Crimes et Jardins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Crimes et jardins
Réalisation Jean-Paul Salomé
Scénario Laurent Bénégui
Valérie Bonnier
Acteurs principaux
Sociétés de production Canal +, Chrysalide Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 1h30
Sortie 1991


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Crimes et jardins est un téléfilm français réalisé par Jean-Paul Salomé dont c’est le premier long métrage, d’après un scénario de Laurent Bénégui et Valérie Bonnier.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Suzanne est une ancienne chanteuse mais aussi une séductrice d'une soixantaine d'années.

Lors d'un repas de retrouvailles avec les anciens musiciens de l'orchestre qui l'accompagnait lors de ses tournées, les pépés amoureux de la dame espèrent tous la séduire. Tous, sauf un, qui trouve mystérieusement la mort dans l’ascenseur pendu par sa cravate… Commence alors une hécatombe chez les prétendants. Une employée de la morgue décide de se lancer dans une enquête personnelle[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Aumont en 1993

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé presque exclusivement dans une grande villa de Meudon, dénommée « Les Érables ». Il s'agit du premier long-métrage tourné par Jean-Paul Salomé et pour lequel il a également écrit le scénario[2],[3].
  • Une scène du film présente Magali Noël (60 ans) assise dans le « panier » d'un side-car piloté par Jean-Pierre Aumont (80 ans)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]