Chapelle des Piliers du Blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chapelle des Piliers du Blanc
Présentation
Culte Catholique
Type Chapelle
Rattachement Archidiocèse de Bourges
Début de la construction XIIIe siècle
Fin des travaux XIIIe siècle
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1928)
Géographie
Pays France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Commune Le Blanc
Coordonnées 46° 38′ 03″ nord, 1° 03′ 55″ est[1]
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle des Piliers du Blanc
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Chapelle des Piliers du Blanc
Géolocalisation sur la carte : Indre
(Voir situation sur carte : Indre)
Chapelle des Piliers du Blanc

La chapelle des Piliers du Blanc est une chapelle catholique française. Elle est située sur le territoire de la commune du Blanc, dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

Situation[modifier | modifier le code]

La chapelle se trouve dans la commune du Blanc, à l'extrême sud-ouest[2] du département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire. Elle est située dans la région naturelle du Blancois.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La chapelle fut construite au XIIIe siècle[3].

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques, le [3].

Description[modifier | modifier le code]

« Le fief des Piliers était l'emplacement des Piliers de Justice ou Fourches patibulaires de la Justice du Blanc.

L'ancienne chapelle des condamnés, à demi enterrée, existe encore. C'est une salle tout en longueur, divisée en trois travées par des doubleaux de section carrée, et voûtées d'arêtes nervées à quatre pans. Des têtes grotesques forment les culots recevant les nervures et les formerets.

L'ancienne entrée se faisait dans l'axe par un escalier de six marches, fermé par une porte de bois à claire-voie donnant sur un petit vestibule. À droite se trouve une étroite cellule avec embrasure permettant au condamné d'entendre la messe. À gauche est situé l'ancien escalier donnant accès à l'extérieur. Au fond, une grande porte communiquait probablement avec les prisons aujourd'hui démolies.

Au-dessus se situait la salle de Justice transformée en habitation. » Source ː ce texte est celui de la notice de la base Mérimée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de Google Maps, consulté le 10 octobre 2012.
  2. Site de Lion 1906 : Indre, consulté le 10 octobre 2012.
  3. a et b « Chapelle des Piliers du Blanc », notice no PA00097275, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 21 octobre 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]