Daniel Oster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oster (homonymie).
Daniel Oster
Naissance
Paris
Décès
Activité principale
Écrivain
Distinctions
Auteur
Genres

Daniel Oster, né le à Paris et mort le [1], est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de lettres modernes et docteur ès lettres, Daniel Oster est historien de la littérature et spécialiste, entre autres, des XIXe et XXe siècles. Outre son œuvre littéraire qui comporte des romans, récits et essais, il participe à l'élaboration et l'édition de nombreux textes[2].

De 1971 à 1980, il collabore aux Nouvelles littéraires, et de 1985 à 1999 à La Quinzaine littéraire[2].

Tout en publiant, il exerce diverses fonctions au sein du milieu littéraire et artistique. Il est membre du bureau de lecture de France Culture, membre du conseil d'administration de la Cité internationale universitaire de Paris, membre puis trésorier de l'association pour les célébrations nationales et membre de la commission de littérature du Centre national du livre[2].

Distinction[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et récits[modifier | modifier le code]

  • Des lieux inhabitables, Seuil, 1964.
  • Une terreur précieuse, Seuil, 1966.
  • On ne se refait pas, Seuil, 1969.
  • L'Ouverture des terres, Seuil, 1973.
  • Dans l'intervalle, P.O.L, 1987.
  • Stéphane, P.O.L, 1991.
  • La Gloire, P.O.L, 1997.
  • Apocalypses, P.O.L, 1999.
  • Rangements, P.O.L, 2001.

Essais[modifier | modifier le code]

  • Jean Cayrol et son œuvre, Seuil, 1968.
  • Histoire de l'Académie française, éd. Vialetay, 1970.
  • Maurice Genevoix, éd. Classiques Didier, 1972.
  • Jean Cayrol, Seghers, 1973.
  • Guillaume Apollinaire, Seghers, 1978.
  • Monsieur Valéry, Seuil, 1981.
  • Passages de Zénon, Seuil, 1983.
  • La Vie parisienne. Anthologie des mœurs du XIXe siècle, avec Jean M. Goulemot, Sand-Conti, 1989.
  • Gens de lettres, écrivains et bohèmes. L'imaginaire littéraire 1630-1900, avec Jean M. Goulemot, éd. Minerve, 1992.
  • Gaffes, éd. Talus d’approche, 1996.
  • L'individu littéraire, PUF, 1997.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Les aventures du capitaine Cook, Seghers, 1979.
  • Nékuïa Ulysse, éd. Fin de siècle, 1992.

Littérature jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Une maison à histoires, Nathan, 1988.
  • Mon premier livre de comptines, Larousse, 1991.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Notice d'autorité personne : Daniel Oster, BnF, consulté le 19 février 2012.
  2. a, b, c et d (fr) Daniel Oster, P.O.L, consulté le 19 février 2012.

Lien externe[modifier | modifier le code]