Col du Parpaillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Col du Parpaillon
Image illustrative de l'article Col du Parpaillon
Altitude 2 783 m
Massif Massif du Parpaillon (Alpes)
Coordonnées 44° 29′ 18″ nord, 6° 38′ 46″ est
Pays Drapeau de la France France
Vallée Vallée de l'Ubaye
(sud-est)
Embrunais
(nord-ouest)
Ascension depuis La Condamine-Châtelard Crévoux
Déclivité moy. 7,9 % 6,6 %
Déclivité max. 9,5 % 10 %
Kilométrage 17,2 km 27,9 km
Accès piste piste
Fermeture hivernale oui

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Col du Parpaillon

Géolocalisation sur la carte : Alpes-de-Haute-Provence

(Voir situation sur carte : Alpes-de-Haute-Provence)
Col du Parpaillon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col du Parpaillon

Le col du Parpaillon est un col des Alpes du Sud, dans le massif du Parpaillon, entre les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes, qui relie la vallée de l'Ubaye à l'Embrunais.

Il se trouve à 2 780 mètres d'altitude et n'est pas bitumé. C'est un chemin départemental ouvert à la circulation mais non déneigé l'hiver.

Un peu en contrebas du col, entre 2 637 et 2 645 mètres, se trouve le tunnel du Parpaillon, construit par l'armée française à partir de 1891 et dont les travaux durèrent plusieurs années. Voûté et long de 520 mètres, il a été à plusieurs reprises interdit à la circulation.

La route du Parpaillon a été construite par le génie militaire entre 1891 et 1911. Déjà, au XVIIIe siècle, le col était considéré comme stratégique. De 1692 à 1694, Catinat fit établir, par le général d'Usson, un chemin praticable à l'artillerie.

Luc Moullet a réalisé en 1992 le film Parpaillon, qui retrace l'épopée de la montée du col à vélo.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le sens de ce toponyme serait « papillon »[1], de l'occitan parpalhon (voir le piémontais parpajon).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Francois-Arnaud Notaire, Essai géo. Ubaye, Chapitre XXIX, 1906, page 41

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :