Charles Noblet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Noblet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
Activités
Autres informations
Mouvement
Instrument

Charles Noblet, né à Abbeville, le , mort à Paris, le , est un claveciniste, organiste et compositeur français.

Notes biographiques[modifier | modifier le code]

Son père, Jacques Noblet, fut organiste de l’église Saint-Gilles d’Abbeville de 1712 à 1725.

En 1737, Charles vient à Paris pour occuper le poste de claveciniste accompagnateur à l’École de Chant de l’Opéra.

Deux ans plus tard, il remplace André Chéron dans l’orchestre de l’Opéra.

Il devient titulaire de l’orgue de l’ancienne église de la Madeleine et de l’orgue du couvent des Mathurins.

À la mort de son cousin, Pierre Février en 1760, il lui succède au couvent des Jacobins de la rue Saint-Honoré.

Il est cité par Jean-Jacques Rousseau dans sa Lettre sur la musique française comme « musicien du roy en son académie royale de musique », il occupa le poste de claveciniste de l'Académie royale de Musique de 1737 à 1768, pour le comparer avec le jeune prodige Felice Bambini, qui n'avait que 9 ou 10 ans.

Comme maître de clavecin, il a enseigné entre autres à Mademoiselle Du Guesclin, au comte de Saint-Florentin (dédicataire des pièces de clavecin), et à la princesse Pignatelli. Son meilleur élève fut, pour la composition, Guillaume Lasceux.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a publié vers 1757* ou 1763 à Paris un recueil non daté de Nouvelles Suites de Pièces de Clavecin et trois Sonates, avec accompagnement de Violon, dédiées à Monseigneur le Comte de Saint Florentin, Ministre et Secrétaire d'État.

(*D'après la fiche de la BnF).

  • Première Suite
    • Allemande
    • La Pétulante
    • La Sophie, rondeau gracieux
    • L'Indolente
    • La Bien-aimée. Rondeau, tendrement
  • Sonate (I), avec accompagnement de violon
    • Vivement
    • Gavotte, tendrement
    • Tambourin
  • Deuxième Suite
    • L'Orgueilleuse, légèrement et modéré
    • La Promenade de Saint-Cloud
    • La Caressante, rondeau
    • La Sérieuse, sarabande
    • La Hongroise
    • La Tricoteuse, gigue
  • Les Bouffons, Sonate (II) avec accompagnement de violon
    • Andante, Allegro ma non troppo
    • Andante
    • Menuet
  • [Troisième Suite]
    • Les Marteaux, rondeau
    • Contredanse en tambourin
    • Les Catalans
  • Sonate (III) avec accompagnement de violon
    • Allegro
    • Aria
    • Allegro

- En fac-similé : Genève : Minkoff Reprint (1982)

On lui doit aussi un recueil de brèves cantates « Dédiées à la Jeunesse », publié en trois volumes vers 1750 :

  • Cantatillettes avec accompagnement de Flûtes, Violons et Basse continue (optionnelle), 1er livre
  • Cantatillettes avec accompagnement de Fluttes, Violons et Basse continüe, 2e livre
  • Le Ruisseau et les fleurs, cantatillettes avec accompagnement de Flûttes, Violons, Violes, ou Basson et Basse continüe, IIIe Livre

Il a composé de la musique religieuse notamment un grand motet qu’il fit exécuter au Concert Spirituel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Nouvelles Suites de Pièces de Clavecin et trois Sonates, avec accompagnement de Violon : Marek Toporowski (clavecin), Aureliusz Golinski (violon). Musicon (1996)

Liens externes[modifier | modifier le code]