Concile de Valence (374)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le concile de Valence, référencé CPL 1776c, s’est tenu pour des motifs disciplinaires afin de rétablir et maintenir le bon ordre dans l'église.

Description[modifier | modifier le code]

Ce concile de Valence (Drôme), dit le 1er concile de Valence, se tient le 12 juillet 374 dans l’église de Saint-Jean-Baptiste[1].

Il est présidé par Phébade, évêque d’Agen, en tant que plus ancien évêque de l’assemblée, et les participants au nombre de 22 sont accueillis par l’évêque de la ville, Saint Emilien. Parmi les présents, on connait les évêques de Mende, Clermont, Viviers ou leurs représentants, Justus (ou Just) le treizième évêque de Lyon et Concordius d’Arles qui défend au cours de ce concile, Acceptus, élu par le peuple et le clergé évêque de Fréjus[2].

Ce concile statue sur la pénitence et l’admission aux ordres. Par son canon n°1, il interdit d'ordonner clercs les digames, veufs remariés, ou les époux d'une femme qui a déjà été mariée[3].

Signataires du concile[modifier | modifier le code]

Louis Duchesne dans son ouvrage Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule, précise les participants à ce concile[4]. Il cite Florentius (Vienne), Aemilianus (Valence), Eumerius (Nantes ?), Artemius, Evodius, Antherius, Rhodanius, Chretus, Noeterius, Urbanus, Palus, Simplicius, Iustus (Lyon ?), Eortius (Orléans ?), Britto (Trèves), Concordius (Arles), Urbanus, Nicetius, Vincentius. Les suscriptions des deux lettres émanées du concile donnent de plus : Foegadius (Agen), Constantius, Felix, soit au total 22 évêques. Il faut toutefois noter la présence de deux Urbanus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Delacroix - Statistique du département de la Drôme – page 625 ici
  2. Charles-Louis Richard - Bibliothèque sacrée, ou Dictionnaire universel historique, dogmatique ... – page 298 ici
  3. Aline RousselleAspects sociaux du recrutement ecclésiastique au IVe siècle – page 341 ici
  4. Louis Duchesne - Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule. Tome 1 : Provinces du Sud-Est - page 345, ici.

Voir aussi[modifier | modifier le code]