Charte de la Bouillabaisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Charte de la bouillabaisse est créée en 1980[1] pour lutter contre le service de certains restaurants ne respectant pas les recettes de cuisine traditionnelle.

Histoire[modifier | modifier le code]

La bouillabaisse, célèbre soupe traditionnelle de Marseille, est servie dans de nombreux restaurants du Vieux Port. L'attitude de certains établissements, ne respectant pas la recette, a conduit dix-sept restaurateurs marseillais à établir une charte de la bouillabaisse[2].

Principe[modifier | modifier le code]

La charte[3] est établie selon les règles suivantes :

  • le service se fait dans deux plats différents : un pour le bouillon, l'autre pour les poissons[4] ;
  • les poissons indispensables sont : la rascasse[5], la vive araignée, le fielas congre, le chapon scorpène et la rascasse blanche[6].
  • les ingrédients complémentaires sont : sel, oignons, poivre, fenouil, safran, persil, huile d'olive, pommes de terre, ail et tomates.
  • la bouillabaisse doit être servie avec une sauce appelée « rouille », de l'aïoli et des croutons frottés d'ail.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [http://www.marseilletourisme.fr/la-bouillabaisse-de-marseille/ La bouillabaisse de Marseille
  2. http://www.restaurant-les-mouettes.com/18-la-bouillabaisse
  3. Charte de la bouillabaisse, Rhul.
  4. http://lemiramar.fr/site/index.php?option=com_content&view=article&id=21&Itemid=40&lang=fr
  5. CARDAMOME, « Quelques spécimens de poissons pour la bouillabaisse », sur blog.com, BLOG CARDAMOME, (consulté le ).
  6. La rascasse blanche : Uranoscopus polli et Uranoscopus scaber, famille des uranoscopidés. On l'appelle également "Rat de mer", "Tapecon", "Hemerocet". Rascasse, Supertoinette