Charles Reeve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Reeve
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
LisbonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jorge ValadasVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Charles ReeveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvements

Charles Reeve, pseudonyme de plume de Jorge Valadas[1], né à Lisbonne en 1945, est un essayiste libertaire et auteur d’ouvrages historiques, d'origine portugaise vivant en France depuis 1967.

Partisan du communisme de conseils, il participe à plusieurs groupes se réclamant du marxisme antiautoritaire[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ouvrier électricien, il déserte l’armée coloniale portugaise, et se réfugie à Paris où il vit depuis 1967.

Il collabore à de nombreux titres de la presse socialiste et libertaire.

Il participe aux Éditions Ab irato et à la revue L’Oiseau-tempête (1997-2006).

Il publie plusieurs ouvrages critiques sur le régime chinois avec Hervé Denès, ce dernier signant sous le pseudonyme de Hsi Hsuan-wou (« Douceur de l’aube »)[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Avec F. Avila, C. Ferreira, B. Lory, C. Orsoni, Portugal : L'Autre Combat, Classes et Conflits dans la Société, Paris, Éditions Spartacus, 1975, [lire en ligne].
  • L'Expérience portugaise : le au Portugal, les conséquences de la conception putschiste et militaire de la révolution sociale, Paris, Éditions Spartacus, 1976, (notice BnF no FRBNF34627477).
  • Exotisme s’abstenir, Journal d’un voyage en Amérique latine (1983-1984), Acratie, 1985, présentation éditeur.
  • Malcolm X à Hollywood : à propos du film Malcolm X de Spike Lee, 1992, Paris, Ab irato, 1994, (notice BnF no FRBNF36167667).
  • Le Portugal dans une Europe à géométrie variable, Éditions Albatroz, 1994[4].
  • Avec Sylvie Deneuve et Marc Geoffroy, Au-delà des passe-montagnes du Sud-Est mexicain : l'Indien comme marchandise, de l'usage médiatique de Marcos, la révolte des sans-papiers au Brésil, Paris, Ab irato, 1996, (notice BnF no FRBNF36963436)
  • Avec Hsuan-wou Hsi, Bureaucratie, bagnes et business, rencontres avec des Chinois, Montreuil, L'Insomniaque, 1997, (notice BnF no FRBNF36169447).
  • Avec Hsuan-wou Hsi, China blues, voyage au pays de l'harmonie précaire, Paris, Éditions Verticales-Phase deux, 2008, (notice BnF no FRBNF41270919).
Sous la signature de Jorge Valadas
  • Lettre à mon voisin qui a fait la guerre coloniale, Mapa, , [lire en ligne].

Préfaces[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Julien, Marie Xaintrailles, Entretien avec Charles Reeve, Critique Sociale, , [lire en ligne].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF13091616).
  2. Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social : Jorge Valadas.
  3. Hervé Denès, Douceur de l’aube. Souvenirs doux-amers d’un Parisien dans la Chine de Mao, Le Monde diplomatique, septembre 2015, [lire en ligne].
  4. Les livres du mois, Le Monde diplomatique, décembre 1995, [lire en ligne].
  5. Jean-Jacques Gandini, Les Œillets sont coupés. Chroniques portugaises, Le Monde diplomatique, juin 1999, [lire en ligne].
  6. Judith Manya, Charles Reeve, Les œillet sont coupés. Chroniques portugaises, Lusotopie, n°7, 2000, lire en ligne.
  7. Georges Ubbiali, Le suspect de l’hôtel Falcòn, Revue Dissidences, Bibliothèque de comptes rendus, octobre 2011, lire en ligne.
  8. Jean-Jacques Gandini, La Mémoire et le Feu. Portugal, l’envers du décor de l’Euroland, Le Monde diplomatique, février 2007, [lire en ligne].
  9. Payot (librairie), résumé en ligne.
  10. Jean-Baptiste Marongiu, Marinus l'enflammé, Libération, 20 mars 2003, [lire en ligne].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]