DMOZ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

DMOZ
Logo de DMOZ

DMOZ en 2013
DMOZ en 2013

Adresse www.dmoz.org
Slogan Humans do it better
Lancement Voir et modifier les données sur Wikidata
Fermeture 17 mars 2017

L’Open Directory Project (ODP), aussi appelé Dmoz (abréviation de « Directory Mozilla »), est un ancien annuaire de sites web actif de 1998 à 2017, sous licence libre Open Directory[1].

Il était géré par une vaste communauté d'éditeurs bénévoles provenant du monde entier, chacun étant responsable de vérifier l'exactitude et la catégorisation des sites dans une ou plusieurs catégories.

En 2008, Dmoz recense 4,6 millions de sites web.

Racheté par Netscape à la fin de l’année 1998, qui est elle-même rachetée par AOL quelques semaines plus tard, le site ferme ses portes en . Des bénévoles relancent le site sous le nom Curlie quelques mois plus tard.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

L'annuaire était entièrement gratuit. L'ajout d'un nouveau site et l'utilisation des données ne coûtait rien. Les données pouvaient être téléchargées et utilisées gratuitement, moyennant le respect de la licence et l'ajout d'un code HTML d'attribution[2].

DMOZ était géré par des éditeurs, qui vérifiaient les sites proposés, les classaient dans la catégorie appropriée et en ajoutaient d'autres au gré de leurs visites sur le web. Tout le monde pouvaient poser sa candidature pour devenir éditeur[3].

De nombreux sites utilisaient les données de DMOZ, en complément d'autres services, le plus connu était l'annuaire Google[4] ; ce dernier (fermé en 2011[5]) avait pour avantage de classer les pages selon leur popularité (PageRank), ou par ordre alphabétique ; par contre, contrairement à l'annuaire DMOZ, il ne proposait pas de liens vers la même catégorie en d'autres langues. Alexa utilisait aussi DMOZ pour son classement par catégories[6].

Historique[modifier | modifier le code]

dmoz.org au moment de sa fermeture

Le projet Gnuhoo est créé le , avant d’être renommé quelques jours plus tard en « Newhoo » après mise en demeure de la Fondation pour le logiciel libre, porteuse du projet GNU[7].

  • Novembre 1998 : Newhoo est racheté par Netscape ;
  • Newhoo est renommé Open Directory Project (traduisible par « Projet d'annuaire ouvert ») par Netscape à la suite d'une demande de Yahoo! ;
  • ODP est accessible par l'adresse web directory.mozilla.org ;
  • 1999 : DMOZ - Open Directory Project : dmoz.org ;

Le , les serveurs s’arrêtent car un disque dur a cessé de fonctionner. Le site reste hors ligne pendant six semaines et plusieurs fonctionnalités manquent encore pendant quelques semaines ensuite. Ce dysfonctionnement révèle le peu de moyens alloués par AOL à Dmoz[8].

  • Octobre 2006 : la partie francophone atteint les 200 000 sites indexés ;
  • Septembre 2007 : DMOZ lance son blog officiel en anglais[9] ;

Le , Dmoz recense 4,6 millions de sites web, dont 221 000 francophones[10].

  •  : l'annuaire fête ses dix ans[11],[12] ;
  • 2011 : l'Open Directory Project opte pour une licence Creative Commons BY.

Pour ses dix-huit ans, le , le site arbore une nouvelle présentation adaptative aux mobiles[13].

Le site ferme ses portes le . Après la fermeture du site, des bénévoles récupèrent la base de données auprès d’AOL et relancent l’annuaire sous le nom Curlie. Celui-ci récupère donc le contenu correspondant à 3,8 millions de sites web classés dans un million de catégories par près de 92 000 contributeurs de 90 pays différents[14].

Les Mozzies[modifier | modifier le code]

Une particularité de DMOZ était l'illustration des catégories par l'image du lézard Mozzie. Son nom provient de Mozilla, la mascotte de Netscape dans les premiers temps du navigateur, et fait une référence implicite au monstre Godzilla. La grosse bête effrayante a laissé place au gentil lézard « Mozzie ».

Les éditeurs DMOZ étaient donc invités à utiliser l'image de Mozzie afin de la détourner et créer une illustration de leur catégorie préférée. Les images ainsi créées sont libres de droit.

Début , il existait plus de 2 300 Mozzies.

Association des éditeurs francophones (AEF)[modifier | modifier le code]

Afin de promouvoir et rendre plus visible la partie francophone de DMOZ, les éditeurs francophones se sont regroupés dans l'Association des éditeurs francophones de DMOZ. Cette association est informelle, pas de statuts, pas de cotisation. Un portail, développé par les éditeurs francophones, est une page d'accueil personnalisée pour un accès plus sympathique aux catégories francophones de DMOZ. Chaque lien pointe vers une catégorie de l'annuaire DMOZ officiel. Il n'existe donc pas d'annuaire aef-dmoz, seulement un accès plus aisé.

En même temps que le portail un nouveau mozzie a été créé reprenant le symbole de la francophonie.

Dans le même mouvement, les éditeurs francophones de DMOZ se sont retrouvés sur Orkut dans la communauté Aef-dmoz. En septembre 2008, ils étaient 96 membres de cette communauté, en novembre 2012 ils étaient 84.

En l'Aef-dmoz a lancé son propre weblog : Aef Dmoz Blog[15]. Ce blog contient des informations sur les catégories de l'annuaire, la manière de référencer son site sur DMOZ, de trouver des informations sur l'annuaire ou de devenir éditeur.

Au , la partie francophone de l’annuaire comptait près de 224 500 sites web répertoriés et 376 contributeurs bénévoles actifs, avec un taux de croissance du nombre de sites enregistrés d’environ 6 %[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Licence Open Directory de 1999 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le ).
  2. « Licence d'utilisation gratuite »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le )
  3. « Comment devenir éditeur ? »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le )
  4. Annuaire Google
  5. L'annuaire de Google n'existe plus ! - Olivier Andrieu, Abondance.com, 20 juillet 2011
  6. (en) The top 500 sites on the web : By Category - Alexa
  7. (en) « Skrenta on Naming », sur Skrentablog, (consulté le )
  8. Olivier Andrieu, « Quel avenir pour l’Open Directory ? », sur Abondance, (consulté le )
  9. (en) DMOZ blog
  10. « L’ODP francophone en juin 2008 », sur Aef Dmoz Blog, (consulté le )
  11. (en) DMOZ Turns 10 - Site officiel, 5 juin 2008
  12. Annonce sur le blog des éditeurs francophones
  13. Olivier Andrieu, « Dmoz se relooke pour ses 18 ans ! », sur Abondance, (consulté le )
  14. Vincent Brossas, « L’annuaire web DMOZ.org est de retour sous le nom de code… Curlie ! », sur Leptidigital, (consulté le )
  15. Aef Dmoz Blog
  16. « L’ODP francophone en  », sur Aef Dmoz Blog, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]