Charles-Louis Tarieu de Lanaudière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Lanaudière.
Charles-Louis Tarieu de Lanaudière
Charles-Louis Tarieu, chevalier de La Naudiere 1743-1811.jpg
Charles-Louis Tarieu,
chevalier de La Naudière
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
QuébecVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Charles-Louis Tarieu de Lanaudière () était un soldat, seigneur et personnalité politique du Bas-Canada[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Québec en 1743, fils du seigneur Charles-François Tarieu de La Naudière, il étudie au petit séminaire de Québec. Il entre dans le régiment de La Sarre en 1756 et participe à la bataille de Sainte-Foy. Il retourne en France avec son régiment en 1760, mais revient à Québec en 1768. L'année suivante, il épouse Geneviève-Élisabeth, fille de Luc de la Corne. Il est nommé aide de camp du gouverneur Guy Carleton puis, en 1771, surintendant des eaux et des forêts. Il refuse d'être fait baron pour des motifs religieux. En 1777, il prend part à une expédition militaire vers New York conduite par le major-général John Burgoyne. En 1786, il est nommé au Conseil législatif de Québec et, en 1792, au Conseil législatif du Bas-Canada. Il sera aussi conseiller législatif et grand voyer, et surintendant des Postes. De sa mère, il a hérité d'une terre dans la seigneurie de Lac-Maskinongé (aussi appelée Lanaudière) et, de son père, la seigneurie de Sainte-Anne De La Pérade. En 1799, il est nommé quartier-maître général de la milice.

Il meurt à Québec en 1811.

Son demi-frère, Charles-Gaspard, servit à l'Assemblée législative et au Conseil législatif du Bas-Canada.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]