Chiavari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chiavari (homonymie).

Chiavari
Blason de Chiavari
Héraldique
Drapeau de Chiavari
Drapeau
Chiavari
Panorama de Chiavari vu du sanctuaire de « Le Grazie »
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Ligurie Ligurie 
Ville métropolitaine Gênes 
Code postal 16043
Code ISTAT 010015
Code cadastral C621
Préfixe tel. 0185
Démographie
Gentilé chiavaresi
Population 27 815 hab. (31-12-2010[1])
Densité 2 318 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 19′ 00″ nord, 9° 20′ 00″ est
Altitude Min. 5 m
Max. 5 m
Superficie 1 200 ha = 12 km2
Divers
Saint patron Nostra Signora dell'Orto
Fête patronale 2 juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ligurie

Voir sur la carte administrative de Ligurie
City locator 14.svg
Chiavari

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Chiavari

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Chiavari
Liens
Site web http://www.comune.chiavari.ge.it/

Chiavari est une ville italienne d'environ 27 600 habitants, située dans la ville métropolitaine de Gênes, dans la région Ligurie au Nord-Ouest de l'Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Chiavari est située au milieu du golfe Tigullio sur la Riviera ligurienne de Levante à l'est de Gènes, sur les plaines alluvionnaires de la rivière Entella et du torrent Rupinaro.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Parmi plusieurs hypothèses sur l'origine du nom, celle qui prédomine se réfère au fait que l'agglomération urbaine se trouve au débouché de quatre vallées comme clef (en latin clavis) d'accès (val Fontanabuona, valle Sturla, val Graveglia et val d'Aveto). Toutefois, clavarium est en latin un dérivé de clavus, "clou".

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1805 à 1814, Chiavari fut le chef-lieu de l'arrondissement éponyme, dans le département des Apennins, créé le , dans le cadre de la nouvelle organisation administrative mise en place par Napoléon Ier en Italie et supprimé le , après la chute de l'Empire.

Monuments et lieux d'intérêt[2][modifier | modifier le code]

Architecture religieuse[modifier | modifier le code]

  • Sanctuaire Basilique cathédrale de Chiavari.
  • Église Saint-Jean le Baptiste.
  • Église et monastère des Clarisses.
  • Sanctuaire Saint-Antoine de Padoue, se trouve dans la rue San Francesco, côté est de la ville.
  • Église paroissiale de San Giacomo di Rupinaro (Jacques de Zébédée) dans le quartier de Rupinaro.
  • Sanctuaire du Sacré-Cœur des oblats de la Vierge Marie. Petite église située au début de la rue Santa Chiara.
  • Sanctuaire de la Madonna dell'Olivo lieu-dit Bacezza, le long la route nationale 1 Via Aurelia.
  • Église des Frati Cappuccini (frères mineurs capucins). Située en viale Tappani, dédié à saint François d'Assise. Bâtie en 1927, avec le nouveau couvent qui ramena les frères capucins à Chiavari après leur abandon forcé du complexe de Bacezza en 1866. Façade intéressante. Décoration extérieure à bandes blanches et noires à la manière génoise du XIe – XIIe siècles.
  • Église paroissiale Saint-Michel-Archange, lieu-dit Ri Alto, dans une position très panoramique, avec son petit cimetière monumental. Sa communauté est présente déjà au XIIIe siècle.
  • Sanctuaire de Nostra Signora delle Grazie sur la colline de Le Grazie le long la route nationale 1 Via Aurelia direction Zoagli-Rapallo. Il existait déjà au Moyen Âge et a été réédifié au XVe siècle. Il abrite une série de fresques de Teramo Piaggio et en contrefaçade un Giudizio universale du célèbre peintre d'école génoise Luca Cambiaso[3].
  • Petite abbaye Saint-Antoine de Padoue des Piani di Ri. Le bâtiment, sous un pont de l'autoroute long la Via Piacenza, est complètement à l'abandon. La façade porte une inscription en marbre de 1727 qui atteste le titre de l'abbaye depuis 1695.
  • Église Saint-François, aujourd'hui auditorium, sur la place Giacomo Matteotti. Après son exécration de 1797 et une longue période d'abandon, elle a été acquise par la municipalité et restaurée. En 2002, elle a été restituée à la communauté et elle est maintenant utilisée comme auditorium pour des événements culturels.

Architecture urbaine[modifier | modifier le code]

  • Palazzo Bianco
  • Palazzo Franzone
  • Palazzo Gagliardo
  • Palazzo Ravaschieri
  • Palazzo Rivarola
  • Palazzo Rocca
  • Palazzo dei Portici Neri
  • Palazzo Marana
  • Vecchio Palazzo di Giustizia
  • Ponte della Maddalena sur la rivière Entella
  • Villa Casaretto
  • Colonia Fara
  • Gran Caffè Defilla
  • Pasticceria Copello
  • Cimetière urbain monumental réalisé en 1894 sur un projet de Gaetano Moretti

Monuments[modifier | modifier le code]

Inscription de la petite abbaye Saint-Antoine à Chiavari.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Le principal club de football est le Virtus Entella.


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
11 juin 2017 en cours Marco di Capua droite  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Caperana, Sampierdicanne, S.Andrea di Rovereto, Maxena, Campodonico

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carasco, Cogorno, Lavagna, Leivi, Zoagli

Personnalités nées ou liées à Chiavari[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (it) « Chiavari », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  3. (it) Guida d'Italia-Liguria del Touring Club Italiano, Milano, Mondadori, 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]