Col du Parpaillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parpaillon.
Col du Parpaillon
Image illustrative de l'article Col du Parpaillon
Altitude 2 783 m
Massif Massif du Parpaillon (Alpes)
Coordonnées 44° 29′ 18″ nord, 6° 38′ 46″ est
Pays Drapeau de la France France
Vallée Vallée de l'Ubaye
(sud-est)
Embrunais
(nord-ouest)
Ascension depuis La Condamine-Châtelard Crévoux
Déclivité moy. 7,9 % 6,6 %
Déclivité max. 9,5 % 10 %
Kilométrage 17,2 km 27,9 km
Accès piste piste
Fermeture hivernale oui

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Col du Parpaillon

Géolocalisation sur la carte : Alpes-de-Haute-Provence

(Voir situation sur carte : Alpes-de-Haute-Provence)
Col du Parpaillon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col du Parpaillon

Le col du Parpaillon est un col des Alpes du Sud, dans le massif du Parpaillon, entre les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes, qui relie la vallée de l'Ubaye à l'Embrunais.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le sens de ce toponyme serait « papillon »[1], de l'occitan parpalhon (voir le piémontais parpajon).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le col se trouve à 2 783 mètres d'altitude et n'est franchi que par un ancien chemin non entretenu. La route reliant Crévoux (Hautes-Alpes) à la Condamine-Châtelard (Alpes-de-Haute-Provence), non goudronnée dans sa partie haute et non déneigée en hiver, passe par un tunnel situé à l'aplomb du col, entre 2 644 et 2 637 mètres d'altitude. Ce tunnel, voûté et long de 520 mètres, a été à plusieurs reprises interdit à la circulation.

Histoire[modifier | modifier le code]

La route du Parpaillon a toujours été considérée comme d'importance stratégique. De 1692 à 1694, Catinat fit établir, par le général d'Usson, un chemin praticable à l'artillerie. La route actuelle, passant par le tunnel, a été construite par le génie militaire entre 1891 et 1900, afin d'assurer une liaison vers l'arrière pour le fort de Tournoux situé en haute Ubaye.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, 500 républicains espagnols réfugiés en France en 1939 furent réquisitionnés pour participer à la rénovation de la route. Au bord de la route côté Crévoux on trouve encore une « cabane des Espagnols » datant de cette époque.

Le col dans les arts[modifier | modifier le code]

Luc Moullet a réalisé en 1992 le film Parpaillon, qui met en scène les aventures d'un groupe de cyclistes lors de l'ascension du col du Parpaillon.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Francois-Arnaud Notaire, Essai géo. Ubaye, Chapitre XXIX, 1906, page 41

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :