Chronic'art

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronic'art est un site Web français consacré à l'actualité culturelle, ainsi qu'un magazine mensuel où sont abordés le cinéma, la musique, la littérature, le jeu vidéo, la BD, la philosophie, la politique et les nouvelles technologies.

Le site, en ligne depuis septembre 1997, et le magazine papier, en kiosque en France depuis septembre 2001, ont été fondés par Cyril De Graeve (Directeur de la publication et de la rédaction) et Vincent Montagnana (Directeur artistique).

En 2003, le propriétaire Léo Scheer obtient la censure d'un article. Celui-ci sera flouté avec mention « censuré ». Le rédacteur de l'article et deux autres journalistes démissionnent[1].

En juin 2008, Chronic'art publie un numéro apparemment « normal » , avec la maquette et les rubriques habituelles, mais qui est en fait un canular, car il est entièrement composé d'articles sur des sujets ou des artistes imaginaires. Sur France info, le chroniqueur David Abiker reprend l'un des sujets abordés dans le magazine sans se rendre compte qu'il s'agissait d'une mystification[2]. Le 10 juin, la supercherie est révélée sur le site[3].

Le 9 avril 2010, sur France 24, dans l'émission, Culture: qui défie l'Amérique ?, Cyril de Graeve déclare : « Dans la culture française il ne se passe pas grand chose, si ce n'est quelques remakes de comédies qui ont bien marché, comme Bienvenue chez les Ch'tis, par contre dans le jeu vidéo, il y a une véritable culture française avec l'exemple d'Ubisoft, leader mondial. »[4]

Le 17 mai 2013, "Chronic’art" devient "Chro". Cinéma, musique, jeux vidéo, séries-TV, littérature, BD, idées, nouvelles technos... Le 22 juillet 2013, alors que sort le deuxième numéro de la nouvelle formule, Cyril de Graeve annonce qu'il quitte son poste de rédacteur en chef du magazine[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.liberation.fr/medias/0101439228-chronic-art-etale-sa-censure
  2. Chronicart n°46, un faux repris dans cette chronique et révélé par Internet...
  3. Chronic'Art # 46 : Fake me!
  4. France24.com
  5. Billet dédié à la sortie du CHRO # 2 sur la page Facebook du magazine

Liens externes[modifier | modifier le code]