Daniel Danis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Danis.
Daniel Danis
Naissance
Hawkesbury, Ontario
Distinctions
2000 : chevalier des arts et des lettres de la République française.
Auteur
Langue d’écriture française

Daniel Danis, né en 1962 à Hawkesbury (Ontario), est un dramaturge québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premier dramaturge à obtenir trois prix du Gouverneur général du Canada, il est reconnu comme écrivain dès le début des années 1990.

L'auteur a notamment écrit Le Pont de pierres et la Peau d'images (pièce pour jeune public) qui a obtenu en 2006 le prix de la critique Meilleure découverte (Belgique). Il a conçu, écrit et mis en scène, Kiwi, texte pour public à partir de 13 ans, et Bled. Ses pièces sont traduites en plusieurs langues.

En 2000, il est nommé chevalier des arts et des lettres de la République française.

Œuvres[modifier | modifier le code]

(Liste non exhaustive)

  • 2008 : Bled, L’Arche éditeur, Paris (ISBN 978-2-85181-690-0).
  • 2007 : Kiwi, L’Arche éditeur, Paris (ISBN 9782851816580).
  • 2007 : Sous un ciel de chamaille, L’Arche éditeur, Paris (ISBN 978-2-85181-654-2).
  • 2006 : Terre océane, roman-dit, L’Arche éditeur, Paris (ISBN 978-2851816184).
  • 2005 : An Ocean of Rain, livret pour opéra contemporain.
  • 2005 : 9 vues, texte de Danis, gravures de Louise Masson. Les éditions du Passage, Montréal.
  • 2005 : e, roman-dit, L’Arche éditeur, Paris, et Leméac, Montréal (ISBN 2-76090-396-6)
  • 2004 : Mille anonymes, lexitexte, L’Arche éditeur, Paris.
  • 2003 : Terre océane, roman-dit, accompagné de photographies de Susan Coolen. Publication Dazibao, Montréal (ISBN 978-2-922135-18-3).
  • 1998 : Le Langue-à-langue des chiens de roche, parution sous la forme de tapuscrit, Théâtre Ouvert, Paris, 1998. L’Arche éditeur, Paris, 2001. Leméac, Montréal, 2007 (ISBN 2-76090-403-2).
  • 1996 : Le Chant du dire-dire, parution sous la forme de tapuscrit (épuisé), Théâtre Ouvert, Paris. L’Arche éditeur, Paris, 2000. À paraître chez Leméac, Montréal, 2005 (ISBN 2-76090-402-4).
  • 1996 : Le Pont de pierres et la Peau d'images (jeune public), l'École des Loisirs, Paris (ISBN 2-21104-174-4).
  • 1994 : Les Nuages de terre, (version non définitive). Parution sous la forme de Tapuscrit, Théâtre Ouvert, Paris.
  • 1993 : Celle-là (premier texte écrit), Leméac, Montréal, 1993 et 2000. Parution sous la forme du tapuscrit (épuisé), Théâtre Ouvert, Paris, 1993 (ISBN 2-76090-191-2).
  • 1992 : Cendres de cailloux, Leméac, Montréal ; Actes Sud-Papiers, Paris, 1992 et 2000 (ISBN 2-76092-118-2).
Textes traduits
  • Celle-là :
    • Femeia aceea, traduction roumaine de Flavia Goian, éditions Brumar, Timişoara, 2009 (réalisée avec le soutien du Conseil des Arts du Canada).
    • Traduction allemande de Almut Lindner, S. Fischer Verlag, 2001.
    • That Woman, traduction anglaise de Linda Gaboriau, éditions Talonbooks, 1998 (soutien d’atelier par Banff Center, 1994).
  • Cendres de cailloux :
    • Cenuşa de piatră, traduction roumaine de Monica Mihaescu.
    • Cenizas de piedras, traduction espagnole de Humberto Perez-Mortera (Mexique).
    • Kamien i popioly, traduction polonaise de Ewa Kuczkowska, revue Dialog, avril 2003.
    • Kieselasche/Staeinasche, traduction allemande de Andreas Jandl, éditions S. Fischer, 2000.
    • Cenere di sassi, traduction italienne de Gioia Costa, éditions Oedipus, 1999.
    • Lludw’r garreg’, traduction galloise de Gareth Miles pour la production du Theatr Y Byd, Cardiff, Pays de Galles, 1997.
    • Stone and ashes, traduction écossaise de Tom Mcgrath pour la production du Traverse Theater, Edimburg, 1995.
    • Stone and ashes, traduction anglaise de Linda Gaboriau, éditions Coach House Press, Toronto, 1995 (soutien d’atelier par Factory Theater, 1994). Prix du Gouverneur général du Canada pour la traduction.
  • Le Chant du dire-dire :
