Chilonis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chilonis
Fonctions
Reine de Sparte
Biographie
Dynastie Eurypontides
Nom de naissance Χιλονίς
Nationalité Sparte
Conjoint Cléonyme
Enfants Léonidas II
Deuxième conjoint Acrotatos
Enfants avec le 2e conjoint Areus II

Chilonis (grec : Χιλονίς) est une princesse et reine spartiate du IIIe siècle av. J.-C., de la dynastie royale des Eurypontides, femme de Cléonyme, mère d’Areus II et de Léonidas II.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le Lacédémonien Cléonyme, qui était de sang royal du fait qu’il descendait de la dynastie des Agiades, épouse Chilonis, exemple rare d’un mariage unissant les deux familles royales de Sparte. Mais, elle le négligeait et se donnait entièrement à Acrotatos, le fils du roi Agiades de Sparte Areus Ier et neveu de Cléonyme[1]. Le jeune Acrotatos, manifestait son désir pour la jeune femme de manière si évidente, que tout le monde était au courant de leur relation. Cléonyme, offensé pour ce motif, se rendit en Épire, auprès du roi Pyrrhus Ier[1].

À Sparte l’adultère, même féminin, n’est pas criminalisé, ce qui n’implique pas, qu’il n’y en ait pas ou que les Spartiates ne soient pas jaloux, l’exemple de Chilonis suffirait à le montrer[2]. C’est pour ce motif que d'après Plutarque, le spartiate Cléonyme poussa Pyrrhus Ier à attaquer sa propre cité, à cause de l’infidélité de sa femme[3].

En 272 av. J.-C., lorsque Cléonyme lanca l’attaque sur la cité de Sparte avec l’aide de Pyrrhus Ier, Chilonis contrairement aux autres femmes de la cité qui aidèrent les hommes afin de défendre la cité, se glissa un nœud coulant autour de cou afin de ne pas se laisser prendre par Cléonyme si la cité tombait entre ses mains[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Parthénios de Nicée, EROTIKÀ PATHÉMATA, traduction par Ugo Bratelli, 2001
  2. Edmond Lévy, Sparte. Histoire politique et sociale jusqu'à la conquête romaine, Éditions du Seuil, 2003, page 88
  3. Plutarque, Vie de Pyrrhus, page 26
  4. Plutarque, Vie de Pyrrhus, page 26-27

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Plutarque, Vies parallèles des hommes illustres, Pyrrhus
  • Sarah B. Pomeroy, Spartan Women, Oxford University Press, 2002
  • Edmond Lévy, Sparte. Histoire politique et sociale jusqu'à la conquête romaine, Éditions du Seuil, 2003