Chiquet Mawet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chiquet Mawet
Description de l'image CHIQUET MAWET.jpg.
Nom de naissance Michelle Beaujean
Alias
Chiquet Mawet
Naissance
Verviers, Belgique
Décès (à 63 ans)
Liège, Belgique
Activité principale
Dramaturge, écrivain, chroniqueuse
Auteur
Langue d’écriture français, serbo-croate, russe
Genres
Chiquet Mawet dans les années 1990.

Chiquet Mawet (née Michelle Beaujean le à Verviers et morte le à Liège) est une dramaturge, conteuse, poétesse, militante sociale et professeur de morale[1].

Une trajectoire[modifier | modifier le code]

Celle d'une génération, entre Stalingrad 1942 et Mai-68. À 20 ans, elle est fascinée par l'espoir d'un socialisme autogestionnaire (Titisme) en Yougoslavie[2]. À 30 ans, elle est l'une des pionnières du mouvement antinucléaire en Belgique. À 50 ans, elle flirte avec les anarchistes.

Femme d'écriture[modifier | modifier le code]

Affiche pour Le Pape et la putain.

Dramaturge, en plus de ses textes et articles[3], Chiquet Mawet est l'auteur de nombreuses pièces de théâtre[4] dont La Pomme des hommes[5], Le prince-serpent[6], Le Pape et la putain[7], Caïus et Umbrella, Nuinottenakt, etc. (à compléter)

  • 1990 : Piratons Perrault. Récupération drôle et incisive des illustres Contes de ma mère l'Oye de Charles Perrault. L'ogre, Barbe-Bleue, Cendrillon, Blanche-Neige, Le Petit Poucet, Le Chat botté… tous ces personnages sont restés vivaces dans la mémoire de tout un chacun. Chiquet Mawet s'est ingéniée à redistribuer à l'époque de l'atome les rôles conçus trois siècles plus tôt par le célèbre écrivain français. Et, réactualisés de la sorte, ces personnages peuvent révéler d'inimaginables et scandaleux secrets[8].
  • 1994 : Le Pape et la putain. Argument : Dieu envoie le pape Jules, assisté de son secrétaire François, auprès d'une nouvelle Marie, mieux adaptée à notre vallée de larmes. Maria, mère de famille moscovite se prostituant occasionnellement, est la victime de cette annonciation moderne qui aura lieu au moment où toutes les orientations sociales et politiques qui se mettent actuellement en place dans le monde convergeront vers le chaos final. [9]. Il existe une première version de ce texte intitulée Maria ou Le pape et la putain.

En 1989, elle est membre fondatrice de l'association Silence, les Dunes ! qui rassemble une dizaine d’artistes de la région verviétoise[10].

Femme d'action[modifier | modifier le code]

Le , lors d'une conférence de presse, à Bruxelles, annonçant la création d’un Front commun anti-nucléaire (FAAN), Michèle Beaujean représente l’APRI (Association pour la Protection contre les Rayonnements Ionisants)[11].

Le , à Namur, lors de l'assemblée générale constitutive des Amis de la Terre (section belge), elle est élue membre du conseil d’administration de la nouvelle association[12].

Militante radicale du mouvement anti-nucléaire, elle coordonne les départs de Belgique pour la manifestation du contre Superphénix à Creys-Malville : un manifestant meurt à la suite des affrontements violents avec les forces de l'ordre.

Elle prend ensuite ses distances avec l'écologie politique qu'elle perçoit comme une récupération politicienne des "cadres" du mouvement social anti-nucléaire.

À la fin des années 1990, elle contribue à la création du Collectif Chômeur, Pas Chien ! dans la région liégeoise[13].

Le Collectif Chômeur, Pas Chien ![modifier | modifier le code]

Lors d'une action de Chômeur, Pas Chien !.

Naissance d'une révolte, affirmation d'une résistance. Je suis chômeur / Je ne l'ai pas cherche / et personne n'a le droit / de me traiter / comme un chien. / J'ai ma dignité / d’être humain / et le droit de vivre / et faire vivre / ma famille décemment. / Je veux mener librement / ma vie sociale, / culturelle, / et amoureuse / comme les autres, / sans être pisté par / des inspecteurs acharnes. / Je refuse la fatalité. / Ça doit changer. Tel est le texte de l'appel lancé par Chômeur, pas chien !

Composé de chômeurs et d'associations diverses, le Collectif se propose « de mettre en œuvre des actions concrètes pour dénoncer les pratiques discriminatoires » qu'installe la nouvelle réglementation (des années 1990) à l'encontre des sans-emploi. Pour le Collectif, privé d'emploi, l'individu est chassé de l'espace démocratique et se voit confiné dans un statut de sous-citoyen[14],[15].

