Claude Gingras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gingras.
Claude Gingras
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Claude Gingras ( -) est un journaliste et un critique musical québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Sherbrooke, il est le cadet d'une famille de cinq enfants. Dans cette famille aisée d'un fabricant de meubles, il fut initié à la musique par sa mère pianiste avant d'être confié à un pensionnat, le séminaire Saint-Charles-Borromée. Il fait des études en sciences sociales à l'Université de Montréal et commence sa carrière en 1952 au journal La Tribune de Sherbrooke. Après avoir collaboré auprès de quelques périodiques, il se joint au journal La Presse dans les années 1950 (plus précisément le 5 avril 1953) où il écrit sa chronique musicale. À ses débuts, en plus de la musique classique et l'art lyrique, il y couvrait les variétés, la chanson populaire, le cinéma et même le ballet. Grand mélomane, il possède une collection de plusieurs dizaines de milliers de microsillons et de disques CD.

Critique musical depuis plus de 60 ans au quotidien montréalais La Presse, il a été témoin de plusieurs événements artistiques montréalais des six dernières décennies, particulièrement en ce qui a trait à la musique classique. Il a notamment suivi l'évolution de l'Orchestre symphonique de Montréal, de l'Orchestre métropolitain, de l'Orchestre de chambre McGill et de l'I Musici de Montréal. Il est considéré par plusieurs comme un critique sévère mais rigoureux.

Il prend sa retraite au journal La Presse en décembre 2015 (plus précisément le 28 décembre 2015).

Ouvrages et publications[modifier | modifier le code]