Henri Garcin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Garcin
Nom de naissance Antoon Albers
Naissance
Anvers, Belgique
Nationalité Drapeau de la France française
Drapeau de la Belgique belge
Décès (à 94 ans)
Évreux
Profession acteur

Anton Albers[1],[2], dit Henri Garcin, est un acteur, metteur en scène et auteur de théâtre français d'origine néerlandaise[3], né le à Anvers, Belgique et mort le [4] à Évreux[5].

Il s'installe à Paris en 1950. Il est à l’affiche de nombreux films et pièces de théâtre[2], téléfilms et séries télévisées. Entre 1970 et 1981, il joue dans plusieurs pièces diffusées dans l’émission télévisée Au théâtre ce soir.

Bilingue, il est également présent dans des productions de langue néerlandaise, par exemple, en 1996, dans De Jurk (La Robe) d’Alex van Warmerdam.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine néerlandaise mais né en Belgique, Henri Garcin vient à Paris en 1950 à l'âge de 22 ans. Très tôt son spectacle fait le tour des cabarets parisiens, où il rencontre les « débutants » de l'époque : Jacques Brel (ils se parlent en flamand), Barbara, Serge Gainsbourg, Georges Moustaki, Jean Poiret et Michel Serrault… En 1964, il connaît un succès au Théâtre La Bruyère, où il joue aux côtés de Monique Tarbès et de Romain Bouteille, pendant 250 représentations, L’Échappée belle.

Suivent, de 1965 à 1995, les pièces et les rôles chez G.B. Shaw, Pirandello, Strindberg, Albee, Ayckbourn, Oscar Wilde, Obaldia, Guitry, Poiret… ; ainsi que chez Saunders, dans sa pièce La prochaine fois je vous le chanterai (1966) au Théâtre Antoine, avec Delphine Seyrig, Claude Piéplu, Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort, et chez Jean-Claude Carrière dans L'Aide-mémoire (1968) créé en duo avec Delphine Seyrig au Théâtre de l'Atelier.

Il apparaît dans nombre de « dramatiques » à la télévision, dont les 333 épisodes de Maguy, pendant huit années consécutives (1985-1993).

Au cinéma, le dirigent Marguerite Duras, Michel Mitrani, Romain Gary, Michel Deville, Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Agnès Varda, Yves Boisset, Patrice Leconte, Jean-Paul Rappeneau avec La Vie de château, François Truffaut avec La Femme d'à côté (en 1981) et chez son compatriote Alex van Warmerdam avec Abel (1986), Les Habitants (1992), La robe, et l'effet qu'elle produit sur les femmes qui la portent et les hommes qui la regardent (1996).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Au théâtre ce soir[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • Longtemps, je me suis couché tard, Morrigane Éditions, 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Bracquart, Le Vrai Nom des stars, M.A. éditions (1989) (ISBN 2-86676-463-3), p. 155.
  2. a et b Notice d'Henri Garcin sur Ciné-ressources de la Cinémathèque française.
  3. D’après sa biographie sur son site officiel ; bien qu'il soit né en Belgique, ses parents étaient néerlandais.
  4. « Décès à 94 ans de l'acteur Henri Garcin », Blue Win, (consulté le ).
  5. « Henri Garcin, acteur pour Truffault et dans la série "Maguy", est décédé », sur Le Progrès, (consulté le ).
  6. En marge du film, il est victime d'un accident de voiture dans lequel meurt la comédienne Patricia Viterbo.

Liens externes[modifier | modifier le code]