Conjurador de Serralongue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conjurador
Image illustrative de l'article Conjurador de Serralongue
Vue générale de l'édifice.
Présentation
Culte Catholicisme
Type Conjurador
Début de la construction XIVe siècle
Protection  Inscrit MH (1987)
Géographie
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Commune Serralongue
Coordonnées 42° 23′ 55″ nord, 2° 33′ 23″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Conjurador

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Conjurador

Le conjurador est un édifice de Serralongue, en France.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Un conjurador est un petit édifice destiné à conjurer le mauvais sort, spécifiquement les mauvaises conditions climatiques pouvant entraîner la destruction des récoltes. Les conjuradors sont courants dans les anciens villages du Piémont pyrénéen et des Pyrénées, particulièrement en Aragon[1]. À Serralongue, dans les Pyrénées-Orientales, le conjurador est édifié au sommet de la colline dominant le village, légèrement au nord-est.

Le conjurador de Serralongue est un édifice de plan carré, de 3 m de côté, surmonté d'un toit pyramidal recouvert de lauzes et terminé par une croix. Il est ouvert sur une de ses faces et pourvu de larges ouvertures en arcades sur les autres. Chaque ouverture est surmontée de la statue d'un Évangéliste, placée dans une niche.

Historique[modifier | modifier le code]

Le conjurador est bâti à la fin du XIXe siècle[2],[3].

Lors des cérémonies, le prêtre de Serralongue y venait en procession pour réclamer l'intervention divine des Évangélistes. Le prêtre lisait alors l'évangile du saint faisant face à l'orage puis lançait une phrase en catalan : « Sant Joan, Sant Mateu, Sant Marc i Sant Roc, guardeu-nos de pedra i de foc. Sant Lluc, Santa Creu i Santa Bàrbara, no ens deixeu », qui servait de conjuration.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques le [2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Los esconjuraderos del Sobrarbe », Aragon, 1.000 años de historia,
  2. a et b « Le Conjurador », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Brutails 1896, p. 96 écrit qu'il « date de quelques années à peine ».