André Chéron (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
André Chéron
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Mouvement
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

André Chéron (Paris, - ) est un organiste, claveciniste et compositeur français. Né au sein d'une famille de musiciens et facteurs d'instruments, il était le filleul du compositeur André Campra[réf. nécessaire]. Il est actif comme enfant de chœur à la Sainte-Chapelle dès 1702[réf. nécessaire]. À partir de 1713 il y est organiste auxiliaire. Vers 1729, il entre dans l'entourage de Joseph Bonnier de la Mosson, à qui il dédie ses opus 1 et 2[réf. nécessaire].

Chéron entre à l'Opéra de Paris en 1734, comme claveciniste[réf. nécessaire]. Cinq ans plus tard il y est « batteur de mesures », en remplacement de Jean-Féry Rebel. En 1750 il y ajoute la fonction de maître de chant.

Il créa ainsi Scylla et Glaucus de Leclair, Zoroastre (1749) et Les Paladins (1760) de Rameau, La serva padrona et Il maestro di musica (1753) de Pergolèse, et Le Devin du village (1753) de Rousseau[réf. nécessaire].

Il ne reste de ses compositions que les Sonates en trio, op. 1 (1727) et les Sonates en duo et en trio, op. 2 (1729)[réf. nécessaire].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]