    • Traduction roumaine de Flavia Goian, en cours de réalisation.
    • Traduction serbe de Ljiliana Matic pour Le Nolit éditeur, en cours de réalisation.
    • Sangen om Sige-Sigeren, traduction néerlandaise de Michael Buchwald.
    • Traduction suédoise de Johanna Enckell en cours de réalisation.
    • Seie-Seiarens Song, traduction norvégienne de Oj Skjelbred.
    • Sananlaskijan Laulu, traduction finnoise de Reita Lunatvuori.
    • Duda-Dudo Daina, traduction lituanienne de Rasa Vasinauskaite.
    • O Canto do Dime-Dime, traductions espagnole et galicienne de Franck Meyer.
    • El Canto del Dime-Dime, traduction espagnole (version mexicaine) de Elena Guiochins et Boris Schoemann, 2001.
    • Traduction suédoise de Johanna Enckell en cours de réalisation.
    • Canto del Dire-Dire, traduction italienne de Gioia Costa, éditions Oedipus.
    • Das Lied vom Sag-Sager, traduction allemande de Uta Ackermann pour la production du Schaubühne, Berlin. Publication Theater Heute et S. Fischer Verlag, 2000.
    • The Song of the Say-Sayer, traduction anglaise de Linda Gaboriau, éditions Talonbooks, 1998 (soutien d’atelier par Banff Center et PlayRites, Alberta Theater Projects).
  • Le Pont de pierre et la peau d'images :
    • Die Steinbrücke und die Bilderhaut, traduction allemande de Almut Lindner, S. Fisher Verlag, 1996.
    • Traduction-adaptation néerlandaise de Peter Seynaeve et Griet Op de Beeck dans le cadre de la production d’Het Toneelhuis.
    • Traduction néerlandaise de Luk Parceval.
    • Ponte di pietre e la pelle d’immagini, traduction italienne de Gioia Costa, éditions Oedipus.
    • El Puente di piedras y la piel de imagenes, traduction espagnole de Elena Guiochins et Boris Schoemann, 2002.
  • Le Langue-à-langue des chiens de roche :
    • In the Eyes of Stone Dogs, traduction anglaise de Linda Gaboriau en cours de réalisation (soutien d’atelier par le Tarragon Theater), éditions Talonbooks, 1999.
    • Traduction italienne de Gioia Costa en cours de réalisation.
    • Zungenspiel der Felsen hunde, traduction allemande de Almut Lindner, éditions S. Fischer Verlag.
    • Tongue to Tongue the dogs of the Rocks, traduction écossaise de Ella Wildridge.
    • Traduction serbe de Ljiliana Matic, éditions Matica Srpska, en cours de réalisation.
    • Traduction russe de Rimma Genkina, New Drama Festival (Moscou).
  • Je ne :
    • Traduction anglaise de Linda Gaboriau.
  • An Ocean of Rain :
    • Traduction anglaise de Linda Gaboriau.
  • E, roman-dit :
    • Traduction allemande en cours de réalisation, éditions S. Fischer Verlag.
    • Traduction catalane.
  • Kiwi :
    • Traduction allemande de Gerda Gensberger, éditions S. Fischer Verlag.
    • Traduction italienne de Christina Visentin en cours de réalisation.

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • Celle-là : prix de la critique à Montréal, le Prix du Gouverneur général du Canada ainsi que celui de la meilleure création de langue française du Syndicat Professionnel de la Critique Dramatique et Musicale (Paris).
  • Cendres de cailloux : prix du meilleur texte original de la Soirée des Masques (Montréal), le premier Prix du Concours International de Manuscrits du Festival de Maubeuge et celui de Radio-France International.
  • Le Langue-à-langue des chiens de roche : prix du Gouverneur général du Canada.
  • Le Chant du dire-dire : prix de la meilleure création de langue française du Syndicat Professionnel de la Critique Dramatique et Musicale (Paris), Prix Abitibi-Consolidates, Prix du Gouverneur Général du Canada.
  • E, roman-dit : grand prix littéraire dramatique (France).
  • Kiwi : prix Théâtre Abitibi-Bowater, Salon du Livre Saguenay Lac-St-Jean. Prix Louise-Lahaye, Centre des auteurs dramatiques (Montréal).
  • 2010 : nomination pour le Molière de l'auteur francophone vivant pour Terre océane

Liens externes[modifier | modifier le code]