Restons groupés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Restons groupés est un film français réalisé par Jean-Paul Salomé, sorti en 1998.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un groupe de touristes français part en voyage organisé pour visiter "l'Ouest américain en Cinemascope", comme dit le catalogue de l'agence Dream Tour. Un voyage de rêve de la Californie à Las Vegas en passant par les parcs nationaux et les sites grandioses Monument Valley immortalisés par le western. Mais voila que le tour-opérateur fait faillite et abandonne ses touristes au pays de l'oncle Sam avec pour seul guide Mathias (Samuel Le Bihan), un jeune garçon, certes débrouillard, mais pas vraiment préparé à affronter ce genre de catastrophe...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », etc., peuvent être inopportunes dans les articles (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.

Il faut savoir que le scénario a été rédigé d'après la véritable mésaventure vécue par un groupe de touristes, partis en voyage aux États-Unis, et dont l'agence de voyage a fait faillite, peu avant leur départ de France. Si les mésaventures réelles ne sont pas identiques à celles présentées dans le film, certaines reprennent à quelque chose près la réalité. Le reste est dû au travail des scénaristes. Dans la réalité, le guide s'est tellement investi, et a tellement pris à cœur les malheurs des touristes qu'il accompagnait, qu'il s'est ensuite dirigé vers la prêtrise.

Liens externes[modifier | modifier le code]