Christian Lautenschlager

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christian Lautenschlager
{{{alternative}}}

Christian Lautenschlager en 1908.

Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Magstadt
Date de décès
Lieu de décès Untertürkheim
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Carrière
Lautenschlager à Dieppe en 1908 (n°14 à Camille Jenatzy).

Christian Friedrich Lautenschlager, né le 13 avril 1877 à Magstadt (près de Stuttgart) et mort le 3 janvier 1954 à Untertürkheim (aussi près de Stuttgart), à 76 ans, était un pilote automobile allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il participe pour la première fois à une course comme mécanicien embarqué d'Otto Salzer, dans les Ardennes en 1906 (également en 1907 pour ce pilote lors du Grand Prix de France 1907 et au Taunus-Kaiser Preis encore, la même année).

Il sort personnellement vainqueur en 1908Dieppe) et en 1914Lyon[1]) du Grand Prix de l'ACF sur Mercedes (participation à cette épreuve également en 1913). Toujours en 1914, il gagne le Trophée Elgin aux États-Unis sur une Mercedes 37/95.

Après la Première Guerre mondiale, il dispute aussi trois Targa Florio de 1922 (10e) à 1924 (et également la Coppa Florio 1924), ainsi que les 500 miles d'Indianapolis en 1923 (accident de sa Mercedes[2] au quatorzième tour).

Il arrête sa carrière de pilote en 1925 après une dernière course à Palerme, mais il continue encore alors à travailler pour Daimler-Benz (où il était entré à Stuttgart en 1899 à l'âge de 22 ans, comme mécanicien et pilote d'essai après un périple de jeunesse en Europe centrale).

Distinction[modifier | modifier le code]

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Grand Prix de France 1914 compte 37 voitures, pour 13 marques de 6 nationalités différentes. Son départ est donné par le vainqueur des deux dernières éditions, Georges Boillot. La cylindrée est pour la première fois limitée, à 4.5L., et l'épreuve dure sept heures.
  2. (trois voitures sont alors engagées par le constructeur allemand: ce sont les premiers véhicules réellement suralimentés vus lors de cette course)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :