Codeine Velvet Club (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Codeine Velvet Club
Album de Codeine Velvet Club
Sortie Drapeau du Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis
Enregistré 2009
Terminal Music (Glasgow)
Playground Studios (Glasgow)
Angel Studios (Londres)
Durée 42:07
Genre Pop baroque
Format CD, vinyle LP[1], digital[2]
Producteur Jon Lawler, Stuart McCredie
Label Island Records, EMI Music, Dangerbird Records

Singles

  1. Vanity Kills
    Sortie :
  2. Hollywood
    Sortie :

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 3.5 étoiles sur 5 [3]
BBC favorable [4]
The Scotsman 4 étoiles sur 5 [5]
The Times 3 étoiles sur 5 [6]

Codeine Velvet Club est le premier album studio du groupe de rock alternatif britannique éponyme Codeine Velvet Club, sorti le au Royaume-Uni et le aux États-Unis[7].

Présentation[modifier | modifier le code]

Contexte et parution[modifier | modifier le code]

L'album est produit par Jon Lawler et Stuart McCreadie, et mixé par Tony Hoffer (en) (qui a produit Costello Music, le premier album du groupe The Fratellis).

Il est enregistré aux Terminal Music et Playground Studios de Glasgow et aux Angel Studios à Londres[8].

Il est essentiellement écrit par Jon Lawler, à l’exception de quelque titres coécrit avec Lou Hickey (en) ou Will Foster (en)[8].

Initialement, la sortie de l'album est prévue le mais elle est repoussée car le groupe n'est pas pleinement satisfait du résultat et souhaite retoucher quelques détails[9]. De plus, Jon déclare, lors d'une interview dans le Vic Galloway (en) show (BBC Radio Scotland), qu'il serait stupide de sortir l'album avant la tournée[réf. nécessaire], sous-entendant que les changements n'auraient pas été fait et que ce n'était qu'un prétexte[interprétation personnelle].

L'album sort, par accident, sur internet le sur les plateformes Amazon, HMV et Play.com, il est, cependant, retiré par la suite[réf. nécessaire].

Composition[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Quand on regarde titre par titre, Jon Lawler nous donne des informations à propos de chaque chanson.

Par exemple I Would Send You Roses a été écrit pour une collaboration avec The Fratellis et Roger Daltrey mais le projet ne se concrétise pas et Jon s'en ressert à cette occasion.

De la même manière, Begging Bowl Blues ne contient aucun couplet chanté par Lou Hickey car la chanson ne convient pas à sa voix.

Enfin, Jon tient à souligner la diversité des instruments utilisés et le fait que cela rend chaque morceau unique pour ses sonorités.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. Hollywood Jon Lawler 4:01
2. Vanity Kills Lawler, Lou Hickey 3:30
3. Time Lawler, Hickey 3:50
4. The Black Roses Lawler, Hickey 3:26
5. Little Sister Lawler 2:32
6. Nevada Lawler, Will Foster 3:35
7. Reste avec Moi Lawler, Hickey 4:07
8. I Would Send You Roses Lawler 3:53
9. Like a Full Moon Lawler 3:28
10. Begging Bowl Blues Lawler 4:51
Titre bonus
11. I Am the Resurrection (reprise des Stone Roses) Ian Brown, John Squire 4:54
42:07
Titres bonus - Édition sur support numérique[2],[10]
No Titre Auteur(s) Durée
12. Hollywood (Live) Lawler 4:00
13. I Wish My Daddy Lawler, Hickey 2:59
49:06

Téléchargements[modifier | modifier le code]

Comme l'a fait The Fratellis, précédemment, avec leur Budhill Singles Club (en), Codeine Velvet Club publie des titres en téléchargement libre et gratuit sur leur site pour ses membres[11]. En revanche, à l'inverse du Budhill Singles Club, les titres proposés ne sont pas nommés[réf. nécessaire].

  • Nevada (Version Acoustique) - 3:34
  • Little Sister (Version Studio Live) - 2:28
  • Mellotron Boogie No 3 (Instrumental) - 2:39
  • I Am the Resurrection (Version Cover) - 4:52

Crédits[modifier | modifier le code]

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Musiciens
  • Ross McFarlane : batterie (pistes 1, 6-11)
  • Affy Ahmad : batterie (pistes 2, 4 et 5)
  • Helen MacLeod : harpe (pistes 2, 3, 6 et 7)
  • Ed McFarlane : contrebasse (piste 4)
  • Mick Cooke : trompette (piste 4)
  • Allan Cuthbertson : piano (piste 8)
  • Will Foster : claviers (piste 11)
  • Lewis Gordon : basse (piste 11)
  • Gospel Truth Choir : chœur (pistes 3 et 4)

Membres additionnels[modifier | modifier le code]

Équipes technique et production[modifier | modifier le code]

  • Production : Jon Lawler et Stuart McCredie
  • Ingénierie : Stuart McCredie
  • Ingénieur (assistant) : Niall McMenamin
  • Mixage : Tony Hoffer
  • Arrangements pour orchestre : Mick Cooke
  • Design, logo, photographie : M. Grant pour Infinite Thrill

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Codeine Velvet Club sur Discogs - Édition vinyle LP, Royaume-Uni (Dangerbird Records, 24/11/2009)
  2. a et b (en) Écoute et téléchargement, « Codeine Velvet Club », sur iTunes.com, AppleStore (consulté le 4 septembre 2017)
  3. (en) Heather Phares, « Codeine Velvet Club - AllMusic Review », sur AllMusic.com (consulté le 4 septembre 2017)
  4. (en) Mike Diver, « Codeine Velvet Club - Music review », sur BBC, (consulté le 4 septembre 2017)
  5. (en) « Album review: Codeine Velvet Club », sur The Scotsman, (consulté le 4 septembre 2017)
  6. (en) Pete Paphides, The Times & The Sunday Times (Londres, 18/12/2009), « Codeine Velvet Club review - Music - Times Online » (version du 15 juin 2011 sur l'Internet Archive)
  7. (en) Codeine Velvet Club, site officiel (16/02/2010), « US Album Release: 6th April » (version du 8 juillet 2011 sur l'Internet Archive)
  8. a et b (en) Codeine Velvet Club (28/12/2009), « Codeine Velvet Club - Album Credits » (version du 1 mars 2012 sur l'Internet Archive)
  9. (en) Jon Lawler (28/10/2009), « "Things Have Changed" - Codeine Velvet Club - Forum » (version du 1 mars 2012 sur l'Internet Archive)
  10. Codeine Velvet Club sur MusicBrainz - Édition sur support numérique (Island Records, 25/12/2009)
  11. (en) « Codeine Velvet Club - Member zone » (version du 9 février 2011 sur l'Internet Archive)

Liens externes[modifier | modifier le code]