Csanád Szegedi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Csanád Szegedi

Csanád Szegedi, né le , est un homme politique hongrois. Membre du Jobbik jusqu'en 2012, il ne fait partie d'aucun groupe comme la plupart des parlementaires d'extrême-droite. Élu député européen en 2009, il est membre de la commission du développement régional.

En 2009 Szegedi, habitué des propos antisémites et anti-rom se présente au Parlement européen en uniforme de la Garde hongroise formation paramilitaire de Jobbik.

En 2012, il découvre ses origines juives[1] : sa grand-mère, Magdolna Klein, était juive et une survivante de l'Holocauste[2] ; il quitte alors le Jobbik mais garde son mandat de député européen. En 2013, il se convertit au judaïsme[3], et sortant de son silence, il explique à l'hebdomadaire libéral Magyar Narancs : « Ce qui m'a le plus effrayé est de me retrouver face à moi-même : je suis passé de celui qui exclut à celui qui est exclu[4]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un élu de l'UE antisémite se découvre juif, Le Figaro, 27 juin 2012.
  2. ADN – Un eurodéputé d’extrême droite hongrois découvre ses origines juives.
  3. Un ancien leader d'extrème droite se convertit, Le Figaro
  4. (hu) György Vári, « "Kirekesztőből kirekesztett lettem" - Szegedi Csanád a múltjáról és zsidó származásáról », Magyar Narancs, no 2013/27,‎ (lire en ligne) [« Je suis passé de celui qui exclut à celui qui est exclu — Csanád Szegedi au sujet de son passé et de ses origines juives »]