Les revendications de Chômeur, pas chien ! ne sont pas préétablies en fonction d'un programme politique, elles émergent du vécu des citoyens sans-emploi et d'une réflexion collective que l'association désire étendre à l'ensemble du corps social, travailleurs et chômeurs confondus. Chômeur, pas chien ! refuse la pénalisation matérielle et morale, liée au critère de l'emploi. Chaque personne, travailleur, ou non, a droit à des moyens d'existence conformes à la dignité humaine. Pour le Collectif, les richesses ne sont plus tant le fruit du travail humain que celui des technologies modernes, de l'automatisation et des jeux financiers qu'elles permettent, amenant ainsi un nombre croissant de gens à ne plus avoir de place dans le système de production ou même dans les services.

En 1998, Chiquet Mawet rend bien compte de l'esprit anti-politique de cette période : « Sauf autisme idéologique, on peut comprendre les motivations de ceux qui s'acharnent à constituer une force d'opposition politique (…) Difficile cependant de ne pas constater qu'à partir du moment où des individus se regroupent au sein d'une organisation visant le pouvoir - même un tout petit morceau -, ils cessent d'être en phase avec ceux qu'ils prétendent représenter et immanquablement finissent par les instrumentaliser : dans leur tête, électeurs, militants de base, syndiqués se réduisent rapidement au combustible de leur course »[16].

En 1999, un film documentaire est tournée sur l'expérience du Collectif[17].

Femme d'engagements[modifier | modifier le code]

  • Alternative libertaire : dans les années 1990, chroniqueuse et polémiste, elle collabore régulièrement au mensuel Alternative libertaire. Elle y publie des dizaines de textes[18].
  • En 1997, elle évoque son parcours atypique dans l'ouvrage collectif Le Hasard et la nécessité : comment je suis devenu libertaire[19].

Disparition[modifier | modifier le code]

Après une longue maladie, à 62 ans, elle met fin à ses jours le [20].

Œuvres théâtrales[modifier | modifier le code]

  • La véritable histoire de Juliette et Roméo, création au Petit Théâtre de l'Opéra de Wallonie, à Liège, au printemps 1988. Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique[21].
  • Piratons Perrault ! ou L'horrible fin du sapiens : sortie sur le parvis du XXIe siècle, création en au Grand Théâtre de Verviers. Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique[22].
  • Caius et Umbrella, 1990. Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique[23], La Bellone Maison du Spectacle[24].
  • La pomme des hommes, 1991. Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique[25], La Bellone Maison du Spectacle[26].
  • La reine des gorilles, 1991. Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique[27].
  • Le Pape et la putain, 1994. Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique[28], La Bellone Maison du Spectacle[29].
  • Le prince-serpent, 1994. Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique[30], Annuaire du spectacle[31], Compagnie Mezza Luna[32], Annuaire du spectacle de la Communauté française de Belgique 2000-2001[33].
  • Nuinottenakt, 1995. Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique[34].

Contributions à des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Le Hasard et la nécessité : comment je suis devenu libertaire (1997).
  • Neptune et Jéhovah étaient sur un bateau, La Reid, Éditions Textra, 1987[35].
  • Joutes internationales, Trois-Rivières, Québec, Press-Papier, 1991[36].
  • Profession de foi, Trois-Rivières [Québec], Atelier Presse-Papier, 1996[37].
  • Régis Balry, Liaison Antiprohibitionniste (Bruxelles), Dossier drogues, Éditions Alternative libertaire (Bruxelles) & Le Monde Libertaire (Paris), 1996[38].
  • Le Hasard et la nécessité : comment je suis devenu libertaire, Éditions Alternative libertaire (Bruxelles) & Le Monde libertaire (Paris), 1997[19].
  • La Soupière : comme un cheveu sur ou dans la soupe (c'est selon), Trois-Rivières, Québec, 1998 [39].
  • Solo, La Reid, Éditions Textra, 1998[40].
  • Nature morte, morte nature, Trois-Rivières, Québec, Atelier Press-Papier, 1999[41],[42],[43].

Publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Travaux universitaires[modifier | modifier le code]

