroît de vie » », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]