Clyde William Tombaugh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un astronome image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un astronome américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tombaugh.
Clyde William Tombaugh
Description de cette image, également commentée ci-après

Clyde Tombaugh en 1930.

Nom de naissance Clyde William Tombaugh
Naissance
Streator (États-Unis)
Décès (à 90 ans)
Las Cruces (États-Unis)
Nationalité Américaine
Renommé pour la découverte de Pluton en
Astéroïdes découverts
Données clés
(2839) Annette
(2941) Alden
(3310) Patsy
(3583) Burdett
(3754) Kathleen
(3775) Ellenbeth
(3824) Brendalee
(4510) Shawna
(4755) Nicky
(5701) Baltuck
(6618) Jimsimons
(7101) Haritina
(7150) McKellar
(8778) 1931 TD3 (en)

Clyde William Tombaugh, né le à Streator, dans l'Illinois et mort le à Las Cruces au Nouveau-Mexique, est un astronome américain. Il est notamment connu pour avoir découvert la planète naine Pluton en .

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Tombaugh se passionne très tôt pour l'astronomie grâce à son père, agriculteur, et à son oncle, qui lui apprennent à regarder les étoiles. Avec ses premiers instruments astronomiques, qu'il fabrique à partir de pièces de voitures et de machines agricoles, il observe pendant des heures le ciel, notamment les planètes. En 1928, il décide d'envoyer des croquis de Jupiter et Mars réalisés à l'aide de son télescope-maison de 22 cm, à l'Observatoire Lowell près de Flagstaff (Arizona) dans l'Arizona, simplement pour recueillir quelques commentaires d'experts. Impressionné par ses croquis, Vesto Slipher — le directeur de l'observatoire — engage Tombaugh pour 90 dollars par mois[réf. souhaitée] afin qu'il participe à une campagne de photographies à l'aide du nouveau télescope de 13 pouces (environ 32,5 cm), encore en assemblage[1].

Tombaugh arrive à Flagstaff à la mi-janvier 1929. Son travail consiste à rechercher une planète trans-neptunienne (appelée Planète X) dont l'existence a été prédite par Percival Lowell[1]. L'assemblage du télescope terminé, la campagne photographique commence en avril 1929 (c'est la troisième depuis le début des recherches en 1905). Elle se heurte très vite à des défauts de conception du télescope qui causent la perte de nombreux clichés. De plus, le froid provoque des fissures dans les plaques photographiques. Tombaugh utilise une machine destinée à la comparaison des photographies, appelée comparateur à clignotement[2]. Prenant d'abord deux, puis trois séries de photos à quelques jours d'intervalle, il va pouvoir repérer le point mobile de la planète sur ses clichés. Il trouve la planète recherchée le , à partir de photographies du 23 et 29 janvier 1930[2]. La découverte de Pluton est confirmée le par l'équipe de l'Observatoire Lowell[2]. Plus tard, Pluton se révélera ne pas être la Planète X de Lowell.

Télescope de l'observatoire Lowell ayant servi à la découverte de Pluton

Vesto Slipher, le chef de Clyde Tombaugh, prit tellement ombrage de la découverte de celui-ci, qu'il l'écarta d'abord du projet de recherche de planètes, sans le citer comme découvreur de Pluton, pour finalement aller jusqu'à le licencier. Heureusement, à l'observatoire Flagstaff personne n'est dupe et peu après le jeune Tombaugh devient la vedette internationale de l'astronomie en tant que le véritable découvreur de la « neuvième planète » du système solaire. En 1932, Tombaugh obtient le droit d'entrer à l'Université du Kansas, directement en deuxième année. En 1934, il épouse Patricia Edson[2]. Il obtient son doctorat en 1939.

Après la découverte de Pluton, Tombaugh poursuit pendant 13 ans les recherches de la Planète X sans jamais la trouver. Cependant, il fera d'autres découvertes durant ses observations : une nova (en 1932), deux comètes, quatorze astéroïdes, cinq amas ouverts, un amas globulaire, plusieurs amas de galaxies et un superamas.

Tombaugh enseigne l'astronomie à l'Université de l'État d'Arizona et à l'Université de Californie jusqu'en 1946 où il s'installe au Nouveau-Mexique. De 1955 à sa retraite en 1973, il enseigne à l'Université du Nouveau Mexique. Il restera actif, passionné par les planètes.

Honneurs[modifier | modifier le code]

L'astéroïde (1604) Tombaugh, découvert en 1931, a été nommé en son nom.

La sonde spatiale New Horizons, lancée en 2006 et ayant survolé Pluton en juillet 2015 avant de continuer son voyage dans la ceinture de Kuiper, emporte une partie de ses cendres dans une urne funéraire[3],[4]. Tombaugh est donc aujourd'hui (2016) l'homme ayant été le plus loin de la Terre.

La grande zone claire en forme de cœur sur Pluton a été nommée région Tombaugh[5].

Il a également laissé son nom à la comète périodique 274P/Tombaugh-Tenagra.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Clyde Tombaugh », sur KSHS.
  2. a, b, c et d (en) Nola Taylor Redd, « Clyde Tombaugh: Astronomer Who Discovered Pluto », sur space.com,‎ (consulté le 10 mai 2016).
  3. Warren Leary, « Spacecraft heads for Pluto, taking along its discoverer's ashes - World », sur The Sydney Morning Herald,‎ (consulté le 27 août 2013).
  4. « Le nouveau visage de Pluton », sur cite-espace.com.
  5. « De belles montagnes sur Pluton », sur 7s7,‎ (consulté le 4 juin 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]