Christoph Wolff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christoph Wolff (né le 24 mai 1940) est un musicologue allemand, surtout connu pour ses travaux sur la musique, la vie et l'époque de Johann Sebastian Bach. Christoph Wolff est professeur à la faculté de l'université Harvard depuis 1976 et directeur des Archives Bach à Leipzig depuis 2001.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Solingen, il est le fils du théologien Hans Walter Wolff (en). Il étudie l'orgue et les instruments à claviers historiques, la musicologie et l'histoire de l'art aux universités de Berlin, Erlangen et Fribourg dont il est diplômé en 1963 et où il obtient son PhD en 1966. Wolff enseigne l'histoire de la musique aux universités d'Erlangen, Toronto, Princeton et Columbia avant de rejoindre la faculté de Harvard en 1976 comme professeur de musique. Il est actuellement professeur à l'Université Adams de l'Université Harvard.

Parmi ses ouvrages figurent Bach: Essays on His Life and Music (Cambridge, 1991), Mozart's Requiem (Berkeley, 1994), The New Bach Reader (New York, 1998) et Johann Sebastian Bach: The Learned Musician, finaliste de la sélection pour le prix Pulitzer en 2001. (New York, 2000). Il est interrogé sur L'Art de la fugue de Bach dans le documentaire Desert Fugue (en).

Christoph Wolff est lauréat du prix Bach de la Royal Academy of Music en 2006[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Autograph mit einem Kommentar von Christoph Wolff : Johann Sebastian Bach: Messe in h-Moll BWV 232 mit Sanctus in D-Dur (1724) BWV 232 III. Bärenreiter Verlag, Kassel 2009, (ISBN 978-3-7618-1578-6).
  • Christoph Wolff : Johann Sebastian Bach. 2. Aufl. S. Fischer, Frankfurt am Main 2007, (ISBN 978-3-596-16739-5).
  • Christoph Wolff : Mozarts Requiem. Geschichte, Musik, Dokumente. Mit Studienpartitur. 4. korr. Auflage. Bärenreiter, Kassel 1991, (ISBN 3-7618-1242-6).
  • Herausgeber zusammen mit Reinhold Brinkmann : The Musical Migration from Nazi Germany to the United States of America. University of California Press, Berkeley/Los Angeles 1999, (ISBN 0-520-21413-7).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]