Dario Edoardo Viganò

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dario Edoardo Viganò
Image illustrative de l'article Dario Edoardo Viganò
Mgr Viganò en 2013
Biographie
Naissance
Rio de Janeiro (Brésil)
Ordination sacerdotale par le Card. Carlo Maria Martini
Autres fonctions
Fonction religieuse

Blason

Dario Edoardo Viganò (né le à Rio de Janeiro) est un prélat catholique et écrivain italien. Chapelain de Sa sainteté depuis 2004 il a été directeur de Centre de Télévision du Vatican, et il est depuis le préfet du Secrétariat pour la communication par nomination du pape François

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Dario Edoardo Viganò est né le [1], à Rio de Janeiro au Brésil de parents italiens[2].

Prêtrise[modifier | modifier le code]

Il est ordonné à la prêtrise le [3] des mains de son archevêque le cardinal Carlo Maria Martini, pour l'archidiocèse de Milan[2]. Pendant son presbytérat, le cardinal lui demande d'explorer les liens entre le sacré et le 7e art, il effectue un doctorat sur le thème de « Une salle par clocher : Église et cinéma dans le diocèse ambroisien »[4]. Le pape Jean-Paul II lui confère le titre de Chapelain de Sa Sainteté le [5]. En 2004 il est nommé président de la commission nationale d'évaluation des films de la Conférence épiscopale italienne, il est ainsi chargé de veiller aux films projetés dans les salles paroissiales, remarqué il est devenu membre en parallèle du dans la section long-métrage du sous-comité pour la reconnaissance culturelle d’intérêt du Ministère des Biens et Activités culturels et du Tourisme italien[6].

Directeur de CTV[modifier | modifier le code]

Le , le pape Benoît XVI le nomme président du Centre de télévision du Vatican et secrétaire du conseil d'administration de ce même centre[7]. Un mois après avec la renonciation du pape il réussit à faire prendre de grands plans du départ du pape démissionnaire en hélicoptère du Vatican[4]. Au cours de sa présidence il n'hésitera pas à améliorer les images des célébrations pontificales, et aussi à s'entourer des conseils du réalisateur Wim Wenders[4].

Préfet du Secrétariat pour la communication[modifier | modifier le code]

En mars 2015, Lord Patten remet au conseil des cardinaux un rapport sur l'organisation actuelle des moyens de communications du Vatican ainsi que des propositions d'orientations, une commission de cinq membres est alors formée le 30 avril et est présidée par Mgr Viganò pour proposer une mise en œuvre de celles-ci. Une nouvelle commission est alors chargée de proposer une mise en œuvre concrète des orientations proposées[8]. Selon le journaliste Sébastien Maillard, ce serait le cardinal Óscar Andrés Rodríguez Maradiaga membre du conseil des cardinaux, qui aurait conseillé au pape ce prélat pour le poste[4].

Le , le pape François promulgue le motu proprio L'attuale contesto comunicativo par lequel il créée le Secrétariat pour la communication, et nomme Mgr Viganò premier préfet de ce nouveau dicastère[9]. Par cette nomination le pape lui confie la tâche de réorganiser les divers moyens de communication du Saint-Siège et de retrouver une gestion économique rationnelle[10], en effet celui-ci mènera peu de temps après une démarche de fusion entre Radio Vatican et le Centre de télévision du Vatican[4]. Dans sa façon de procéder, il est vu par certains des médias du Vatican comme un "super manager" et regrettent d'être peu associés à la réforme. En février 2016, il écarte de Radio Vatican le père jésuite Federico Lombardi, lui demandant de se concentrer sur le Bureau de presse du Saint-Siège, et nomme le Dr Giacomo Ghisani comme président par intérim, Radio Vatican se retrouve ainsi pour la première fois sans jésuite à sa tête[4].

Distinctions et honneurs[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) National Catholic Register, « Pope Names Brazilian-Born Priest New Head of Vatican TV », sur ncregister.com, (consulté le 11 avril 2016).
  2. a et b (it) Ignazio Ingrao, « Fellini ci aiuta a capire la svolta di Papa Francesco », sur panorama.it, (consulté le 11 avril 2016).
  3. (it) Université pontificale du Latran, « Viganò Dario Edoardo », sur pul.it (consulté le 12 avril 2016).
  4. a, b, c, d, e et f Sébastien Maillard, « Le communicant du pape François », La Croix, no 40462,‎ , p. 15 (ISSN 0242-6056).
  5. a et b (it) Saint-Siège, « Commentarium Officiale », Acta Apostolicae Sedis, vol. 96,‎ , p. 103 (lire en ligne).
  6. (it) Antonino D'Anna, « Dario Edoardo Viganò, chi è l’uomo forte della comunicazione del Vaticano », sur formiche.net, (consulté le 14 avril 2016).
  7. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va, (consulté le 10 avril 2016).
  8. « Le pape nomme une commission pour réformer les médias du Vatican », sur la-croix.com, .
  9. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Nomine nella Segreteria per la Comunicazione », sur press.vatican.va, (consulté le 10 avril 2016).
  10. (it) « Papa Francesco crea il dicastero delle Comunicazioni e nomina Dario Viganò prefetto », sur rainews.it, (consulté le 10 avril 2016).
  11. (it) Associazione della autorialita cinetelevisa, « Cinema : Vigano' commendatore ordine equestre santo sepolcro gerusalemme », sur km-studio.net, (consulté le 10 avril 2016).