David Bergen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergen.
image illustrant un écrivain image illustrant canadien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain canadien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

David Bergen est un écrivain canadien né à Port Edward en Colombie-Britannique le (59 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Une année dans la vie de Johnny Fehr, [« A Year of Lesser »], trad. de Pierre Bondil, Paris, Albin Michel, coll. « Terres d’Amérique », 2000, 269 p. (ISBN 2-226-11682-6)
  • Juste avant l’aube, [« See the Child »], trad. de Pierre Bondil, Paris, Albin Michel, coll. « Terres d’Amérique », 2002, 308 p. (ISBN 2-226-13139-6)
  • Un passé envahi d'ombres, [« The Time in Between »], trad. de Pierre Bondil, Paris, Albin Michel, coll. « Terres d’Amérique », 2007, 271 p. (ISBN 978-2-226-17695-0)[1]
  • Loin du monde, [« The Retreat »], trad. d’Hélène Fournier, Paris, Albin Michel, coll. « Terres d’Amérique », 2010, 275 p. (ISBN 978-2-226-20830-9)[2],[3]
  • La Mécanique du bonheur, [« The Matter with Morris »], trad. d’Hélène Fournier, Paris, Albin Michel, coll. « Terres d’Amérique », 2013, 250 p. (ISBN 978-2-226-25195-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André claver (Lire), « Un passé nommé Vietnam », sur L'Express.fr,‎ (consulté le 11 septembre 2013)
  2. Christine Ferniot - Telerama n° 3146, « Loin du monde Traduit de l'anglais (Canada) par Hélène Fournier. », sur Télérama.fr,‎ (consulté le 11 septembre 2013)
  3. Emilie Grangeray, « "Loin du monde", de David Bergen », sur Le Monde,‎ (consulté le 11 septembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]