Cumbia villera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cumbia Villera
Origines stylistiques Cumbia
Origines culturelles Drapeau de l'Argentine Argentine
Instruments typiques Guitare électrique, basse, batterie, chant, synthétiseur, claviers,
Popularité Amérique Latine

La Cumbia villera est un genre musical d'origine argentine[1], dérivant de la cumbia[2], apparue dans les bals de Buenos Aires à la fin des années 1970, et qui a connu son apogée dans les années 1990. Très répandue dans les banlieues pauvres, symbole culturel et identitaire des milieux marginaux, elle recourt à une musique d'inspiration folklorique, et à un discours axé sur la violence, le sexe, la misère. Elle a essaimé principalement en Amérique du Sud[3]. Les trois groupes les plus authentiquement représentatifs de ce mouvement sont Damas gratis, Los pibes chorros et Yerba brava[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Backstage - La cumbia Villera, Tracks, Arte, 23 septembre 2003.
  2. La cumbia en version électronique fait chavirer les Argentins , Le Point, 28 février 2013.
  3. (es)>María Laura Pardo et María Eugenia Massone La cumbia villera en Argentina, Revista Latinoamericana de Estudios del Discurso, volume 6 n°2, 2006 en ligne
  4. (es)>Maria Ignacia Massone et Virginia Luisa BuscagliaLa cumbia villera (en)red(ada) en el discurso. Una introducción al monográfico sobre cumbia villera en la Argentina, Revista Latinoamericana de Estudios del Discurso, volume 6 n°2, 2006, p.6 en ligne