Chef de l'opposition en Catalogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chef de l'opposition en Catalogne
(ca) Cap de l'oposició a Catalunya
(es) Jefe de la oposición en Cataluña
image illustrative de l’article Chef de l'opposition en Catalogne
Titulaire actuel
Inés Arrimadas (Ciutadans)
depuis le

Création
Mandant Président du Parlement
de Catalogne
Durée du mandat 4 ans, renouvelables
Premier titulaire Artur Mas

Le chef de l'opposition en Catalogne (Cap de l'oposició a Catalunya, en catalan ; Jefe de la oposición en Cataluña, en espagnol) est une fonction institutionnelle de la Généralité de Catalogne, créée par le décret du et désormais régie par la loi du .

Histoire[modifier | modifier le code]

La création de cette fonction, unique dans les institutions politiques de l'Espagne, était une promesse de campagne du socialiste Pasqual Maragall, président de la Généralité de Catalogne de 2003 à 2006. C'est son rival, Artur Mas, chef de la fédération Convergence et Union (CiU), qui devient en 2004 le premier chef de l'opposition.

À partir de 2013, Albert Rivera, député au Parlement de Catalogne et chef du parti Ciutadans, s'exprime en faveur de la suppression du poste de chef de l'opposition. En effet, la diversité de l'opposition au Parlement catalan, qui compte après les élections de 2012 pas moins de sept groupes parlementaires, semble mettre à mal la fonction de chef représentatif d'une opposition plurielle. Une semaine après les élections du 27 septembre 2015, cependant, Inés Arrimadas, nouvelle chef de file de Ciutadans en Catalogne, annonce qu'elle est disposée à accepter la charge. Elle renonce cependant à la plupart des avantages qui y sont attachés[1],[2].

Statut[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Le statut de chef de l'opposition en Catalogne est accordé au député du Parlement de Catalogne qui exerce la présidence du groupe parlementaire le plus important de l'opposition. En cas d'égalité des sièges, il revient à celui dont le parti a obtenu le plus grand nombre de voix.

Le chef de l'opposition est nommé par le président du Parlement, au moyen d'une résolution prise dans les quarante jours qui suivent la nomination du président du Parlement[3].

Fonctions[modifier | modifier le code]

Les attributions du chef de l'opposition, outre celles inhérentes à sa qualité de député, sont d'être consulté, à l'initiative du président de la Généralité, sur les affaires de grande importance pour la Catalogne, et de proposer des améliorations à l'action du gouvernement[3].

Droits[modifier | modifier le code]

Le chef de l'opposition en Catalogne se place dans l'ordre protocolaire après les anciens présidents de la Généralité et a le droit d'être rétribué pour cette fonction. En outre, il doit disposer des ressources humaines et matérielles nécessaires à l'exercice de ses fonctions, qui doivent lui être fournies par le Parlement[3].

Titulaires[modifier | modifier le code]

Chefs de l'opposition au Parlement de Catalogne
Nom Nomination Parti Législature
Artur Mas CiU VIIe et VIIIe
Joaquim Nadal[4] PSC IXe
Xavier Sabaté PSC IXe
Oriol Junqueras[5] ERC Xe
Inés Arrimadas[6] Cs XIe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Carlos Orquín, « Arrimadas accepta el càrrec de cap de l’oposició que C’s volia eliminar », El País, 5 octobre 2015, consulté le 14 janvier 2018 (lire en ligne).
  2. (ca) Dépêche, « Forcadell declara Arrimadas cap de l'oposició al Parlament », 3/24, 26 janvier 2016, consulté le 14 janvier 2018 (lire en ligne).
  3. a, b et c (ca) « El Govern de la Generalitat regula la figura del Cap de l'Oposició », Sala de Premsa, sur le site de la Généralité de Catalogne, 13 avril 2004, consulté le 14 janvier 2018 (lire en ligne).
  4. (ca) « La presidenta nomena Joaquim Nadal cap de l'oposició », Parlement de Catalogne, 5 janvier 2011.
  5. (ca) « La presidenta nomena Oriol Junqueras cap de l'oposició », Parlement de Catalogne, 9 janvier 2013.
  6. (ca) « La presidenta declara Inés Arrimadas cap de l'oposició », Parlement de Catalogne, 26 janvier 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]