Clément Marienval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clément Marienval

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (32 ans)
à Paris (France)
Taille 1,88 m (6 2)
Position centre, ailier, arrière
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2004-2006
2006-2009
2009-2011
2011-2012
2012-2014
2014-2015
CA Brive
Lyon OU
RC Toulon
CA Brive
Stade rochelais
Biarritz olympique
10 (5)[1]
48 (40)[1]
25 (20)[1]
10 (10)[1]
40 (57)[1]
0 (0)[1]


a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
Dernière mise à jour le 5 août 2015.

Clément Marienval, né le à Paris, est un joueur français de rugby à XV évoluant au poste de centre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lorsqu'il entre au centre de formation, il s'intègre dans le double projet proposé par la fédération : il développe ses qualités rugbystiques tout en suivant des études STAPS[2]. Il valide sa deuxième année STAPS mais, il signe également, son premier contrat pro au Lyon OU et décide, dès lors, d'interrompre ses études pour se consacrer totalement au rugby[2]. À 25 ans, il reprend les formations et passe tour à tour, le diplôme de coach sportif puis celui de sophrologue[2].

Formé à Bordeaux, Clément Marienval a évolué de nombreuses saisons au plus haut niveau. Après ses premières expériences professionnelles sous le maillot de Brive, c’est à Lyon qu’il se révèle durant trois saisons[3].

Toulon, qui cherche à se renforcer pour le Top 14, le recrute en 2009 pour deux ans ; il y redécouvre le Top 14 et joue pour la première fois en H Cup[3]. Non conservé par le RC Toulon, il signe à Castres en février 2011, qui revient finalement sur sa décision. Clément Marienval obtient gain de cause aux prud'hommes en 2015 et est dédommagé par le club à hauteur de 212 712 euros[4].

revient en 2011 au CA Brive[5]. Ne disposant pas d’autant de temps de jeu qu’il le souhaitait à Brive, il arrive à La Rochelle, en cours de saison, en mars 2012[6].

Il sera rochelais jusqu'en 2014 où il participera notamment à la finale d'accession au Top 14[3]. À l'intersaison, il rejoint le Biarritz olympique en Pro D2. À la suite de nombreuses blessures aux poignets, il décide en 2015 de prendre sa retraite sportive[7]. Il devient ensuite agent sportif.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est en couple avec Clémentine Sarlat, journaliste sportive à France Télévisions[8]. En septembre 2017, Clémentine donne naissance à leur premier enfant, une fille prénommée Ella[9].

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Clément Marienval », sur www.itsrugby.fr (consulté le 3 octobre 2011)
  2. a, b et c « La reconversion dans le rugby, un enjeu de taille », sur www.entre-dirigeants-de-pme.fr, (consulté le 25 mai 2017)
  3. a, b et c « Clément Marienval », sur www.staderochelais.com, Atlantique stade rochelais (consulté le 25 mai 2017)
  4. « Castres : Marienval obtient gain de cause », La Dépêche du Midi,‎
  5. « Clément Marienval signe à Brive », sur www.charentelibre.com, (consulté le 25 mai 2017)
  6. « Clément Marienval en renfort ! », sur www.staderochelais.com, Atlantique stade rochelais, (consulté le 25 mai 2017)
  7. Maxime Klein, « "Je me préparais à ça" », Sud Ouest,‎
  8. « Femme de gentleman : Clémentine Sarlat », sur espritgentleman.fr, (consulté le 25 mai 2017)
  9. Prisma Média, « PHOTO Clémentine Sarlat : la journaliste de Stade 2 a donné naissance à son premier enfant - Voici », Voici.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]