  • Nancy Delhalle[44], Le répertoire des auteurs dramatiques contemporains : théâtre belge de langue française, Alternatives théâtrales no 55 (coédition, Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), Promotion des lettres, Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique), 1997, p. 139-140, 218[45].
  • Nancy Delhalle, Des auteurs dans les ruines. Parcours arbitraire, Alternatives théâtrales no 56, Bruxelles, 1997, p. 36-39.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chiquet Mawet est partie en toute discrétion. L'auteur qui ne mâchait pas ses mots » in Le Soir, Laurent Ancion, 12 août 2000, page 7]
  2. Chiquet Mawet, interprète de formation, a vécu à Belgrade pour y suivre une partie de ses études, Silence, les Dunes !, Dialogue gravé, 2008, lire en ligne
  3. Hommage : Chiquet Mawet, Promotions des Lettres Fédération Wallonie-Bruxelles lire en ligne
  4. Chiquet Mawet, Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique, Asp@sia, annuaire du spectacle, lire en ligne
  5. La Pomme des hommes, Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique, Asp@sia, annuaire du spectacle, lire en ligne
  6. Prince-Serpent, Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique, Asp@sia, annuaire du spectacle, lire en ligne
  7. Le Pape et la putain, Archives et musée de la littérature, Communauté française de Belgique, Asp@sia, annuaire du spectacle, lire en ligne
  8. « Blanche-Neige, Chat botté et les autres », Le Soir, Daniel Conraads, 10 février 1990, page 10, lire en ligne
  9. Le Pape et la putain, La Bellone, Maison du Spectacle lire en ligne
  10. Silence, les Dunes ! Des rencontres, de l’énergie, du plaisir. lire en ligne
  11. 19 juin 1975, conférence de presse à Bruxelles annonçant la création d’un Front commun anti-nucléaire (FAAN) avec Maurice André pour Survie Belgique, Walter Besseleer pour le Verenigde Aktiegroepen voor kernstop, Michèle Beaujean pour l’APRI, Lannoye et Trussart pour DN. "Le front d'action anti-nucléaire est né", Démocratie nouvelle no 11, août 1975.
  12. 12 mars 1976 à Namur, première Assemblée générale (AG) des Amis de la Terre où sont approuvés les statuts rédigés par Georges Trussart. Le premier Conseil d’Administration élu lors de cette AG se composait de : Président : Roland Libois ; vice-présidents : Chantal Colette et René Collard ; trésorier : Georges Trussart ; secrétaire : Raymond Polis et administrateurs : Michelle Beaujean, Suzanne Godart (épouse Moons), Nicole Martin (épouse de Paul Lannoye) et André Rasquain.
  13. Action Chomeur, pas chien !, 10 février 1999, lire en ligne
  14. Chômeur, pas chien ! Naissance d'une révolte, affirmation d'une résistance, lire en ligne
  15. « À Liège se constitue « Chômeur, pas chien ! » à l’automne 1997. Le but de ce collectif [...} est de dénoncer la situation dans laquelle se trouvent placés les chômeurs en raison des contrôles que les inspecteurs de l’ONEm mènent à l’intérieur de leur domicile. », Jean Faniel, L'organisation des chômeurs dans les syndicats, Courrier hebdomadaire du CRISP, 2006/24, pp. 5-76, DOI:10.3917/cris.1929.0005, [lire en ligne].
  16. Chiquet Mawet, Les deux faces du salariat, Alternative libertaire no 208, été 1998, texte intégral
  17. Chômeur, pas chien ! Un film de André Dartevelle, Marie-Hélène Rabier lire en ligne
  18. Chiquet Mawet, Médiathèque des Territoires de la Mémoire, lire en ligne.
  19. a et b Le Hasard et la nécessité : comment je suis devenu libertaire, préf. et postf. des éditeurs (Jean-Marc Raynaud et Roger Noël Babar), Paris Monde libertaire - Bruxelles Alternative libertaire, 1997 [mars], 96 pages, coll. Pages libres, ISSN 1158-8438 présentation en ligne.
  20. Chiquet Mawet est morte…, lire en ligne
  21. La véritable histoire de Juliette et Roméo, La Reid, Textra lire en ligne.
  22. Pirations Perrault ! ou L'horrible fin du sapiens : sortie sur le parvis du XXIe siècle. lire en ligne
  23. Caius et Umbrella lire en ligne
  24. Caius et Umbrella lire en ligne.
  25. La pomme des hommes, La Reid, Textra lire en ligne
  26. La pomme des hommes, La Reid, Textra, lire en ligne.
  27. La reine des gorilles lire en ligne.
  28. Le Pape et la putain lire en ligne.
  29. Le Pape et la putain lire en ligne.
  30. Le prince-serpent, La Reid, Textra lire en ligne
  31. Le prince-serpent, La Reid, Textra lire en ligne
  32. Le prince-serpent, La Reid, Textra lire en ligne
  33. Le prince-serpent, La Reid, Textra, lire en ligne
  34. Nuinottenakt lire en ligne
  35. Neptune et Jéhovah étaient sur un bateau lire en ligne - worldcat.
  36. Joutes internationales lire en ligne - worldcat.
  37. Profession de foi.lire en ligne - worldcat ou lire en ligne - bookfinder
  38. La notice de Chiquet Mawet sur le site du CIRA de Lausanne lire en ligne.
  39. La Soupière : comme un cheveu sur ou dans la soupe (c'est selon) lire en ligne - worldcat ou lire en ligne - bookfinder
  40. Solo worldcat
  41. Nature morte, morte nature worldcat
  42.  : "Nature morte <> morte nature" livre d'artistes réalisé à Trois-Rivières Québec, textes Chiquet Mawet, gravures : 7 artistes québécois et 8 artistes belges, René WELING, Culture Plus Graveurcultureplus.be
  43. Les « Belges » : Huguette Hamers, Khadra Hamlili, Evelina Skemaite, Chantal Hardy, Claire Mambourg, Michel Barzin, Dacos, René Weling et l’écrivaine Chiquet Mawet., L’historique des réalisations de la Nouvelle Poupée d’encre lire en ligne.
  44. Nancy Delhalle, Université de Liège, Département des Arts et Sciences de la communication, Histoire et analyse du théâtre
  45. "Chiquet Mawet" matched 3 pages in this item babel.hathitrust lire en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :